TM 31-210 Improvised Munitions Handbook

TM 31-210 Improvised Munitions Handbook
Image illustrative de l’article TM 31-210 Improvised Munitions Handbook
(Couverture originale.)

Auteur Headquarters, Department of the Army
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Manuel technique militaire
Titre Improvised Munitions Handbook, Manual TM 31-210
Éditeur United States Department of War
Lieu de parution Frankford Arsenal (en), Philadelphie (Pennsylvanie)
Date de parution 1969
Nombre de pages 251-V

Le TM 31-210, Improvised Munitions Handbook (Manuel sur les munitions improvisées) est un manuel technique de 256 pages de l'Armée des États-Unis, destiné aux Forces Spéciales au Viêt Nam. Il a été publié pour la première fois en 1969 par le Département de la Guerre. Comme de nombreux autres manuels militaires américains[1], il a été déclassifié et rendu dans le domaine public à la suite de dispositions telles que le Freedom of Information Act (FOIA), et est désormais librement accessible au public sous forme électronique et imprimée.

Le manuel décrit la fabrication de divers types de munitions à partir de matériaux couramment utilisés, facilement disponibles localement dans les décharges ou dans les magasins normaux pour les articles civils (quincailleries, magasins de produits chimiques à usage domestique, etc.).

Le manuel est l'une des meilleures références officielles sur la fabrication d'engins explosifs improvisés, et certaines des armes qui y sont décrites ont été utilisées contre les troupes américaines elles-mêmes par des troupes étrangères. Par exemple, le « piège avec grenade en conserve » a été utilisé contre les troupes américaines au Viêt Nam, et la « minuterie avec de l'eau dans le seau » a été utilisée par les guérilleros afghans pour lancer des roquettes sur des bases militaires américaines.

SectionsModifier

Le manuel technique de l'armée américaine au nom de code TM 31-210 se compose de sept sections principales :

La section Divers traite de la fabrication de divers types de mécanismes de déclenchement (pression, relâchement de pression, traction, etc.), une balance de précision de fortune, batteries électriques, barricades pare-balles de fortune, etc.
Le manuel se termine par deux annexes, qui traitent brièvement des propriétés de certains explosifs primaires et secondaires.

Dans la culture populaireModifier

Le manuel TM 31-210 est apparu comme un « easter egg » dans le film d'animation Toy Story de 1995. Dans la scène où Woody est piégé sous une boîte en plastique bleue dans la chambre de Sid, un document intitulé « TM 31-210 Improvised Interrogation Handbook » peut être vu derrière lui, une référence claire au document réel[2].

Notes et référencesModifier

  1. D'autres manuels militaires américains accessibles au public traitant des engins explosifs improvisés et de la guerre non conventionnelle comprennent :
    • DJSM-545-66 Viet Cong Improvised Explosive Mines and Booby Traps (1966) ;
    • FM 5-31 Boobytraps (1965) ;
    • FMFRP 12-43 Professional Knowledge Gained from Operational Experience in Vietnam, 1969, Special Issue, Mines and Boobytraps ;
    • FM 31-21 Guerrilla Warfare and Special Forces Operations (1961) ;
    • FM 31-20 Special Forces Operational Techniques (1965) ;
    • FM 31-20 Doctrine for Special Forces Operations (1990) ;
    • FM 7-98 Operations in a Low-Intensity Conflict (1992) ;
    • FM 31-20-5 Special Reconnaissance Tactics, Techniques, and Procedures for Special Forces (1993) ;
    • FSTC 381-5012 Typical Foreign Unconventional Warfare Weapons (U) ;
    • Office of Strategic Services (OSS) Simple Sabotage Field Manual (1944) ;
    • PM 8--94 How to start and train a Militia Unit (1994) ;
    • ST 31-180 Special Forces Handbook (1965) ;
    • TC 3-21.76 Ranger Handbook (2017) ;
    • TC 5-31 Viet Cong Boobytraps, Mines, and Mine Warfare Techniques (1969) ;
    • TM 31-200-1 Unconventional Warfare Devices and Techniques - References (1966) ;
    • TM 31-201-1 Unconventional Warfare Devices and Techniques - Incendiaries (1966).
  2. (en) « Toy Story (1995) - Voir par exemple la minute 58:56 à la minute 59:17. », sur archive.org

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier