Ouvrir le menu principal

Suniaire de Pallars

Noble catalan du Xème-XIème siècle

Suniaire de Pallars
Titre Comte de Pallars
(948 - 1011)
Autre titre Comte consort de Ribagorce (1006/7-1011)
Prédécesseur Loup de Pallars
Biographie
Dynastie 1re dynastie des comtes de Pallars
Décès
Père Loup de Pallars
Mère Gotrude de Cerdagne
Conjoint Ermengarde de Rouergue
Toda de Ribagorce
Enfants Raymond III de Pallars Jussà
Guillaume Ier de Pallars Sobirà
Ermengarde

Image illustrative de l’article Suniaire de Pallars
Blason des comtes de Pallars

Suniaire de Pallars (né à une date inconnue - mort en 1011) est comte de Pallars de 948 à sa mort et comte consort de Ribagorce de 1006/1007 à sa mort. Il succède à son père Loup, comte de Pallars.

Sommaire

BiographieModifier

Les origines de Suniaire sont obscures : ni sa date, ni son lieu de naissance ne sont connus. Il est le fils du comte de Pallars Loup et de son épouse Gotrude de Cerdagne. Celle-ci était, par sa mère, la petite-fille des comtes Miron II, comte de Cerdagne et de Besalu, et de Dela, comte d'Ampurias.

À la mort de son père en 948, et à la suite du renoncement de son oncle Isarn de Pallars, le gouvernement du comté passe entre les mains de sa mère, qui exerce le pouvoir pour ses fils. En 963, ses deux frères Raymond II et Borell exercent le pouvoir conjointement, et en 966 Suniaire accède lui aussi à la dignité comtale, conjointement avec eux.

Apres la mort en 995 de ses deux frères ainés, le neveu de Siniaire, Armengol, héritier de son frère Borell gouverne alors le Pallars conjointement avec lui. Il épouse, certainement peu après, la veuve de son frère Borell, Ermengarde de Rouergue, dont il a deux fils, Raymond et Guillaume, et une fille, Ermengarde.

Suniaire poursuit la politique de ses frères et soutient les ordres religieux dans son comté. Il confirme la donation du monastère Saint-Pierre de Burgal à l'abbaye de La Grasse en 1006, confirme ses donations au chapitre cathédral d'Urgell en 1010 et reconnait les droits du monastère Saint-Vincent d'Oveix sur la villa de Somponiu la même année.

En 1006 ou 1007, il épouse la comtesse de Ribagorce, Toda. Il est avéré qu'il l'accompagne dans l'exercice du pouvoir en Ribagorce. Il fait avec elle des donations au monastère Sainte-Marie d'Ovarra en 1008. D'après la Chronique II d’Alaó, Suniaire oblige également l'évêque de Ribagorce Aymeric II à reconnaître la supériorité de l'évêque d'Urgell.

En 1011, à la mort de Suniaire, son épouse Toda retourne sur ses terres et cède le pouvoir à son neveu, Guillaume de Ribagorce. Au Pallars, ses deux fils (leur cousin Armengol étant décédé en 1010) se partagent le comté de Pallars selon le voeu de leur père: Raimond obtient le comté de Pallars Jussà et Guillaume le comté de Pallars Sobirà.

Mariages et descendanceModifier

Suniaire épouse en premières noces Ermengarde de Rouergue, fille du comte de Rouergue Raimond II. Elle était la veuve du frère de Suniaire, Borell. De cette union sont issus :

Il épouse en secondes noces Toda, comtesse de Ribagorce, mais cette union reste sans descendance.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier