Taron (Arménie)

région du centre de l'Arménie historique

Le Taron (en arménien Տարոն) parfois francisé en Taronide est une région du centre de l'Arménie historique, possédée initialement par la dynastie des Mamikonian. À la mort de Chmouel (Samuel) Mamikonian, tué à la bataille de Bagrévand (), son neveu Achot IV le Bagratide s'empare de la Taronide.

À l'ouest du lac de Van, la Taronide bagratide autour de l'an mil.

Il donne naissance à une lignée de princes bagratides de Taronide :

  • 775-826 : Achot Ier († 806), Curopalate, prince des princes d'Arménie (Achot IV) en 806 ;
  • 826-851 : Bagrat Ier († après 851), fils du précédent, prince des princes d'Arménie (Bagrat II) en 830 ;
  • 858-878 : Achot II (ca) (v. 835 † 878), fils du précédent
  • 878-895 : David (v. 840 † 895), frère du précédent ;
  • 895-897 : Gourgen († 897), fils d'Achot II
  • 897-923/936 : Grigor Ier († 939) Magistros, cousin germain du précédent, fils de Tornik, petit-fils de Bagrat Ier ;
  • 923/936-967 : Bagrat II († avant 940) et Achot III († 967), Patrices, fils du précédent ;
  • 967-968 : Bagrat III († ap. 987) et Grigor II (francisé en Grégoire Taronitès) († 995), fils d'Achot III.

En 968, les deux frères intègrent la Taronide à l'Empire byzantin, recevant en échange des domaines et des titres byzantins.

La Taronide est à présent incluse dans la province de Muş, en Turquie orientale : depuis le génocide plus aucun arménien n'y vit et ses habitants sont en majorité kurdes.

SourcesModifier