Stephantsminda

ville de Géorgie
(Redirigé depuis Stepantsminda)

Stephantsminda
სტეფანწმინდა
Blason de Stephantsminda
Héraldique
Drapeau de Stephantsminda
Drapeau
Stephantsminda
Vue de la ville.
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Subdivision Mtskheta-Mtianeti
Indicatif téléphonique +995 345
Démographie
Population 1 326 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 42° 39′ 27″ nord, 44° 38′ 43″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mtskheta-Mtianeti
Voir sur la carte administrative de la zone Mtskheta-Mtianeti
City locator 14.svg
Stephantsminda
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
Voir sur la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Stephantsminda
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
Voir sur la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Stephantsminda

Stephantsminda (en géorgien : სტეფანწმინდა) est une ville de Géorgie située dans la région de Mtskheta-Mtianeti. Jusqu'en elle porte le nom de Kazbegui (en géorgien : ყაზბეგი)[1]. La ville compte 1 326 habitants en 2014[2].

Elle est la capitale du district de Kazbegui.

HistoireModifier

Son nom signifie Saint-Étienne, en référence à Étienne (martyr), le premier protomartyr de la chrétienté, et plus exactement à un moine local portant ce nom.

La petite région a été une partie de la région de Khévi (en), relativement autonome, dirigée par un patriarcat féodal (Khevisberi (en)), avant la domination des ducs d'Aragvi (1743), de la haute vallée de l'Aragvi.

L'arrivée des Russes, en 1801, en Géorgie, entraîne des soulèvements dès 1804.

L'Église de la Trinité de Guerguétie, sur une hauteur proche, est depuis très longtemps un lieu de pèlerinage important.

GéographieModifier

La ville est établie dans une vallée d'un affluent du cours supérieur du fleuve Terek, à une altitude de 1 740 m, aux pieds des montagnes : Mont Kazbek et Mont Chani.

La région est un lieu privilégié pour les activités sportives de haute montagne.

Strabon atteste l'existence d'un passage transcaucasien Nord-Sud au début de notre ère. Le parcours est facilité depuis la visite de Gottlob Curt Heinrich von Tottleben, puis la construction de la Route militaire géorgienne terminée en 1863, reliant Tbilissi et Vladikavkaz.

AnnexesModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ka) « საქართველოს პრეზიდენტის », sur matsne.gov.ge, Ministère de la Justice de Géorgie,‎ (consulté le )
  2. « მოსახლეობის საყოველთაო აღწერა 2014 », საქართველოს სტატისტიკის ეროვნული სამსახური,‎ (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :