Ouvrir le menu principal

Soft Power (radio)

émission de radio française

Masse critique
Image illustrative de l’article Soft Power (radio)

Présentation Frédéric Martel
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Diffusion
Station France Culture
Création 2006
Horaires le dimanche,
de 19 h à 20 h 30.
Podcasting Podcast
Site web https://www.franceculture.fr/emissions/soft-power

Soft Power, créée en 2006 et nommée jusqu'en juillet 2011 Masse Critique, le magazine des industries créatives[1], est une émission radiophonique française produite et présentée par Frédéric Martel. L'émission est diffusée en direct sur France Culture tous les dimanches de 19 heures à 20 heures 30[2].

Sommaire

ÉquipeModifier

L'émission est le plus ancien programme sur les industries culturelles, les médias et le numérique de Radio France. Au fil des années, elle a compté de nombreux chroniqueurs (Emmanuel Paquette, Pierre Haski, Florent Latrive, Zoé Sfez, Enguerand Renault, Françoise Benhamou etc.), collaborateurs (Mathilde Wagman, Théo Corbucci, Aziz Ridouan, Mathias Mégy, David Lavaud etc.) et réalisateurs (Peire Legras, Thomas Beau, Anne-Laure Chanel etc.). Elle a lieu en direct chaque dimanche depuis le studio 167 de la Maison de Radio France.

HistoireModifier

L'émission consacrée au décryptage des industries culturelles, des médias et du numérique[2], était programmée à l'origine de 8 heures 10 à 9 heures le samedi. À partir de la rentrée 2009, l'émission est allongée de dix minutes et récupère le créneau actuel ; depuis 2017, elle a été élargie jusqu'à 20h30. L'émission se retrouve programmée face au Grand Jury de RTL et juste avant Le Masque et la Plume de France Inter[3].

Le 4 septembre 2011, l'émission appelée Masse Critique a été renommée Soft Power[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b L'émission du 4 septembre 2011.
  2. a et b Christine Rousseau, « Le numérique de A  à Z avec Frédéric Martel », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. mci, « "Masse critique” prend de l'ampleur », sur livreshebdo.fr, (consulté le 2 mai 2011)

Voir aussiModifier