Sirine Husseini Shahid

écrivaine palestinienne

Sirine Husseini Shahid (arabe : سيرين حُسيني شهيد), née en 1920 à Jérusalem, morte en 2008, est une membre de la très influente et respectée famille Husseini. Son père est Jamal al-Husayni (lui-même neveu du Grand Mufti de Jérusalem alors, Hadj Amin al-Husseini), son grand-père maternel est le maire de Jérusalem Faidi al-Alami, et son oncle maternel Musa Al-Alami.

Sirine Husseini Shahid
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Conjoint
Munib Shahid (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Elle a été éduquée à l'école d'amis de Ramallah et ensuite à l'université américaine de Beyrouth. Elle est mariée en 1944 avec le Dr Munib Shahid (arrière petit-fils de Bahá’u’lláh, fondateur de la foi baha'ie) et ils s'établissent à Beyrouth. Sa fille Leila Shahid est la déléguée de la Palestine auprès de la Commission Européenne. Ses deux autres filles, Maya et Zeina, conçoivent et font la promotion des Broderies Palestiniennes pour Inaash.

Après 1967, elle est devenue commerçante dans l'industrie du cottage parmi les réfugiés palestiniens. Elle a travaillé sur des projets de broderie pour les femmes palestiniennes. En même temps, elle a écrit au sujet des costumes et de la broderie palestiniens et a aidé à arranger des expositions, y compris une dans le musée de l'humanité et dans le British Museum en 1991[1]. Elle a également donné des articles aux archives des costumes Palestiniens[2].

Son autobiographie Mémoires de Jérusalem, était publiée en 2000, et a été acclamée par la critique comme « franchissant un nouveau pas »[3]. Elle a été traduite en plusieurs langues.

BibliographieModifier

RéférenceModifier

Liens externesModifier