Ouvrir le menu principal

Télécom et management SudParis

Institut national des télécommunications (INT)
Histoire et statut
Fondation
Type
Nom officiel
Institut national des télécommunications (INT)
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de l’Essonne
voir sur la carte de l’Essonne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Divers
Membre de
Site web
Ne doit pas être confondu avec Télécom ParisTech.

Institut national des télécommunications est l'ancienne appellation du campus d'Évry de l'Institut Mines-Télécom commun aux deux grandes écoles : Télécom SudParis, école d'ingénieurs, et Institut Mines-Télécom Business School, école de management. Cette appellation n'a plus lieu d'être depuis le décret n° 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l'Institut Mines-Télécom (IMT).

Basé à Évry dans le département de l'Essonne, le campus est issu de l'ancien Institut national des télécommunications (INT), dont l'appellation disparût en 2009[2] dans le cadre de la nouvelle stratégie de marques de l'Institut Mines-Télécom).

Télécom SudParis et Télécom École de management font partie, avec Télécom ParisTech et IMT Atlantique, des quatre écoles internes de l'Institut Mines-Télécom, établissement public sous la tutelle du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, auquel sont également affiliées Télécom Lille 1 et l'Institut Eurécom à Sophia-Antipolis.

En parallèle de leurs activités de formation initiale, Télécom SudParis et Institut Mines-Télécom Business School disposent également sur leur campus commun d'un centre de création d'entreprises (l'incubateur), un département de formation continue et de laboratoires de recherche en sciences de l'ingénieur, sciences de gestion, sciences économiques et sciences sociales.

HistoireModifier

 
Ancien logo.

Depuis 1977, existait sur les mêmes lieux l’Institut national des cadres techniques, centre de formation continue des cadres de la direction générale des Télécommunications.

En 1979, est créé l’Institut national des télécommunications[3] (INT).

En 1988, une réorganisation de l’INT crée une école d’ingénieur (Télécom INT) et une école de gestion (INT Management).

En 1996, le Groupe des écoles des télécommunications (GET) est créé, qui regroupe l'INT et les écoles nationales supérieures des télécommunications (de Bretagne et Paris).

En 2009, le GET se renomme en Institut Télécom, et se dote d'une nouvelle politique de marques, qui fait disparaître l'appellation d'Institut national des télécommunications au profit de deux écoles Télécom SudParis et Télécom Ecole de Management.

En 2012, avec le décret créant l'Institut Mines-Télécom, les deux écoles du campus acquièrent leur autonomie, à travers des Conseils d'écoles propres et des budgets distincts au sein de celui de l'Institut Mines-Télécom, notamment.

Anciens élèvesModifier

  • Éric Trappier, promotion 1983, président-directeur général de Dassault Aviation.
  • Xavier Drilhon, promotion 1991, directeur général d'Oberthur Technologies.
  • Christophe Coutelle, promotion 1996, directeur marketing de Huawei
  • Thierry Petit, promotion 1997, créateur de showroomprive.com
  • Corinne Narassiguin, promotion 1997, députée des Français d'Amérique du Nord.
  • Kévin Tran, promotion 2016, Vidéaste web

Le campusModifier

Le campus de Télécom SudParis et de Institut Mines-Télécom Business School est situé dans la ville nouvelle d'Évry, à proximité de plusieurs laboratoires, publics ou privés (Génopole), d'universités et de grandes entreprises comme le Genopole, Arianespace, le CNES ou Snecma moteurs.

 
La maison des élèves (MAISEL)

Le campus s'organise autour de la MAISEL : la maison des élèves de Télécom SudParis et de Institut Mines-Télécom Business School. Celle-ci se compose de sept bâtiments : U1, U2, U3, U4, U5, U6 et U7. Le U6, achevé en 2005, est légèrement excentré par rapport au reste du campus.

Le foyer des élèves rassemble les différents clubs et associations de l'école, ainsi qu'un bar-discothèque.

Les étudiants et les membres de l'administration ont également à leur disposition un gymnase équipé d'une salle de musculation, 3 terrains de tennis, un boulodrome, 6 barbecues.

Le centre de rechercheModifier

Les départements d'enseignement et de recherche de Télécom SudParis et de Institut Mines-Télécom Business School (164 enseignants chercheurs) :

  • ARTEMIS : Advanced Research and Techniques for Multidimensional Imaging Systems (Sciences et technologies de l'image numérique)
  • CITI : Communication, images et traitement de l'information (Communication - image et propagation)
  • DÉFIS : Droit, économie, finances et sociologie (Droit - Économie - Finances - Sociologie)
  • DSI : Département Systèmes d'information (Conception de systèmes d'information)
  • EPH : Électronique et physique (Couches basses des systèmes de télécommunications - interactions homme / machine)
  • INF : Informatique (Bases de données - Parallélisme - Systèmes distribués)
  • LOR : Logiciels et réseaux (Génie logiciel - Tests de protocoles et de services - Administration de réseaux et de services - Protocoles - Sécurité)
  • LSH : Langues et sciences humaines (Langues - Sciences Humaines - Sport)
  • MMS : Management et marketing et stratégie (Management - Marketing - Stratégie)
  • RS2M : Réseaux et services multimédia Mobiles (Mobilité et Sécurité - Architectures de Services Multimédia - Réseaux Mobiles Ambiants)
  • RST : Réseaux et services de télécommunications (Conception, planification et sécurisation des réseaux - Réseaux hauts débits)
  • Advanced Research and Techniques for Multidimensional Imaging Systems (ARTEMIS)

Les associations étudiantesModifier

Les clubs et associations sont communs aux étudiants des écoles Télécom SudParis et Institut Mines-Télécom Business School. Il existe de nombreuses associations au sein des deux écoles du campus d'Evry qui concernent les domaines de la finance, de l'humanitaire, de l'entrepreneuriat, de l'informatique, la robotique, mais aussi les jeux, le sport et les arts, ainsi qu'une Junior-Entreprise.

La majorité des élèves de première année et une partie des élèves de deuxième année, tout comme les étudiants étrangers, vivent sur le campus où une soixantaine d'associations et clubs sont gérés par le bureau des élèves.

L'incubateur IMT StarterModifier

Soutenu par le conseil général de l'Essonne, l'incubateur IMT Starter soutient les porteurs de projets dans le secteur des TIC. Son programme d'aide à la création d'entreprise s'appuie sur une gamme de services et de ressources : accompagnement, ingénierie de projets, incubation, information, conseil, financement, communication, réseaux relationnels, etc.

RéférencesModifier