Steve Abee

écrivain américain

Steve Abee né en 1967, à Santa Monica[1] dans l'état de Californie est un écrivain, poète[2] et professeur de littérature à la Ramon C. Cortines School of Visual and Performing Arts[3],[4], ses nouvelles et romans sont inspirés par la vie vie sociale et culturelle des marginaux de Los Angeles[1],[5] selon un style picaresque dans la ligne de la Beat Generation (Jack Kerouac, William Burroughs, Allen Ginsberg)[6].

Steve Abee
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation

Université de Californie à Los Angeles (UCLA), Bachelor of Arts (Littérature anglaise) en 1994.

Antioch University Los Angeles, Master of Fine Arts en 1996
Activité
écrivain, poète et professeur de littérature
Conjoint
Cat Uribe-Abee
Autres informations
Ramon C. Cortines School of Visual and Performing Arts
Œuvres principales
Johnny Future, King Planet

BiographieModifier

Après avoir fini ses études secondaires à la Santa Monica High School (en), en 1985, Steve Abee s'inscrit à l'université de Californie de Santa Cruz, il y restera jusqu'en 1989[3].

Durant cette période sa vocation littéraire s'affirme, il travaillera avec des poètes tels que Lucille Clifton[7] ou Nathaniel Mackey[8],[9].

En 1990, il entre à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), il y obtient son Bachelor of Arts (Littérature anglaise) en 1994. Il perfectionne ses études en littérature en entrant à l'Antioch University Los Angeles[10], où il obtiendra son Master of Fine Arts[11],[12].

Il se marie avec Catherine Uribe en 1995 et à la même période il commence sa carrière de professeur de littérature au Thomas Starr King Middle School[13],[14].

La publication en 1997 de King Planet, le fait immédiatement reconnaître comme un acteur majeur de la littérature californienne[15].

Steve Abee vit à El Sereno, dans la banlieue de Los Angeles, avec sa femme, Cat Uribe-Abee[16], et leurs deux filles.

PublicationsModifier

  • Johnny Future, Éd.  M P Publishing Limited, 2012[17],[18],
  • Great Balls of Flowers, Éd. Write Bloody Publishing, 2009
  • The Bus Cosmic Ejaculations of the Daily Mind in Transit, Éd.  Phony Lid Books, 2001[19]
  • The Bus, Éd. Hushion House, 1999,
  • King Planet, Éd. Incommunicado Press, 1997

ŒuvresModifier

  • Steve Abee: We're All Just Waves, par Jeremy Rosenberg pour KCET, 2013[1],
  • Johnny Future, a novel, par Joseph Thompson pour la revue Foreword Review, 2012[17],
  • Literary Review – Johnny Future by Steve Abee, par Esteban pour la revue Ultra Vulgar Superfiend, 2012 [20],
  • Poet Performers Discover the Riches of Words, par Carla Hall  pour le Los Angeles Times, 2006 [21],
  • Young Poets Have Plenty to Slam, par Duke Helfand pour le Los Angeles Times, 2005 [22],
  • Live poets' society, Middle school mentor's spark goes on to high school with his students, par Catherine Siphron pour le Los Angeles Times, 2004[23],

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) « Steve Abee: We're All Just Waves », KCET,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  2. « Steve Abee - featured poets -- poeticdiversity.org », sur www.poeticdiversity.org (consulté le 7 août 2017)
  3. a et b (en) « Ramón C. Cortines School of Visual and Performing Arts: Steven Abee », sur central-lausd-ca.schoolloop.com (consulté le 7 août 2017)
  4. (en) « Ramon C. Cortines School of Visual and Performing Arts », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  5. Steve Abee, « Steve Abee » (consulté le 7 août 2017)
  6. (en-US) « Steve Abee's Poetry Workshop », sur Holy Grounds Coffee & Tea (consulté le 7 août 2017)
  7. (en-US) « Lucille Clifton », sur Poetry Foundation, (consulté le 7 août 2017)
  8. (en-US) « Nathaniel Mackey », sur Poetry Foundation, (consulté le 7 août 2017)
  9. (en) « Nathaniel Mackey », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  10. (en-US) « Antioch University Los Angeles | A University in Pursuit of a Better World », sur Antioch Los Angeles (consulté le 7 août 2017)
  11. (en) « Steve Abee | Steve Abee: The TNB Self-Interview | », sur thenervousbreakdown.com (consulté le 7 août 2017)
  12. « Summer Workshop »
  13. (en) « Thomas Starr King Middle School », sur www.kingms.org (consulté le 7 août 2017)
  14. (en) « T.S. King Middle School Writers' Club Poetry Reading », sur www.kingms.org (consulté le 7 août 2017)
  15. « Steve Abee », sur home.earthlink.net (consulté le 9 août 2017)
  16. « Vérification de sécurité nécessaire », sur fr-fr.facebook.com (consulté le 7 août 2017)
  17. a et b (en) « Review of Johnny Future », Foreword Reviews,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  18. (en) Barnes & Noble, « Johnny Future », sur Barnes & Noble (consulté le 7 août 2017)
  19. (en) Book Depository, « The Bus: Cosmic Ejaculations of the Daily Mind in Transit : Steve Abee : 9781930935198 », sur www.bookdepository.com (consulté le 7 août 2017)
  20. (en-US) « » Literary Review – Johnny Future by Steve Abee Ultra Vulgar Super Fiend », sur www.ultravulgarsuperfiend.com (consulté le 7 août 2017)
  21. (en-US) Carla Hall, « Poet Performers Discover the Riches of Words », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  22. (en-US) Duke Helfand, « Young Poets Have Plenty to Slam », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 7 août 2017)
  23. (en-US) Catherine Siphron, « Live poets' society », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 7 août 2017)

Liens externesModifier