Symphonie nº 2 (Schumann)

(Redirigé depuis Symphonie nº 2 de Schumann)

Symphonie no 2
en do majeur
Op. 61
Image illustrative de l’article Symphonie nº 2 (Schumann)
Robert Schumann

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 4
Musique Robert Schumann
Effectif Orchestre symphonique
Durée approximative environ 40 min
Dates de composition entre 1845 et 1846
Création
Leipzig Drapeau du Royaume de Saxe Royaume de Saxe
Interprètes orchestre du Gewandhaus de Leipzig, Felix Mendelssohn (dir)

La Symphonie no 2 en do majeur, op. 61, a été composée par Robert Schumann entre 1845 et 1846, après une première période dépressive. Cela peut expliquer le caractère relativement plus sombre, avoué par le compositeur lui-même : « Je crains qu'on puisse deviner mon état de fatigue en écoutant cette musique. J'ai commencé à devenir un peu plus moi-même au cours de la rédaction des derniers mouvements et j'étais certainement en meilleure forme à l'achèvement de mon œuvre. Cela me rappelle une période sombre de ma vie », écrivit-il à un ami. Elle est la deuxième du nom, mais la troisième par ordre chronologique (il commença sa quatrième symphonie dès 1841, même s'il l'acheva quelques années plus tard). Il en esquissa le contenu en mais n'en acheva la partition qu'en .

La première représentation fut donnée par l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig le sous la direction de Felix Mendelssohn.

StructureModifier

Elle comporte quatre mouvements et dure approximativement 40 minutes.

  1. Sostenuto assai - Allegro ma non troppo (en do majeur, à  
     
    , puis à  
     
    )
  2. Scherzo (allegro vivace) (en do majeur, à  
     
    ) - Trio I (en mi mineur) - Trio II (en do majeur)
  3. Adagio espressivo (en do mineur, à  
     
    )
  4. Allegro molto vivace (en do majeur, à  )

OrchestrationModifier

Instrumentation de la seconde symphonie
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 flûtes
2 hautbois
2 clarinettes,
2 bassons
Cuivres
2 cors,
2 trompettes,
3 trombones
Percussions
timbales

DiscographieModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. "Demeure toujours la grande référence" La Discothèque idéale, sous la direction de Bertrand Dermoncourt, Actes Sud, 2012, p. 237