Sulfure de strontium

composé chimique

Sulfure de strontium
Image illustrative de l’article Sulfure de strontium
structure cristalline
__Sr2+     __ S2−
Identification
Nom UICPA sulfanylidènestrontium
No CAS 1314-96-1
No ECHA 100.013.864
No CE 215-249-2
PubChem 14820
SMILES
InChI
Apparence poudre grise avec une odeur de H2S quand exposée à l'air[1]
Propriétés chimiques
Formule brute SSrSrS
Masse molaire[2] 119,69 ± 0,02 g/mol
S 26,79 %, Sr 73,2 %,
Propriétés physiques
fusion 2 002 °C[1]
Solubilité peu sol in H20, sol. in acides[1]
Masse volumique 3,70 g·cm-3 à 25 °C[1]
Cristallographie
Système cristallin cubique
Symbole de Pearson
Classe cristalline ou groupe d’espace Fm3m (no 225)
Structure type halite
Propriétés optiques
Indice de réfraction 2,107[1]
Précautions
SGH[1]
SGH05 : CorrosifSGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
H290, H302, H314, H318, H400, P234, P260, P264, P270, P273, P280, P310, P321, P330, P363, P390, P391, P301+P312, P301+P330+P331, P303+P361+P353, P304+P340, P305+P351+P338, P404, P405, P501,
Transport[3]
-
   3262   
Composés apparentés
Autres cations Sulfure de magnésium
Sulfure de calcium
Sulfure de baryum
Autres anions Oxyde de strontium

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfure de strontium est le composé inorganique de formule SrS[4]. Le composé est un intermédiaire dans le traitement du sulfate de strontium, le principal minerai de strontium appelé célestine, pour produire des composés plus utiles[5].

Production et réactionsModifier

Le sulfure de strontium est produit par grillage de la célestine avec du coke à 1100–1300 °C[6]. Le sulfate est réduit, laissant le sulfure :

SrSO4 + 2 C → SrS + 2 CO2

Environ 300 000 tonnes sont traités de cette façon chaque année[5]. Des sulfures luminescents et non luminescents existent, les impuretés, défauts et dopants jouant un rôle important[7].

Comme attendu pour un sel sulfure d'un élément alcalino-terreux, le sulfure s'hydrolyse facilement :

SrS + 2 H2O → Sr(OH)2 + H2S

Pour cette raison, les échantillons de SrS ont une odeur d'œuf pourri.

Des réactions similaires sont utilisées dans la production de produits à usage commercial, dont le composé du strontium le plus utilisé, le carbonate de strontium : un mélange de sulfure de strontium avec soit du dioxyde de carbone gazeux ou du carbonate de sodium conduit à la formation d'un précipité de carbonate de strontium[5],[6].

SrS + H2O + CO2 → SrCO3 + H2S
SrS + Na2CO3 → SrCO3 + Na2S

Le nitrate de strontium peut aussi être préparé de cette façon.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f PubChem CID14820.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Fiche Sigma-Aldrich du composé sulfide?lang=fr&region=FR Strontium sulfide ≥99.9%, consultée le 2 septembre 2019.
  4. (en)Strontium sulfide, cameochemicals.noaa.gov
  5. a b et c J. Paul MacMillan, Jai Won Park, Rolf Gerstenberg, Heinz Wagner, Karl Köhler, Peter Wallbrecht “Strontium and Strontium Compounds” in Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry 2002, Wiley-VCH, Weinheim. DOI:10.1002/14356007.a25_321.
  6. a et b Salih Aydoğan, Murat Erdemoğlu, Ali Aras, Gökhan Uçar et Alper Özkan, « Dissolution kinetics of celestite (SrSO4) in HCl solution with BaCl2 », Hydrometallurgy, vol. 84, nos 3–4,‎ , p. 239–246 (DOI 10.1016/j.hydromet.2006.06.001)
  7. R. Ward, R. K. Osterheld, R. D. Rosenstein "Strontium Sulfide and Selenide Phosphors" Inorganic Syntheses, 1950, vol. III, pp. 11–24. DOI:10.1002/9780470132340.ch4

Liens externesModifier