Stepan Malyguine

explorateur russe

Stepan Gavrilovich Malyguine (en russe : Степан Гаврилович Малыгин), mort le à Kazan, est un explorateur russe.

Stepan Malyguine
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Allégeance
Formation
Activités
Explorateur, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Timbre émis en hommage à Malyguine

BiographieModifier

 
Carte de la zone explorée

Élève de l'École de mathématiques et de navigation de Moscou (en) (1711-1717), il entre dans la marine à la sortie de l'école et est promu lieutenant en 1721. Jusqu'en 1735, il sert dans la flotte de la Baltique. En 1733, il rédige le premier manuel de navigation russe, Сокращённая навигация по карте де-Редукцион

Lors de la deuxième expédition du Kamtchatka, Stepan Mouraviov (ru) et Mikhaïl Pavlov étant démis de leurs fonctions pour mésentente, ils sont remplacés par Stepan Malyguine et Alexeï Skouratov (ru) pour explorer la côte entre Arkhangelsk et l'Ob en 1736 ; le premier reçoit le commandement du Perviy et le deuxième celui du Vtoroy. Les deux hommes passent ainsi le détroit de Iougor et atteignent la péninsule de Yamal où ils sont bloqués par les glaces et doivent renoncer. Ils hivernent alors vers le Kara où les côtes ouest et nord de la péninsule de Yamal sont relevés par le géodésien Vassili Selifontov. Au printemps 1737, l'île Bely est cartographiée par Selifontov ainsi que la côte ouest de la baie de l'Ob.

Le , Malyguine reprend la mer et atteint la pointe nord de la péninsule de Yamal le 23. Il passe ensuite le détroit qui porte aujourd'hui son nom et s'arrête à Berezovo le avant de regagner Saint-Pétersbourg par la terre pour y annoncer le succès de sa mission, laissant hiverner de nouveau officiers et équipage qui rejoindront Arkhangelsk en .

À son retour, Malyguine devient instructeur des navigateurs de la flotte maritime militaire de Russie (1741-1748). Il entre en 1762 à l'Amirauté russe de Kazan où il finit sa vie.

BibliographieModifier

  • Michel d'Arcangues, Dictionnaire des explorateurs des pôles, Séguier, 2002, p. 345  
  • William James Mills, Exploring Polar Frontiers – A Historical Encyclopedia, 2003, p. 399
  • (ru) Nikolaï Nepomniachtchi (ru), 100 velikih russkih putešestvennikov [« 100 grands voyageurs russes »] (lire en ligne), « Stepan Malyguine », p. 64-65  

Lien externeModifier