Ouvrir le menu principal

Hucho taimen

espèce de poissons
(Redirigé depuis Taïmen)

Taïmen, Saumon de Sibérie

Le taïmen (Hucho taimen), également connu sous le nom de taïmen de Sibérie et de saumon de Sibérie, est une espèce de poissons de la famille des Salmonidae, dans l'ordre des Salmoniformes.

Répartition et habitatModifier

Le taïmen est distribué depuis le bassin de la Volga et de la Petchora à l'ouest jusqu'à celui de la Iana au nord et celui de l'Amour au sud. Son habitat comprend donc des parties des bassins versants de la Caspienne et de l'Océan arctique en Eurasie et de l'Océan pacifique en Mongolie et en Russie. En Mongolie, il se trouve dans les bassins de l'Ienisseï/Selenga, de la Léna et de l'Amour.

Le taïmen vit dans les eaux courantes et parfois dans des lacs, habituellement près de l'embouchure d'un affluent. Il ne migre pas, mais se déplace plus au moment du frai. Leur territoire moyen en Mongolie couvre 23 km, mais certains individus marqués ont des territoires atteignant 93 km[1].

Certains auteurs considèrent le taïmen comme une sous-espèce du Saumon du Danube, sous le nom Hucho hucho taimen[réf. souhaitée].

DescriptionModifier

Sa couleur varie localement, elle va généralement du vert olive sur la tête jusqu'au brun-rouge au niveau de la queue. Les nageoires adipeuse, anale et caudale sont souvent rouge profond. Le ventre varie du presque blanc au gris foncé.

Le taïmen semble être le plus grand des salmonidés : il est plus lourd et plus grand en moyenne que le plus grand salmonidé nord-américain, le saumon royal (Oncorhynchus tshawytscha)[2],[3],[4]. La plupart des poissons matures capturés pèsent de 15 à 30 kilos[5]. Leur longueur moyenne varie de 70 à 120 cm. La taille maximale n'est pas assurée, mais un poisson pêché en 1943 dans la Kotouï, en Russie, aurait fait 210 cm et 105 kg[6]. Le record de l'Association internationale de la pêche sportive (en) (IGFA) est de 41,95 kg pour 156 cm.

Le taïmen peut vivre au moins 55 ans.

AlimentationModifier

Les taïmen adultes sont principalement piscivores, même s'ils consomment souvent d'autres proies comme des rongeurs et des oiseaux.

Pêche et commerceModifier

Le taïmen est devenu connu en pêche sportive, particulièrement pour la pêche à la mouche. Dans de nombreuses régions, seule la pêche no-kill avec des hameçons sans ardillon est autorisée, pour maintenir les effectifs de l'espèce. Des organisations comme le Taimen Conservation Fund s'attachent à préserver les populations restantes.

Le taïmen est parfois capturé (souvent illégalement) pour être vendu, mais son bas prix, sa croissance et sa reproduction lentes le rendent plus intéressant comme poisson de pêche sportive.

Notes et référencesModifier


  1. (en) D. J. Gilroy, O. P. Jensen, B. C. Allen, S. Chandra, B. Ganzorig, Z. Hogan, J. T. Maxted et M. J. Vander Zanden, « Home range and seasonal movement of taimen, Hucho taimen, in Mongolia », Ecology of Freshwater Fish, vol. 19, no 4,‎ , p. 545 (DOI 10.1111/j.1600-0633.2010.00434.x)
  2. (en) Zolotukhin, S., Makeev, S., & Semenchenko, A. (2013). Current status of the Sakhalin taimen, Parahucho perryi (Brevoort), on the mainland coast of the Sea of Japan and the Okhotsk Sea. Archives of Polish Fisheries, 21(3), 205-210.
  3. (en) De Groot, S. J. (1989). The Eurasian huchen, Hucho hucho. Largest salmon of the world: J. Holčik, K. Hensel, J. Nieslanik and L. Skaćel. Dr. W. Junk Publishers, Dordrecht, The Netherlands, 1988. 239 pp., 29 plates, partly coloured, 32 text figures, 41 tables, Dfl. 225.00; US $125.00;£ 66.00. (ISBN 90-6193-643-8) (also published in the series Perspectives in Vertebrate Science volume 5— (ISBN 90-6193-897-X) (series).
  4. (en) Burger, C. V., Wilmot, R. L., & Wangaard, D. B. (1985). Comparison of spawning areas and times for two runs of chinook salmon (Oncorhynchus tshawytscha) in the Kenai River, Alaska. Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences, 42(4), 693-700.
  5. (en) Safari and Expeditions — Taimen fishing in Yakutia. Safari.ru. Retrieved on 2012-08-23.
  6. (Holcik et al. 1988).

BibliographieModifier

  • (en) Holcik, J., Hensel, K., Nieslanik, J., and L. Skacel. 1988. The Eurasion Huchen, Hucho hucho: largest salmon of the world. Dr. W. Junk Publishers (Kluwer), Dordrecht, Netherlands
  • (en) Arcadi N. Matveyev, Nikolai M. Pronin, Vitali P. Samusenok et Charles R. Bronte, « Ecology of Siberian Taimen, Hucho Taimen, in the Lake Baikal Basin », Journal of Great Lakes Research, vol. 24, no 4,‎ , p. 905 (DOI 10.1016/S0380-1330(98)70871-8)
  • (en) Olaf P. Jensen, David J. Gilroy, Zeb Hogan, Brant C. Allen, Thomas R. Hrabik, Brian C. Weidel, Sudeep Chandra et M. Jake Vander Zanden, « Evaluating recreational fisheries for an endangered species: a case study of taimen, Hucho taimen, in Mongolia », Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences, vol. 66, no 10,‎ , p. 1707 (DOI 10.1139/F09-109, lire en ligne[archive du ])
  • (en) Taimen Research
  • (en) From Madison to Mongolia: The crusade for a giant fish, Université de Wisconsin-Madison.

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :