Sunifred II de Cerdagne

comte de Cerdagne et de Conflent

Sunifred II de Cerdagne
Fonctions
Comte de Besalú
-
Comte de Cerdagne
-
Comte de Conflent
-
Titres de noblesse
Comte
Comte de Cerdagne
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Famille
Père
Mère
Ava de Cerdagne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Oliba Cabreta
Guifred II de Besalú (en)
Miron III de CerdagneVoir et modifier les données sur Wikidata

Sunifred II de Cerdagne, ou Seniofred, né vers 915 et mort en 968 à l'abbaye Saint-Michel de Cuxa, est un comte de Cerdagne (927-968) et de Besalú (957-968).

FamilleModifier

Sunifred II est le fils de Miron II de Cerdagne et d'Ava de Carcassonne[1]. Il est le frère de Guifred II de Besalú, d'Oliba Cabreta et de Miron III de Cerdagne. Il est mort sans descendance.

TitresModifier

Sunifred hérite à la mort de son père en 927 des comtés de Cerdagne et de Conflent. Cela inclut également le Vallespir et le comté de Berga. Il obtient la vicomté de Fenouillèdes dans les années 950.

Il hérite le comté de Besalú de son frère Guifred, assassiné en 957. Cela inclut également Ripoll. Il dote le monastère de Saint-Paul-de-Fenouillet avant 962.

Par son testament dicté à l'abbaye Saint-Michel de Cuxa, il lègue ses droits en comté de Besalú à son frère Miron III qu'il appelle "Miron le lévite"; ses biens dans "les comtés de Cerdagne tant qu'en Fenouillèdes" à son frère aîné Oliba Cabreta. Il effectue aussi des donations à de nombreuses abbayes dont celle de Saint-Martin-Lys[2].

Notes et référencesModifier

  1. Hélène Débax et Franck Pontiès., Saint-Hilaire, saint Saturnin et Roger. Un réseau guilhelmide dans le comté de Carcassonne au Xe siècle., Toulouse, Méridiennes, (lire en ligne), p. 117-133.
  2. (la) Pierre de Marca, Marca Hispanica sive limes hispanicus, , col. 885-887.