Svāmī Dayānanda Sarasvatī

Svāmī Dayānanda Sarasvatī
Dayananda Saraswati.jpg
Biographie
Naissance

Ṭankārā, Gujarat
Décès
(à 59 ans)
Ajameru, Rajasthan
Nom de naissance
Mūlaśaṅkara Tivārī
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Membre de
Ārya Samāja (Arya Samaj)
Maître
Svāmī Virajānanda Sarasvatī
Site web
Prononciation
Œuvres principales

Svāmī Dayānanda Sarasvatī prononciation (1824-1883), est un penseur indien.

BiographieModifier

Il est né dans une famille brahmane de Ṭankara (en)[1]. Son dernier guru, celui qui lui enseigne la grammaire de Pāṇini à Mathura, est Svāmī Virajānanda Sarasvatī[2]. Dayānanda fonde l'Ārya Samāja, aussi écrit Ārya-Samāj, en 1875[3]. Il écrit un commentaire sur les Védas, préfacé d'une Introduction au commentaire sur les Vedās[4].

Parmi ses œuvres, la deuxième édition du Satyārtha prakāśa est la plus populaire. Il est dit que Dayānanda soutenait les éloges, les prières et la méditation d'un seul Dieu, l'égalité de tous les hommes, la gratuité de l’éducation et l'éducation des filles. Il soutient aussi les orphelins, la reconversion – śuddhi, la protection des vaches, le hindi, les produits fabriqués au pays et l'indépendance politique[5]. Ces deux derniers repris par d'autres s'écrivent aussi Swadeshi et Swaraj.

Notes et référencesModifier

  1. Jordens 1979 p. 3.
  2. Jordens 1979 p. 32-3.
  3. Jordens 1979 p. 134.
  4. Jordens 1979 p. 213-4.
  5. Śāradā 1968 p. 596-605.

BibliographieModifier

  • J. T. F. Jordens, Dayānanda Sarasvatī : His Life and Ideas, New Delhi, Oxford University Press, .
  • Haravilāsa Śāradā, The Life of Dayānanda Sarasvatī : World Teacher, Ajmer, Vaidika Yantrālaya, .

Liens externesModifier