Sue Hayman

femme politique britannique

Susan Mary Hayman, baronne Hayman d'Ullock (née Bentley le ) est une politicienne du parti travailliste britannique qui est secrétaire à l'environnement de l'ombre de 2017 à 2019 et députée de Workington de 2015 [1] à 2019. Avant sa carrière parlementaire, elle est consultante en relations publiques et conseillère locale.

Sue Hayman
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre de la Chambre des lords
depuis le
Membre du 57e Parlement du Royaume-Uni (d)
Workington
-
Secrétaire d'État à l'Environnement, à l'Alimentation et aux Affaires rurales du cabinet fantôme
-
Membre du 56e Parlement du Royaume-Uni (d)
Workington
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique
Site web

Jeunesse et carrièreModifier

Susan Mary Bentley est née le à Upper Bucklebury, Berkshire de John et Rita Bentley. Elle fréquente la St Bartholomew's School à Newbury [2],[3]. Bentley étudie la littérature anglaise à l'Université Anglia Ruskin [4].

Elle commence sa carrière dans une librairie [5] puis travaille dans les services sociaux [6]. De 1997 à 2001, elle est chef de bureau pour la députée Tess Kingham à Gloucester [4]. Elle est ensuite responsable des campagnes et de la communication pour le député Mike Foster [7]. Hayman travaille dans les relations publiques comme consultante pour Copper Consultancy où elle est directrice de comptes avant de devenir leur responsable des affaires publiques. Elle est ensuite devenue consultante indépendante.

Carrière politiqueModifier

Hayman est troisième sur la liste du parti travailliste pour les West Midlands lors de l'élection du Parlement européen de 2004, mais n'est pas élue député européen [8]. Elle se présente comme candidate aux élections générales de 2005 pour Preseli Pembrokeshire après la retraite du député travailliste sortant [7]. Hayman perd contre le conservateur Stephen Crabb [9]. Aux élections générales de 2010, elle se présente à Halesown et Rowley Regis. La circonscription était représentée par la députée travailliste Sylvia Heal depuis 1997. Hayman perd le siège au profit du conservateur James Morris [10].

En 2013, elle est élue conseillère du conseil du comté de Cumbria [11]. Au conseil, elle est vice-présidente du comité de l'enfance[4].

Elle est élue députée pour le siège de Workington aux élections générales de 2015, elle est devenue la première femme députée à représenter une circonscription de Cumbria. De juillet à , elle siège au comité spécial de la justice. Hayman est whip de l'opposition de à . Elle fait campagne contre la fermeture du tribunal de première instance de Workington. En , le ministère de la Justice annonce que le tribunal ne serait pas fermé [12].

Elle soutient Owen Smith dans sa tentative ratée de remplacer Jeremy Corbyn lors des élections à la direction du Parti travailliste de 2016 [13]. En octobre, à la suite de la réélection de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste, Hayman est nommée ministre fantôme des inondations et des communautés côtières dans l'équipe de l'opposition pour l'environnement, l'alimentation et les affaires rurales (DEFRA) [14]. En , elle est promue au poste de secrétaire d'État fictive à l'environnement, à l'alimentation et aux affaires rurales à la suite de la démission de Rachael Maskell [15].

Hayman conserve son siège aux élections générales de juin 2017 avec une majorité de 3925 voix (9,4%) [16].

Elle est coprésidente du groupe parlementaire transpartisan sur l'énergie nucléaire [17] et vice-présidente du groupe parlementaire sur les affaires rurales [18]. Depuis 2017, elle écrit des articles sur l'environnement et le bien-être animal dans le New Statesman [19],[20].

Hayman soutient le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne lors du référendum en 2016. Lors des votes indicatifs du , elle vote pour un référendum sur un accord de retrait du Brexit, pour la Norvège plus et pour une union douanière avec l'UE.

Hayman perd son siège aux élections générales de 2019 au profit de Mark Jenkinson des conservateurs. Elle est créée pair à vie avec le titre de baronne Hayman d'Ullock, d'Ullock dans le comté de Cumbria, le [21].

Prises de positionModifier

Sue Hayman est végétarienne et fait campagne sur les enjeux de traitement des animaux, souhaitant notamment durcir la législation à l'encontre des personnes infligeant des sévices aux animaux[22].

Vie privéeModifier

Elle épouse Ross Hayman en 1997. Ils ont deux filles et deux fils. Ils vivent dans le village d'Ullock en Cumbria [2],[4],[5].

RéférencesModifier

  1. « Workington Parliamentary constituency », BBC News (consulté le 7 mai 2015)
  2. a et b « Hayman, Susan Mary », A & C Black (consulté le 2 novembre 2019)
  3. Garvey, « Local people honoured in Who's Who 2016 », Newbury Today, (consulté le 2 novembre 2019)
  4. a b c et d Tim Carr, The Politicos Guide to the New House of Commons 2015: Profiles of the New MPs and Analysis of the 2015 General Election Results, Biteback Publishing, (ISBN 978-1-84954-924-0, lire en ligne), p. 266
  5. a et b « Profile – Sue Hayman, Labour Party », Times and Star (consulté le 14 juin 2017)
  6. « Workington Labour candidate announced », ITV, (consulté le 3 novembre 2019)
  7. a et b « Labour chooses Preseli candidate », BBC News, (consulté le 3 novembre 2019)
  8. « UK Women Candidates for the European Parliament June 2004 », Queen's University Belfast (consulté le 3 novembre 2019)
  9. « Preseli Pembrokeshire », UK Polling Report (consulté le 3 novembre 2019)
  10. « Halesowen & Rowley Regis », BBC News (consulté le 3 novembre 2019)
  11. « Howgate (Copeland) : seats won », Cumbria County Council (consulté le 3 novembre 2019)
  12. « Workington Magistrates Court saved », Times and Star (consulté le 14 juin 2017)
  13. « Full list of MPs and MEPs backing challenger Owen Smith », LabourList, (consulté le 15 juillet 2019)
  14. « Cumbrian MP named shadow minister by Jeremy Corbyn », Times and Star (consulté le 10 février 2017)
  15. « Corbyn replaces Lewis in shadow cabinet reshuffle », BBC News (consulté le 9 février 2017)
  16. « Workington », Parliament of the United Kingdom (consulté le 3 novembre 2019)
  17. Commons, « House of Commons – Register Of All-Party Parliamentary Groups as at 2 May 2017: Nuclear Energy », Parliament of the United Kingdom (consulté le 14 juin 2017)
  18. Commons, « House of Commons – Register Of All-Party Parliamentary Groups as at 2 May 2017: Rural Business », Parliament of the United Kingdom (consulté le 14 juin 2017)
  19. « Fox hunting is deeply unpopular – so why does Theresa May care so much about bringing it back? », Newstatement,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2019)
  20. « Why is there a magic money tree for Johnson and Hunt, but not for the Environment Agency? », Newstatement,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2019)
  21. « Baroness Hayman of Ullock », UK Parliament (consulté le 9 septembre 2020)
  22. (en) "Parliament: New peer says Lords robes should use fake fur", BBC News, 1er octobre 2020

Liens externesModifier