Sipuncula

embranchement d'animaux marins vermiformes non-segmentés

Les Siponcles (Sipuncula) sont un embranchement d'animaux marins vermiformes non-segmentés. Ils sont sédentaires et vivent au fond des océans (de la zone intertidale à près de 7 000 m de fond), cachés dans les sédiments, les anfractuosités rocheuses ou dans des tubes vide de vers tubulaires.

Description et caractéristiquesModifier

 
Sipunculus sp. en vente en Chine.

Leur corps présente deux zones différentes. La partie avant constitue un segment rétractable, l'introvert, qui porte à l'extrémité la bouche, entourée de tentacules ciliés ou de lobes charnus permettant la collecte des particules en suspension. La partie arrière, plus ventrue, reste protégée. Les siponcles n'ont ni système respiratoire ni système circulatoire.

Certaines espèces sont consommées en Asie, notamment en Chine.

Phylogénie et ClassificationModifier

Du fait de leur absence de segmentation, ils ont souvent été considérés comme un embranchement distinct des Annélides mais les analyses de phylogénie moléculaire confirment leur appartenance (comme celle des Échiuriens) à cet embranchement[1],[2]. Une possible synapomorphie d'un sous-groupe d'annélides contenant les siponcles, serait la présence d'une cuticule constituée d'une matrice contenant des fibres de collagène arrangées perpendiculairement les unes aux autres ainsi formant une "grille orthogonale" [3],[4]. Par conséquent ce caractères serait potentiellement une synapomorphie du clade (Amphinomida + Sipuncula + Pleistoannelida), et absent chez des groupes comme les Oweniidae, Magelonidae, ou les Chaetopteridae, faisant partie des nœuds profonds de l'arbre phylogénétique des annélides[3].


Ils semblent exister depuis longtemps, avec des fossiles d'espèces proches des actuels siponcles remontant au Cambrien[5].

Liste des sous-groupesModifier

Selon World Register of Marine Species (27 juillet 2015)[6] :

Selon ITIS[7] :



Liens externesModifier

Références taxonomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Shen X. et al., 2009, A close phylogenetic relationship between Sipuncula and Annelida evidenced from the complete mitochondrial genome sequence of Phascolosoma esculenta. BMC Genomics. 10(1):136
  2. Struck, TH; et al. (2007-05-27), "Annelid phylogeny and the status of Sipuncula and Echiura
  3. a et b (en) Günter Purschke, Christoph Bleindorn et Torsten Struck, « Systematics, evolution and phylogeny of Annelida – a morphological perspective », Memoirs of Museum Victoria, vol. 71,‎ (ISSN 1447-2546 et 1447-2554, DOI 10.24199/J.MMV.2014.71.19, lire en ligne)
  4. (en) Harald Hausen, « Comparative structure of the epidermis in polychaetes (Annelida) », Hydrobiologia, vol. 535,‎ , p. 25-35 (DOI https://doi.org/10.1007/s10750-004-4442-x, lire en ligne)
  5. Huang, D. Y., J.-Y. Chen, J. Vannier, and J. I. Saiz Salinas (2004). "Early Cambrian sipunculan worms from southwest China". Proceedings of the Royal Society of London Series B 271 (1549): 1671-1676
  6. World Register of Marine Species, consulté le 27 juillet 2015
  7. (ITIS, 2010)