Stratolaunch Systems

Stratolaunch Systems
illustration de Stratolaunch Systems

Création 2011
Fondateurs Paul AllenVoir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Paul Allen
Jean Floyd (CEO)
Forme juridique Société à capitaux privés (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Seattle, Washington
Drapeau des États-Unis États-Unis
Directeurs Paul Allen (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Cerberus Capital Management[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Aérospatiale
Produits Scaled Composites StratolaunchVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Vulcan Ventures[2]
Effectif 21 ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web stratolaunchsystems.com

Stratolaunch Systems Corporation est une entreprise américaine de transport spatial qui développe un nouveau système de lanceur aéroporté orbital. Son siège social est situé à Seattle, dans l'État de Washington[4],[5]. Le projet a été officiellement annoncé en par le cofondateur de Microsoft, Paul G. Allen, et le fondateur de Scaled Composites, Burt Rutan, qui avait déjà collaboré à la création de SpaceShipOne[6].

Le projet est un système de lancement mobile avec trois composants principaux : un avion porteur construit par Scaled Composites (appelé le Stratolaunch), un lanceur multi-étages d'une charge utile qui serait lancée à haute altitude depuis l'avion porteur, ainsi qu'un système d'accouplement et d'intégration conçu par Dynetics[7].

Le , le premier vol de l'avion a eu lieu[8].

HistoireModifier

Le projet a été lancé en 2010, presque un an avant l'annonce publique. Les coûts de développement devaient initialement s'élever à 300 millions de dollars en 2011[9]. Dynetics a effectivement commencé à travailler au début de 2010 et comptait environ 40 employés travaillant sur le projet en décembre. Dynetics a été citée comme "responsable de l'ensemble de l'ingénierie, de l'intégration et des tests de systèmes, y compris l'aérodynamique, les charges et les interfaces"[10]. Il a été annoncé en 2011 que SpaceX travaillait déjà sur la conception de la fusée, le Falcon 9 Air.

La collaboration avec SpaceX s’était terminée en 2012. Dans une interview de 2015, l'ancien président Chuck Beames (2014-2016) expliquait : « SpaceX était un partenaire et, comme beaucoup de partenariats, il était simplement décidé qu'il était préférable de nous séparer - des ambitions différentes. Nous étions intéressés par leurs moteurs, mais Elon et son équipe, ils veulent aller sur Mars, et nous sommes juste dans un endroit différent, et je pense donc que c'était une séparation des manières qui étaient à l'amiable »[11].

L'avion porteur devait initialement effectuer son premier vol d'essai en 2015. En , le premier vol de l'avion porteur avait été repoussé au plus tôt à 2018, le premier vol de la fusée étant prévu au plus tôt en 2019[12].

En 2014, Stratolaunch a annoncé qu’il envisageait de multiples options de lanceurs pour diverses tailles de satellites et que certains travaux de développement du lanceur orbital avaient été ralentis pour se concentrer sur la réalisation de l’avion porteur[13].

En 2015, Stratolaunch Systems a été placé sous la supervision de la nouvelle société aérospatiale de Paul Allen, Vulcan Aerospace [14],[15] une filiale de Vulcan, Inc.. Beames a déclaré : « Vulcan Aerospace est la société au sein de Vulcan qui planifie et exécute des projets afin de changer la façon dont le monde conceptualise les voyages dans l’espace en réduisant les coûts et en offrant un accès à la demande. Vulcan Aerospace a hérité de SpaceShipOne et supervise le projet Stratolaunch Systems »[16]. Plus tard dans l'année, en novembre, Gary Wentz a quitté ses fonctions de président et chef de la direction de Stratolaunch Systems pour rejoindre United Launch Alliance afin de diriger les services de lancement habité pour ULA. Vulcan a mis fin à son contrat avec Orbital ATK à la mi-2015 et a indiqué qu'une décision concernant une nouvelle fusée pour le Stratolaunch Carrier Aircraft serait prise à la fin de l'année 2015[17].

En , Stratolaunch a officiellement changé son nom de Vulcan Aerospace à Stratolaunch Systems Corporation[4].

En , le Stratolaunch a été déployé pour la première fois afin de commencer les tests de ravitaillement, le premier de nombreux tests au sol[18].

En , le Stratolaunch a été déployé pour le premier test de roulage sur la piste de l'aéroport et port spatial de Mojave en Californie[19].

En , Stratolaunch a annoncé l’arrêt du développement de sa propre famille de lanceurs lancés par voie aérienne. Cette situation faisait suite au décès du fondateur de Stratolaunch, Paul Allen, en , qui avait été la source majeure de financement du programme de développement depuis sa création en 2011[20].

Le , le premier vol a été effectué[21].

Avion porteurModifier

 
Comparaison d'envergure de Stratolaunch avec d'autres grands avions

Allen et Rutan ont déclaré que le Stratolaunch aurait une envergure de 117 m, soit environ 6.1 m plus large que la longueur d'une Saturn V de l'époque Apollo et environ la moitié de la longueur des dirigeables de classe Hindenburg-class airship (en). Cela en ferait le plus gros avion, en envergure, à voler. Il pèsera plus de 540 000 kg avec son lanceur entièrement ravitaillé, et nécessitera une piste d'au moins 3 700 m de long. Il peut transporter plus de 230 000 kg de charge utile[18].

L'appareil sera propulsé par six moteurs à réaction Pratt & Whitney PW4000 (205–296 kN) issus de deux Boeing 747-400 usés, cannibalisés pour les moteurs, l'avionique, le poste de pilotage, le train d'atterrissage et d'autres systèmes éprouvés, afin de réduire les coûts de développement initiaux. Le transporteur est conçu pour avoir une autonomie de 2 200 km lors d’une mission de lancement.

En , le président de Vulcan Aerospace, Chuck Beames, a déclaré: "En 2016, nous ferons voler l'avion ... 80% est fabriqué maintenant ... environ 40% est assemblé ... nous devrions avoir terminé l'assemblage final à la fin de cette année ou au début de l'année prochaine. Au cours des prochaines années, nous effectuerons tous nos vols d'essai au départ de Mojave... De toute façon, l’armée de l’air a déjà mis en place un corridor aérien pour ce genre de choses, et nous survolerons le Pacifique "[11].

En l'occurrence, le premier avion porteur Stratolaunch n'a pas été remorqué depuis le bâtiment Stratolaunch Mojave pour commencer les essais au sol jusqu'en , date à laquelle la société a suggéré de planifier une première "démonstration de lancement" en 2019[22].

En 2018, l'avion porteur Stratolaunch a effectué des essais de taxi à vitesse croissante à l'aéroport de Mojave[23],[24].

Le , Stratolaunch a complété un test de roulage à 219 km/h, puis la compagnie a publié une photo du train d’atterrissage s'étant soulevé du sol pendant l'essai[25],[26].

Le vol inaugural avait lieu le samedi  : l'avion avait atteint une hauteur maximale de 4572 m[27].

LanceurModifier

FuséeModifier

À l'origine, SpaceX était destiné à fournir une fusée à ergol liquide, mais sa collaboration avec SpaceX a été abandonnée à la fin de 2012[28].

En , Stratolaunch a retenu Orbital ATK pour un contrat d'étude pour développer et évaluer plusieurs configurations alternatives pour le véhicule devant être lancé à partir de l'avion porteur[29].

Début 2013, Orbital ATK était sous contrat pour le développement d'un lanceur spatial pour Stratolaunch, Pegasus II. Cette nouvelle fusée devait être capable de lancer 6 100 kg sur une orbite terrestre basse[30].

En , il a été annoncé que la fusée à carburant solide Pegasus n'atteignait pas les objectifs économiques de conception et que Stratolaunch avait passé un contrat avec Aerojet Rocketdyne pour la construction du moteur à carburant double RL10C-1 destiné au lanceur[31].

En , il a été annoncé que Stratolaunch utiliserait de multiples fusées Pegasus XL[32].

Le , il a été annoncé que Stratolaunch avait signé un accord avec la NASA afin de fournir des services de test destinés à soutenir la propulsion d'un véhicule. Il a été noté que Stratolaunch avait engagé Jeff Thornburg en tant que vice-président de la propulsion. Thornberg avait travaillé sur le moteur J-2X de la NASA et avait contribué au développement du moteur-fusée Raptor de SpaceX. Stratolaunch a donc décidé de suivre son propre chemin dans le développement d'un lanceur. L’accord conclu avec la NASA indiquait que Stratolaunch prévoyait de livrer le dispositif d’essai pour « l’essai 1 de l’article de test du système de propulsion » sur le banc d’essai Stennis E1 de la NASA d’ici à la fin du mois de . La série d'essais devrait être achevée d'ici la fin de 2018[33].

Le , Stratolaunch a terminé le premier test à feu vif du pré-brûleur de son moteur au centre spatial Stennis de la NASA[34],[35].

Tous les travaux de développement de Stratolaunch sur sa propre famille de lanceurs ont pris fin en , mais la société continue de planifier le lancement de la fusée Pegasus XL depuis l'avion porteur[20].

Avions spatiauxModifier

Dream ChaserModifier

Peu de temps après avoir perdu l'appel d'offre Commercial Crew Development de la NASA, remporté par SpaceX et Boeing en [36], Sierra Nevada Corporation a annoncé la conceptualisation d'un système de lancement combinant une version réduite de son avion spatial Dream Chaser avec les avions Stratolaunch[37].

À la fin du mois de , Vulcan Aerospace a publié les résultats de l'architecture du lanceur SNC/Stratolaunch, qui indiquait qu'un Dream Chaser de taille réduite associé au système de lancement basé sur Stratolaunch pourrait fournir plusieurs capacités de mission uniques. Le système proposé aurait une portée sortante de 1900 km de l’aéroport de départ, ce qui permettrait de faire décoller quotidiennement un avion orbital pour un rendez-vous avec autre objet en orbite terrestre basse. Le véhicule de lancement de l’étude était une fusée ATK orbitale modifiée aéroporté d'environ 37 m de longueur. La charge utile d'un avion spatial habité serait une version à 75% du véhicule Dream Chaser proposé précédemment à la NASA - tout en maintenant la ligne de moulage relative 6,9 m de longueur avec une envergure de 5,5 m, pouvant transporter 2 à 3 membres d’équipage, ainsi que diverses charges utiles scientifiques et de recherche[38].

Black IceModifier

Un concept interne au Stratolaunch, l'avion spatial Black Ice a été révélé début 2018 en tant que charge utile possible pour le système Stratolaunch. Ce serait un avion fusée entièrement réutilisable de la taille de l’orbiteur de la navette spatiale américaine, et initialement non piloté, avec une variante habité future possible[39]. Ce projet n'a pas abouti.

InstallationsModifier

En 2011, Stratolaunch Systems a signé un contrat de location d'une durée de 20 ans avec la Kern County Airport Authority, à Mojave, en Californie, pour la location de 81000 m² à l'Aéroport et port spatial de Mojave pour la construction d’installations de production et de lancement[40].

À partir de 2015, Stratolaunch a construit un hangar de fabrication de 8 200 m2 et un hangar d’assemblage d'environ 8 600 m2 situé près de Scaled Composites[41].

Le , le premier avion porteur Stratolaunch a été remorqué hors du bâtiment Stratolaunch Mojave pour commencer les essais au sol[22],[42].

Le , le Stratolauncher a survolé le ciel du désert de Mojave pour la première fois[43].

RéférencesModifier

  1. « https://www.geekwire.com/2019/exclusive-buyer-paul-allens-stratolaunch-space-venture-secretive-trump-ally// » (consulté le )
  2. Michael Mecham et Frank Morring, Jr., « Allen Places Big Bet On Air Launches », Aviation Week,‎  :

    « Dynetics has been under contract to Vulcan for almost a year and has some 40 employees on the project so far. SpaceX joined more recently, and the overall team is still working through details of how to progress toward its 2016 first launch. »

  3. « Exclusive: Space firm founded by billionaire Paul Allen closing operations - sources », Reuters, (consulté le )
  4. a et b (en) Alan Boyle, « Paul Allen's Vulcan Aerospace is now Stratolaunch, with a redesigned website », GeekWire,‎ (lire en ligne)
  5. « Stratolaunch », www.stratolaunch.com (consulté le )
  6. « Revolutionary Air-Launched Commercial Rocket to Orbit Announced by Microsoft Billionaire Paul Allen - Universe Today »,
  7. « Welcome huntsvillenewswire.com - BlueHost.com », www.huntsvillenewswire.com
  8. O'Kane, « World’s biggest airplane takes flight for the first time ever », The Verge, (consulté le )
  9. « The Space Review: Stratolaunch: SpaceShipThree or Space Goose? », www.thespacereview.com
  10. Mike Kelley, « Dynetics to provide systems integration for new commercial space launch system », Huntsville Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. a et b « Update: Vulcan Aerospace / Stratolaunch - SpaceFlight Insider », www.spaceflightinsider.com
  12. « Stratolaunch tests all six engines on its massive rocket-launching plane »
  13. Jeff Foust, « Stratolaunch Considering Using Multiple Launch », Space News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. Ellie Zolfagharifard, « Paul Allen launches 'Vulcan Aerospace': Microsoft founder says new company will get biggest plane in history off the ground –and it could launch astronauts into space », Daily Mail (London),‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « Vulcan Aerospace Corporation in Seattle, WA - Company Info & Reviews », Bizapedia.com
  16. « Paul Allen Launches 'Vulcan Aerospace' to Boost Private Space Travel »
  17. Les plans de Stratolaunch dans les airs, Jeff Foust, SpaceNews, 18 novembre 2015, consulté le 28 novembre 2015.
  18. a et b CNN, « World's largest airplane is rolled out », CNN (consulté le )
  19. GeekWire, « Paul Allen's Stratolaunch space venture puts monster plane through first taxi test », Geekwire (consulté le )
  20. a et b Jeff Foust, « Stratolaunch abandons launch vehicle program », SpaceNews,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. (en) « Live Flight Tracker - Real-Time Flight Tracker Map / Flightradar24 », sur Flightradar24 (consulté le ).
  22. a et b « Paul Allen's colossal Stratolaunch plane emerges from its lair »,
  23. « Billionaire Paul Allen ramps up Stratolaunch's taxi speed in new tests »
  24. (en) Mike Wall, « Stratolaunch's Rocket Carrier, the Biggest Airplane Ever Built, Aces Fastest Runway Test Yet », Space.com,‎ (lire en ligne)
  25. Alan Boyle, « Stratolaunch gets world’s biggest airplane ready for takeoff with 136 mph taxi test », Geekwire, (consulté le )
  26. (en) « Stratolaunch airplane nears first flight - SpaceNews », sur SpaceNews, (consulté le ).
  27. [1]
  28. (en) Dan Leone, « Orbital Sciences Replaces SpaceX on Stratolaunch Project », SpaceNews,‎ (lire en ligne)
  29. « Orbital Sciences Replaces SpaceX on Stratolaunch Project », SpaceNews.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. Chris Bergin, « Stratolaunch and Orbital – The Height of Air Launch », NASA SpaceFlight,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « Aerojet Rocketdyne to Provide Upper-Stage Propulsion for Revolutionary Eagles Launch System - Aerojet Rocketdyne », www.rocket.com
  32. « Stratolaunch to launch Pegasus rockets - SpaceNews.com »,
  33. (en) « NASA agreement sign of Stratolaunch engine development program - SpaceNews », sur SpaceNews, (consulté le ).
  34. Stratolaunch, « Stratolaunch Completes First, Full-Scale Preburner Test on PGA Engine », stratolaunch.com, (consulté le )
  35. Shah, « Stratolaunch successfully tests a core component of its rocket engines », engadget.com, (consulté le )
  36. « NASA Chooses American Companies to Transport U.S. Astronauts to International Space Station », NASA, (consulté le )
  37. « Sierra Nevada and Stratolaunch Team Up on Dream Chaser Space Plane », NBC News, (consulté le )
  38. (en) Chris Gebhardt, « SNC, Stratolaunch expand on proposed Dream Chaser flights », NASASpaceFlight.com,‎ (lire en ligne)
  39. « Why is Paul Allen building the world's largest airplane? Perhaps to launch a space shuttle called Black Ice. », Washington Post,‎ (lire en ligne)
  40. « Stratolaunch Systems Signs Lease with Mojave Air and Space Port » [archive du ], Huntsville, Alabama, Stratolaunch Systems, (consulté le )
  41. « Stratolaunch News », stratolaunchsystems.com
  42. « Meet the Stratolaunch, the world's largest airplane », www.cnet.com, Cnet (consulté le )
  43. (en-US) Brownell, « World's Largest Plane Takes Off For The First Time », Jalopnik, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier