Tambour battant (film, 2009)

film sorti en 2009 d'Alexeï Mizguirev
Tambour battant
Titre original Бубен, барабан
Réalisation Alexeï Mizguirev
Scénario Alexeï Mizguirev
Acteurs principaux
Sociétés de production Itaka film
Central Partnership
Pays d’origine Drapeau de la Russie Russie
Genre Drame
Durée 105 minutes
Sortie 2009


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tambour battant (en russe : Бубен, барабан) est un film russe du réalisateur Alexeï Mizguirev, sorti en 2009. Il présente plusieurs des caractéristiques des films du groupe des cinéastes dits Nouveaux Calmes : l'action se déroule dans une petite ville de province, la modération et la sérénité dominent la mise en scène.

«  Mon film, aussi étrange que cela paraisse, parle d'amour. C'est quelque part dans les années 90, après la dislocation du pays (URSS). Une petite ville minière. Un film sur ce qui passait dans l'esprit des gens durant cette terrible époque. Sur la situation devant laquelle ils se sont trouvés et comment chacun à sa manière a cherché désespérément à s'en sortir[1] »

.

La ville où le réalisateur situe l'action, est le genre de ville de province, que le cinéma russe de l'époque utilise pour faire sentir, d'une certaine manière, que le temps s'est arrêté, que l'URSS n'est plus, sinon dans des ruines de sa grandeur passée [2].

SynopsisModifier

La directrice de la bibliothèque Ekaterina Artiomovna, la quarantaine, vit dans un appartement communautaire d'une ville minière de l'arrière pays à la fin des années 1990. Pour s'en sortir financièrement elle est obligée, en désespoir de cause, de revendre des livres de la bibliothèque publique. Sa longue solitude n'est interrompue que par quelques conversations avec une amie. Elle fait la connaissance d'un officier de marine, qui s'avère être un ancien zek. Mais après s'être disputée avec lui elle retourne vers son amie. Ekaterina a un admirateur, le dentiste Igor, mais elle est obsédée par une vengeance et promet une récompense (l'appartement de feu son père) pour retrouver le meurtrier de son ancien amant. Elle décide finalement de se suicider.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le nom du film Tambour battant ce sont les mots que l'héroïne conseille à son père malade de répéter quand son pouls bat trop vite[3]

Distribution des rôlesModifier

Le visage de l'acteur Koulitchkov qui joue le rôle de l'officier de marine ressemble à celui de Vladimir Poutine. Le réalisateur appelle ce personnage un parasite[4]

TournageModifier

Le film est tourné dans l'Oblast de Toula, dans les villes de Donskoï , Kimovsk.

MusiqueModifier

Le film n'est accompagné d'aucune musique malgré son titre.

Prix et récompensesModifier

SortieModifier

Accueil critiqueModifier

  • Ekaterina Barabach, dans la Nezavissimaïa Gazeta: « Natalia Negoda est parfaite pour jouer au début le moment où elle se décide, puis quand elle est décidée plus un seul muscle de son visage ne trésaille, pas une seule larme ne coule, pas d'hystérie, pas de cris. Mais ses yeux deviennent plus sombres, son regard est difficile à soutenir tant ils dévoilent sa passion. Shakespeare en gémirait d'envie»[5].
  • Vassili Koretski, de TimeOut de Moscou : « Les problèmes soulevés sont connus, ce sont ceux de „La Cerisaie“, et je crains qu'ils ne soient éternels: l'absence de cupidité face à la débrouillardise, l'intelligentsia face à l'esprit mercantile, les convictions face à la réalité.

L'éternel dédoublement hypocrite de la conscience russe (d'un côté il est honteux de voler, d'un autre il n'est pas possible de ne pas voler) est ramené dans ce film au niveau du conflit existentiel universel[6]

RéférencesModifier

  1. (ru)[lire en ligne (page consultée le 14 février 2013)]
  2. Eugénie Zvonkine, Katerina Souverina et collectif, Cinéma russe contemporain, (r)évolutions, Villeneuve-d'Ascq, France, Presses universitaires du Septentrion, , 226 et 258 p. (ISBN 978-2-7574-1799-7)
  3. (ru)Жесть как она есть. 08.12.2009. Алиса Бочкова // РБК daily
  4. «Бубен, барабан». Мария Кувшинова · 09/12/2009 // Openspace.ru
  5. (ru)Скелеты в шкафу. 2009-12-10. Екатерина Барабаш // Независимая газета
  6. (ru)(ru) Vassili Koretski sur Tambour battant/Фильм «Бубен, барабан». Василий Корецкий // TimeOut Москва

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier