Tétrafluoroborate de nitrosyle

composé chimique

Tétrafluoroborate de nitrosyle
Nitrosonium-tetrafluoroborate-2D.png
Structure du tétrafluoroborate de nitrosyle
Identification
Nom UICPA tétrafluoroborate de nitrosonium
Synonymes

tétrafluoroborate de nitrosyle

No CAS 14635-75-7
No ECHA 100.035.148
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute BF4NO  [Isomères]
Masse molaire[1] 116,811 ± 0,008 g/mol
B 9,26 %, F 65,06 %, N 11,99 %, O 13,7 %,
Précautions
SGH[2]
SGH05 : Corrosif
Danger
H314, P280, P310, P305+P351+P338,
Transport[2]
-
   3260   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le tétrafluoroborate de nitrosyle, également appelé tétrafluoroborate de nitrosonium, est un composé chimique de formule (NO)BF4. Il s'agit d'un sel de l'acide tétrafluoroborique HBF4 constitué de cations nitrosonium NO+ et d'anions tétrafluoroborate BF4 qui se présente sous la forme d'un solide cristallisé incolore. Hygroscopique, il se décompose au contact de l'eau en libérant des oxydes d'azote. Il est utilisé en chimie organique comme réactif de nitrosation.

Il peut être obtenu par réaction de l'acide tétrafluoroborique HBF4 avec le trioxyde d'azote N2O3 suivie de la sublimation sous vide des monohydrates résultants pour en libérer l'eau H2O :

2 HBF4 + N2O3 → 2 (NO)BF4 + H2O.

Il peut être utilisé pour produire des sels métalliques de la forme [MII(CH3CN)x][BF4]2 (M = Cr, Mn, Fe, Co, Ni, Cu). L'ion nitrosonium NO+ agit comme oxydant et se trouve lui-même réduit en monoxyde d'azote NO au cours de la réaction[3] :

M + (NO)BF4 + x CH3CN → [M(CH3CN)x](BF4)2 + NO.

Cette réaction menée à partir de ferrocène conduit au tétrafluoroborate de ferrocénium[4].

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b et c Fiche Sigma-Aldrich du composé Nitrosyl tetrafluoroborate 95%, consultée le 26 décembre 2014.
  3. (en) Dimitri Coucouvanis, « Chapter Two. Useful Reagents and Ligands », Inorganic Syntheses, vol. 33,‎ , s (DOI 10.1002/0471224502.ch2, lire en ligne)
  4. (en) Roger M. Nielson, George E. McManis, Lance K. Safford et Michael J. Weaver, « Solvent and electrolyte effects on the kinetics of ferrocenium-ferrocene self-exchange. A reevaluation », Journal of Physical Chemistry, vol. 93, no 5,‎ , p. 2152 (DOI 10.1021/j100342a086, lire en ligne)