Ouvrir le menu principal

Suchosaurus

genre de dinosaures théropodes du Crétacé inférieur retrouvé en Angleterre.

Suchosaurus (signifiant « lézard « crocodile ») est un genre de dinosaures théropodes du Crétacé inférieur retrouvé en Angleterre. D'abord classé chez les crocodiles, le genre est basé sur des fossiles de dents.

Classé chez les Spinosauridae, les échantillons de Suchosaurus ne se distinguent pas des équivalents chez Cristatusaurus et Suchomimus, ce qui en fait un Baryonychinae indéterminé. Le genre est considéré nomen dubium par Octávio Mateus et al. en 2011[1].

HistoireModifier

Aux environs de 1820, Gideon Mantell acquiert des dents de Spinosauridae recueillies près de Cuckfield, dans la formation géologique des Wadhurst Clay (en) de l'East Sussex. Les échantillons font partie du lot BMNH R36536.

En 1822, Mantell souligne les restes dans une publication, classés chez les crocodiles d'après une identification faite par William Clift[2]. En 1824, les dents sont décrites et illustrées par Georges Cuvier, ce qui en fait la première illustration d'un fossile de Spinosauridae[3].

En 1827, Mantell décrit des dents supplémentaires, soulignant des similitudes avec Teleosaurus et Gavialis[4]. L'une d'elles forme le spécimen BMNH R4415, les autres sont une partie de BMNH R36536.

En 1841, Richard Owen, se basant sur BMNH R36536 comme une série de syntypes, crée le sous-genre Crocodylus (Suchosaurus) et l'espèce-type Crocodylus (Suchosaurus) cultridens[5]. Le nom générique est tiré du grec σοῦχος (souchos, nom du dieu crocodile égyptien Sobek). Le nom spécifique est tiré du latin culter (« dague ») et dens (« dent »). L'année suivante, Owen classifie à nouveau le taxon comme un sous-genre[6], mais plus tard, lui et d'autres chercheurs utiliseront le taxon comme un genre à part.

En 1878, Owen classe certaines vertèbres chez Suchosaurus[7], mais ces dernières seront reclassées chez Ornithischia par Richard Lydekker en 1888[8].

En 1884, commentant une image, Owen parle une dent de Suchosaurus leavidens[9], mais on considère par la suite que cela est un lapsus calami car l'espèce n'est pas abordée ailleurs.

En 1897, Henri-Émile Sauvage nomme une deuxième espèce : Suchosaurus girardi, basée sur deux fragments de mâchoire (MG324) et une dent retrouvés par Paul Choffat au Portugal. Le nom spécifique est donné en l'honneur du géologue français Albert Girard[10]. Considérée perdue, la dent est redécouverte et classée MNHN/UL.I.F2.176.1[11].

Au cours du XIXe et d'une bonne partie du XXe siècle, le genre est considéré comme ayant été une sorte de crocodile bizarre, appartenant peut-être aux Pholidosauridae[12].

En 1998, Angela Milner réalise que les dents appartenant au Spinosauridae sont très similaires à celle de Suchosaurus. En 2003, elle affirme que les deux genres ne forment qu'un seul animal[13]. Cela impliqueraitAn identity would imply the name Suchosaurus has priority.

En 2007, le matériel lié à S. girardi est reclassé par Éric Buffetaut sous le nom Baryonyx walkeri, affirmant que Suchosaurus est un synonyme[14].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Suchosaurus » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) O. Mateus, R. Araújo, C. Natário et R. Castanhinha, « A new specimen of the theropod dinosaur Baryonyx from the early Cretaceous of Portugal and taxonomic validity of Suchosaurus », Zootaxa, vol. 2827,‎ , p. 54–68 (lire en ligne)
  2. (en) G. A. Mantell, The fossils of the South Downs or Illustrations of the Geology of Sussex, Londres, Rupton Relfe,
  3. G. Cuvier, Recherches sur les ossemens fossiles, deuxième édition, Paris, Dufour & d’Ocagne, , 547 p.
  4. (en) G. A. Mantell, Illustrations of the geology of Sussex, Londres, Lupton Relfe, , 92 p.
  5. (en) R. Owen, Odontography, Londres, Hippolyte Baillière, 1840–1845, 655 p., p. 1–32
  6. (en) R. Owen, « Report on British fossil reptiles. Part II », Reports of the meetings of the British Association for the Advancement of Science, vol. 11,‎ , p. 61-204
  7. (en) R. Owen, « Monograph on the fossil Reptilia of the Wealden and Purbeck Formations. Supplement VIII, (Goniopholis, Petrosuchus, and Suchosaurus) », Palaeontolographical Society Monographs, vol. 32,‎ , p. 1-15
  8. (en) R. Lydekker, Catalogue of the Fossil Reptilia and Amphibia in the British Museum (Natural History), Cromwell Road, S.W., Part 1. Containing the Orders Ornithosauria, Crocodilia, Dinosauria, Squamata, Rhynchocephalia, and Proterosauria, Londres, British Museum of Natural History, , 309 p.
  9. (en) R. Owen, A History of British Fossil Reptiles, Volume II, Londres, Cassell, , 224 p.
  10. H. E. Sauvage, Vertébrés fossiles du Portugal. Contribution à l’étude des poissons et des reptiles du Jurassique et du Crétacique, Lisbonne, Direction des Travaux géologiques du Portugal, 1897–1898, 46 p.
  11. (en) E. Malafaia, F. Ortega, F. Escaso et P. Mocho, Abstract book of the VI International Symposium about Dinosaurs Palaeontology and their Environment, F. Torcida Fernández-Baldor et P. Huerta, , « Rediscovery of a lost portion of the holotype of Suchosaurus girardi (Sauvage, 1897-98), now related to the spinosaurid theropod Baryonyx », p. 82-84
  12. (en) E. Buffetaut, « Spinosaurs before Stromer: Early finds of spinosaurid dinosaurs and their interpretations », Geological Society, Special Publications, Londres, vol. 343,‎ , p. 175-188
  13. (en) A. Milner, « Fish-eating theropods: A short review of the systematics, biology and palaeobiogeography of spinosaurs », Actas de las II Jornadas Internacionales sobre Paleontologýa de Dinosaurios y su Entorno (2001),‎ , p. 129-138
  14. (en) E. Buffetaut, « The spinosaurid dinosaur Baryonyx (Saurischia, Theropoda) in the Early Cretaceous of Portugal », Geological Magazine, vol. 144, no 6,‎ , p. 1021-1025 (DOI 10.1017/S0016756807003883)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :