Ouvrir le menu principal

Nezavissimaïa Gazeta

journal quotidien de gauche russe

Novaïa Gazeta
Image illustrative de l’article Nezavissimaïa Gazeta
Logo de Nezavissimaïa Gazeta.

Pays Drapeau de la Russie Russie
Langue Russe
Périodicité quotidien
Genre Tabloïd
Diffusion 40 000 ex.
Date de fondation 1990
Ville d’édition Moscou

Rédacteur en chef Konstantin Remtchukov
ISSN 1810-1550
Site web http://www.ng.ru/

La Nezavissimaïa Gazeta[1] (en russe : Независимая газета) est un journal quotidien de gauche russe, en langue russe, publié par Izvestia (en russe : Известия Советов народных депутатов СССР, Izvestia Sovetov Narodnykh Depoutatov SSSR, « Nouvelles des Députés Soviets du Peuple d'URSS »). La Nezavissimaïa est publiée dans tout le pays depuis 1990. Le titre du journal écrit en lettres cyrilliques majuscules, souligné d'un trait rouge, lui sert de logotype.

HistoriqueModifier

La Nezavisimaya Gazeta est créée par le conseil municipal de Moscou en août 1990 et enregistrée auprès de l'agence fédérale de la presse de l'URSS. Le premier numéro parait le [2]. Son rédacteur en chef est un ancien chroniqueur politique de Moscow News, Vitali Tretiakov. À cette époque, à l'apogée de la popularité de Nezavisimaya Gazeta, son tirage atteint les 240 000 exemplaires. Le comité de rédaction se met un point d'honneur de se passer de l'aide financière de l’État, pour préserver son indépendance[3].

Après la dislocation de l'URSS le quotidien rencontre les difficultés financières et son tirage tombe à 56 000 exemplaires. En 1995, Vitali Tretiakov lance un appel aux lecteurs pour le sauver, leur demandant de devenir actionnaires[3].

En 1995-2005, le quotidien est contrôlé par l'homme d'affaires Boris Berezovsky[4],[5]. Sous Berezovski, le rédacteur en chef Vitali Tretiakov est démis de ses fonctions[2]. En août 2005, la Nezavisimaya Gazeta est vendue à Konstantin Remtchukov[6], adjoint du ministre du développement économique German Gref. Berezovsky explique cette vente par son souhait de se concentrer sur le développement de la maison d'édition Kommersant. Depuis le février 2007, Remtchukov conjugue les postes de rédacteur en chef et de directeur général de la publication.

Notes et référencesModifier

  1. En français : Journal indépendant.
  2. a et b (en) Anna Arutunyan, The Media In Russia, McGraw-Hill Education, , 205 p. (ISBN 9780335228898, lire en ligne), p. 51-53
  3. a et b « Nezavisimaya Gazeta Au secours ! », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Ian Jeffries, The New Russia: : A Handbook of Economic and Political Developments, Routledge, , 656 p. (ISBN 9781136870651, lire en ligne), p. 552
  5. (en) Duncan Gardham, « Profile: Boris Berezovsky », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Ian Jeffries, Political Developments in Contemporary Russia, Routledge, , 810 p. (ISBN 9781136849640, lire en ligne)

Source de la traductionModifier

(ru) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en russe intitulé « Независимая газета » (voir la liste des auteurs).