Octávio Mateus

paléontologue et biologiste portugais (1975-)
Octávio Mateus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
NOVA School of Science and Technology (en) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Sites web

Octávio Mateus (né en 1975) est un paléontologue et biologiste portugais, professeur de paléontologie à la Faculdade de Ciências e Tecnologia da Universidade Nova de Lisboa. Il est diplômé de l'Universidade de Évora et a obtenu son doctorat à l'Universidade Nova de Lisboa en 2005. Il collabore avec le Museu da Lourinhã, connu pour sa collection de dinosaures.

BiographieModifier

Élève de Miguel Telles Antunes, il est spécialiste des dinosaures, ayant étudié les dinosaures du Jurassique supérieur du Portugal.

Il a nommé de nouvelles espèces de dinosaures telles que Lourinhanosaurus antunesi[1] (1998), Dinheirosaurus lourinhanensis[2], Tangvayosaurus hoffeti (1999), Draconyx loureiroi (2001), Lusotitan atalaiensis (2003), Europasaurus holgeri (2006) et Allosaurus europaeus (2006), Torvosaurus gurneyi[3] (2014) et Galeamopus[4] (2015).

Depuis 1991, Octávio Mateus organise des fouilles de dinosaures au Portugal, ainsi que des fouilles au Laos (sud-est asiatique) avec l'équipe française du Muséum d'histoire naturelle de Paris, dirigée par le professeur Philippe Taquet. Il a récemment travaillé en Angola, où il a découvert le premier dinosaure angolais dans le cadre d'un projet dans le domaine de la paléontologie des vertébrés de l'Angola[5]. Il collabore avec diverses institutions scientifiques internationales en tant que membre du conseil scientifique de la fondation allemande Verein zur Förderung der niedersächsischen Paläontologie. Il a également étudié les traces de dinosaures[6] et les œufs, les phytosaures, les chéloniens et les baleines.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) O. Mateus, « Lourinhanosaurus antunesi, a new Upper Jurassic allosauroid (Dinosauria: Theropoda) from Lourinhã (Portugal », Memórias da Academia de Ciências de Lisboa, no 37,‎ , p. 111–124.
  2. (en) J.-F.Bonaparte et O. Mateus, « A new diplodocid, Dinheirosaurus lourinhanensis gen. et sp. nov., from the Late Jurassic beds of Portugal », Revista del Museo Argentino de Ciencias Naturales, no 2,‎ , p. 13–29 (« https://web.archive.org/web/20070928122621/http://www.museulourinha.org/pt/Omateus/Papers/BonaparteMateus1999.pdf »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), ).
  3. (en) C Hendrickx et O Mateus, « Torvosaurus gurneyi n. sp., the Largest Terrestrial Predator from Europe, and a Proposed Terminology of the Maxilla Anatomy in Nonavian Theropods », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e88905 (PMID 24598585, PMCID 3943790, DOI 10.1371/journal.pone.0088905).
  4. (en) E. Tschopp, O. V. Mateus et R. B. J. Benson, « A specimen-level phylogenetic analysis and taxonomic revision of Diplodocidae (Dinosauria, Sauropoda) », PeerJ, vol. 3,‎ , e857 (PMID 25870766, PMCID 4393826, DOI 10.7717/peerj.857).
  5. (en) O. Mateus, « Angolatitan Adamastor, a new sauropod dinosaur and the first record from Angola », Anais da Academia Brasileira de Ciências, vol. 83, no 1,‎ , p. 221-233 (lire en ligne).
  6. (en) J Milàn, P Christiansen et O Mateus, « A three-dimensionally preserved sauropod manus impression from the Upper Jurassic of Portugal: implications for sauropod manus shape and locomotor mechanics », Kaupia: Darmstädter Beiträge zur Naturgeschichte, no 14,‎ .