Ouvrir le menu principal

Talmi-Tesub (écrit aussi Talmi-Teššup ou Talmi-Teshub ou Talmi-Teshup) est un prince hittite vice-roi de Karkemish, tributaire de l'Empire hittite, au sud du Hatti (au nord de la Syrie actuelle) de la fin du XIIIe siècle av. J.-C. au milieu du XIIe siècle av. J.-C.. Le roi hittite du Nouvel Empire Supiluliuma ier était son trisaïeul.

Sommaire

VieModifier

Sous son règne, le royaume de Karkemish semble avoir bien traversé les troubles de la chute de l'Empire hittite.

Un sceau trouvé à Ugarit permet d'établir qu'il était fils et successeur d'Ini-Tessub[1]. Comme vassal à Karkemish de l'Empire hittite, il disposait néanmoins d'une large autonomie. C'est ainsi qu'il décida du divorce de princesse hittite Ehli-Nikkal et du roi d'Ugarit Ammurapi[2].

Des fragments d'un contrat avec Suppiluliuma ii trouvés à Hattusa[3] laissent penser que le roi de Karkemish avait, à la fin de l'Empire hittite, un pouvoir et une autorité comparables à ceux du Grand Roi de Hatti.

Son fils et successeur, Kuzi-Tessup, est connu comme Grand Roi, selon un sceau trouvé à Lidar Höyük[4] ainsi que des inscriptions laissées par les rois de Melid, aujourd'hui Malatya.

LignageModifier

L'arbre généalogique ci-dessous est une reconstruction possible, parmi d'autres, du lignage de la famille royale de l'empire hittite. La nomenclature des souverains, les liens de parenté demeurent obscurs par de nombreux aspects[5],[6],[7].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Horst Klenge, Syria 3000-300 BC : A Handbook of Political History, Berlin, Akademie Verlag, , 263 p. (ISBN 978-3-05-001820-1), p. 127.
  2. (en) Horst Klenge, Syria 3000-300 BC : A Handbook of Political History, Berlin, Akademie Verlag, , 263 p. (ISBN 978-3-05-001820-1), p. 148 sq..
  3. Document CTH 122 dans la nomenclature du Chicago Hittite Dictionary (en).
  4. (de) D. Sürenhagen, « Ein Königssiegel aus Kargamis », Mitteilungen der Deutschen Orient-Gesellschaft, vol. 118,‎
  5. (en) Trevor Bryce, The Kingdom of the Hittites, Oxford (Grande-Bretagne), Clarendon Press, .
  6. (en) Trevor Bryce, The World of the Neo-Hittite Kingdoms, Oxford (Grande-Bretagne), Oxford University Press, .
  7. Étant donné l'incertitude des connaissances actuelles, on ne s'étonnera pas des désaccords entre cet arbre généalogique et les notices détaillées des rois.

Voir aussiModifier