Soleil rouge

film sorti en 1971
Soleil rouge

Réalisation Terence Young
Scénario Laird Koenig
Denne Bart Petitclerc
William Roberts
Lawrence Roman
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Corona
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Western
Action
Durée 109 minutes
Sortie 1971

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Soleil rouge est un film franco-italo-espagnol réalisé par Terence Young, sorti en 1971. Il met en vedette Charles Bronson, Toshirô Mifune, Alain Delon et Ursula Andress.

SynopsisModifier

Au printemps 1870, en Arizona, un ambassadeur japonais accompagné de deux samourais, Kuroda et Namuro, se rend à Washington à bord d'un wagon privé pour prendre ses fonctions. Il est chargé de remettre au Président des États-Unis, de la part de l'Empereur du Japon, un sabre de samouraï de grande valeur. Dans ce même train voyage une redoutable bande de hors-la-loi, commandée par Link et son second Gauche, qui projettent d'attaquer le wagon postal. Les bandits s'emparent de l'or, mais Link et Gauche volent également le sabre, non sans avoir tué Namuro. Gauche, convoitant pour lui seul le chargement d'or, fait tirer sur Link par ses complices.

Après le départ des bandits, Kuroda retrouve celui-ci gravement blessé. Il le soigne dans l'espoir qu'il l'aidera à retrouver la bande. Le samouraï est en effet chargé par son ambassadeur de retrouver le sabre sous 7 jours, sans quoi il devra se faire hara-kiri. Les deux hommes décident de poursuivre à pied et sans armes à feu les bandits à travers le désert. Link essaye par tous les moyens de perdre Kuroda, car celui-ci a juré de tuer Gauche pour venger son compagnon, alors que le hors-la-loi en a besoin pour retrouver le trésor volé. Peu à peu une sorte de respect mutuel commence à naître entre les deux hommes.

Dans le bordel d'un petit village mexicain ils retrouvent Christina, la fiancée de Gauche, et Pépita, la tenancière et amante de Link. Attendant Gauche, ils sont presque surpris le lendemain par une partie de sa bande, venue enlever Christina. Link et Kuroda les tuent tous sauf un et prennent Christina en otage.

Après trois jours de marche forcée et une rencontre avec les Comanches, Kuroda, Link et Christina arrivent en vue de la mission où Link a donné rendez-vous à son ancien compagnon. Méfiant, Link avance à travers les cannes à sucre, protégé par Christina. À l'intérieur de la mission tout est calme, Kuroda les rejoint. Gauche et ses hommes surgissent alors des greniers et s'apprêtent à les tuer, mais soudain l'un d'eux s'écroule transpercé par une flèche : les Comanches attaquent. Le combat est violent. Les protagonistes réussissent à se réfugier dans le champ de canne à sucre mais les Indiens l'incendient. Gauche, Link, Christina et Kuroda réussissent finalement à tuer tous les Indiens.

Gauche tue le samouraï. Link, qui lui a promis de remettre l'épée au Président, tue son ancien complice, puis, ignorant les propositions d'association de Christina, la ramène chez Pepita. Il finit par déposer le sabre à la gare où doit passer l'ambassadeur japonais.

RemarquesModifier

Bien que n'étant pas un western spaghetti, Soleil rouge est largement influencé par ce sous-genre : les décors arides, les personnages teigneux et patibulaires, leurs éléments vestimentaires hétérogènes au possible et particulièrement élimés (à l'exception de ceux de Gauche), la violence omniprésente et très réaliste… tout concourt à rappeler le western spaghetti.

Les personnages de Gauche et Link sont de parfaits contraires. Link est plus abrupt physiquement que Gauche, ses vêtements sont plus sales et défraîchis, il est plus rustre que son second. Gauche en comparaison est un dandy, vêtu avec recherche, toujours propre et tiré à quatre épingles. C'est un homme fin et cultivé qui détonne dans cet univers sauvage et grossier. Pourtant Gauche est un assassin froid et impitoyable : dans le train il abat un homme qu'il aurait pu désarmer facilement - en tuant également un passager assis derrière lui. Puis il tue un des samouraïs, tente d'assassiner Link à la dynamite, et abat ensuite les hommes qui ont enfoui son butin. C'est un tueur qui prend plaisir à tuer, un homme indigne de toute confiance. Par contre Link est plus extraverti, et bien qu'il soit un tricheur et un menteur dans l'âme, bien qu'il couvre Kuroda de sarcasmes, il tient sa parole en restituant le cadeau de l'empereur et par là même se prive d'un objet d'une grande valeur.

L'art du sabre de Kuroda est le kenjutsu avec une forte référence à la koryu Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu (voir le coup de sabre dans la grange)[réf. nécessaire]. Kuroda est d'ailleurs le nom d'un clan de guerrier du Kyushu, au sud du Japon, qui fut important dans l'histoire des koryu pour avoir soutenu le développement de la Shinto Muso Ryu.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

DistributionModifier

Lieux de tournageModifier

Les scènes extérieures ont été tournées dans la région de Tabernas près d'Almería en Espagne.

Notes et référencesModifier

  1. Oceania Produzioni Internazionali Cinematografiche
  2. a et b En coproduction

Liens externesModifier