Luis Artime

footballeur argentin

Luis Artime
Image illustrative de l’article Luis Artime
Artime sous le maillot du SE Palmeiras en 1968.
Biographie
Nationalité Argentin
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1952-1958 CA Independiente Junín
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of Argentina.svg CA Atlanta67 (50)
-Flag of Argentina.svg CA River Plate80 (70)
-Flag of Argentina.svg CA Independiente86 (53)
-Flag of Brazil (1968-1992).svg SE Palmeiras39 (30)
-Flag of Uruguay.svg Club Nacional88 (83)
Flag of Brazil (1968-1992).svg Fluminense FC19 (7)
-Flag of Uruguay.svg Club Nacional21 (13)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of Argentina.svg Argentine 25 (24)
1 Matchs de championnat uniquement.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Luis Artime, né le 2 décembre 1938 à Parque Civit (en) dans la province de Mendoza, est un footballeur international argentin.

Évoluant au poste d'attaquant, il est meilleur buteur du championnat argentin quatre fois, du championnat uruguayen trois fois et de Copa Libertadores en 1971. Il remporte un titre de champion d'Argentine, trois titres de champion d'Uruguay, ainsi que la Copa Libertadores et la Coupe intercontinentale en 1971.

Son fils Luis Fabián Artime (en) est également footballeur dans les années 1990.

CarrièreModifier

Luis Artime est repéré à l'Independiente de Junín et commence sa carrière de footballeur au Club Atlético Atlanta, à Buenos Aires, où il fait preuve d'un grand réalisme devant le but.

Début 1962, il est transféré dans le grand club argentin de River Plate, où il est meilleur buteur du championnat d'Argentine à deux reprises[1]. En 1965, il joue peu avec River Plate[2], du fait d'une blessure sérieuse au tendon d'Achille[3]. Craignant qu'il ne retrouve pas son niveau, River Plate le transfère en 1966 au CA Independiente[3]. Il y est le meilleur buteur du championnat les deux saisons suivantes et remporte le championnat Nacional 1967. Il inscrit son 165e et dernier but en championnat d'Argentine (en 219 matchs) en mars 1968[4].

En 1968, Luis Artime quitte l'Argentine et signe à Palmeiras, à São Paulo au Brésil. Il y joue une année et signe ensuite au Club Nacional, à Montevideo en Uruguay. Il y fait ses débuts en aout 1969 y remporte trois titres de champion d'Uruguay d'affilée, en en étant le meilleur buteur chaque saison. En 1971, il remporte avec son équipe la Copa Libertadores, qui rassemble les meilleures équipes d'Amérique du Sud, en battant en finale les Argentins d'Estudiantes de La Plata. Puis la Coupe intercontinentale, contre les Grecs du Panathinaïkos. Il inscrit les trois buts de son équipe lors de la confrontation aller-retour. Lors de son dernier match au Nacional, en mai 1972, il inscrit un triplé contre les grands rivaux du CA Peñarol, en Copa Libertadores[5].

Il repart alors une saison au Brésil, à Fluminense. Puis il revient au Club Nacional, où il met finalement un terme a sa carrière de footballeur en 1974. Il semble inscrire son dernier but en février 1974, lors de la Copa Libertadores[6].

En 1975, alors qu'il est retourné s'installer en Argentine, il dénonce publiquement le fonctionnement de la fédération argentine de football. Il n'aura pratiquement plus aucune proposition d'emploi dans le monde du football argentin[7].

Carrière internationaleModifier

Avec l'équipe nationale argentine, Luis Artime marque 24 buts en 25 sélections[8], faisant de lui le 7e meilleur buteur d'Argentine (en 2021). Son ratio de 0,96 but par match reste exceptionnel parmi les buteurs les plus prolifiques du football international.

Il dispute avec la sélection la Coupe du monde 1966, au cours de laquelle il marque trois buts en quatre matchs (l'Argentine est éliminée en quart de finale par l'Angleterre, pays organisateur après un match qui fait polémique), et le Championnat d'Amérique du Sud en 1967, dont il est le meilleur buteur avec cinq buts.

Il n'est plus sélectionné après son départ d'Argentine en 1968.

GalerieModifier

PalmarèsModifier

ClubModifier

Independiente

Club Nacional

Argentine

IndividuelModifier

StatistiquesModifier

Statistiques de Luis Artime en compétitions officielles
Club Saison Championnat (D1) International Championnat d'Etat Total
M. B. M. B. M. B. M. B.
  CA Atlanta 1959 14 10 14 10
  CA Atlanta 1960 23 15 23 15
  CA Atlanta 1961 30 25 30 25
  CA River Plate 1962 26 25 26 25
  CA River Plate 1963 23 26 23 26
  CA River Plate 1964 24 15 24 15
  CA River Plate 1965 7 4 7 4
  CA Independiente 1966 30 23 3 1 33 24
  CA Independiente 1967 34 21 34 21
  CA Independiente 1968 8 1 11 7 19 8
  SE Palmeiras 1968 16 11 16 11
  SE Palmeiras 1969 23 19 23 19
  Club Nacional 1969 23 24 23 24
  Club Nacional 1970 21 21 9 4 30 25
  Club Nacional 1971 17 16 14 13 31 29
  Club Nacional 1972 4 5 4 5
  Fluminense FC 1972 19 7 19 7
  Club Nacional 1973 19 12 19 12
  Club Nacional 1974 2 1 2 1
Total carrière 334 256 43 31 23 19 400 306

Le tableau inclut les matchs officiels de championnat, de Copa Libertadores et de Coupe intercontinentale, mais pas les matchs amicaux - qui étaient plus courants à cette époque. Par exemple, le club brésilien de Palmeiras indique sur son site officiel qu'Artime inscrit 48 buts en 57 matchs (contre 30 buts en 39 matchs dans le tableau ci-dessus), sans donner d'autres détail[9]. De la même façon, le site atilio.uy lui attribue un total de 152 buts en 183 matchs avec le Club Nacional[10], contre 96 buts et 109 matchs ci-dessus.

Un article du journal El País de Montevideo, publié au début des années 1980, avance que Luis Artime aurait marqué un total de 1 002 buts dans sa carrière, en comptant notamment 354 buts inscrit avec l'Independiente de Junín entre 1952 et 1958, et 148 buts pendant son service militaire[11].

Notes et référencesModifier

  1. « Argentina - List of Topscorers », sur www.rsssf.com (consulté le )
  2. Certaines sources, notamment le site bdfa.com.ar, indiquent qu'il joue en 1965 pour le Real Jaén, en troisième division espagnole, mais cela parait incertain. Cela semble dater de l'ajout de l'information par un compte anonyme sur l'article espagnol du joueur en 2009.
  3. a et b (es) « Artime,100x100: "En la década del 60 dije que había que quemar la AFA y no me arrepiento" », sur El Gráfico (consulté le )
  4. « Luis Artime - Goals in Argentina League », sur RSSSF.com (consulté le )
  5. « Copa Libertadores 1972 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  6. « Copa Libertadores 1974 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  7. (es) « Luis Artime se adelantó cuarenta años en las denuncias a la AFA | Libre Expresión » (consulté le )
  8. « Luis Artime - Goals in International Matches », sur RSSSF.com (consulté le )
  9. « ARTIME – Palmeiras », sur www.palmeiras.com.br (consulté le )
  10. Comisión Historia C. N. de F, « Artime, Luis », sur Atilio Software (consulté le )
  11. (en) Torito Casale, « Mil veces Artime », sur Medium, (consulté le )

Liens externesModifier