Ouvrir le menu principal
Sinobaatar
Description de cette image, également commentée ci-après
Agrandissement de la photo située plus bas, montrant des restes fossiles du contenu abdominal d'un dinosaure à plumes : Sinosauropteryx prima.
En bas dans le coin droit, en brun, une mandibule de Sinobaatar. Au centre gauche, deux mandibules (plus grandes) de Zhangheotherium[1]
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe  Allotheria
Ordre  Multituberculata
Sous-ordre  Plagiaulacida
Famille  Eobaataridae

Genre

 Sinobaatar
Hu & Wang, 2002

Taxons de rang inférieur

  • Sinobaatar lingyuanensis Hu & Wang, 2002 (espèce type)
  • Sinobaatar xiei Kusuhashi et al., 2009
  • Sinobaatar fuxinensis Kusuhashi et al., 2009

Sinobaatar est un genre éteint de petits mammifères ayant vécu au cours du Crétacé inférieur de Liaoning (formation d'Yixian, biote de Jehol) en Chine[2].

Trois espèces ont été décrites pour le genre Sinobaatar : S. lingyuanensis, S. xiei et S. fuxinensis[3].

ÉtymologieModifier

Le nom de genre Sinobaatar est un mélange du latin « Sino– » pour « chinois » et du mongol « batyr », titre honorifique signifiant « héros ou grand guerrier ».

DescriptionModifier

Ces fossiles font partie des multituberculés, un groupe mal connu de mammifères disparu du registre fossile à l'Oligocène.

À la différence de la quasi-totalité des multituberculés qui ne sont connus que par leurs dents, l'holotype de Sinobaatar lingyuanensis est connu par un squelette presque complet[2],[4].

La longueur de l'animal, sans sa queue, est d'une dizaine de centimètres[4].

La présence de mâchoires presque complètes permet d'établir la formule dentaire de l'animal[5],[N 1] :

 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
2 5 ? 3 3 ? 5 2
2 3 0 1 1 0 3 2
mâchoire inférieure

PaléobiologieModifier

 
Squelette du dinosaure Sinosauropteryx avec dans son abdomen (rectangle noir, agrandi sur la photo en haut à droite de l'article), des mandibules de petits mammifères dont Sinobaatar.

En 2006, la découverte de restes de Sinobaatar dans l'abdomen d'un fossile de dinosaure à plumes, un théropode bipède carnassier du genre Sinosauropteryx[1], montre, au niveau de son abdomen, des restes de mandibules de petits mammifères : Sinobaatar et Zhangheotherium (voir photos). Ces petits mammifères étaient donc la proie, au moins occasionnelle, de dinosaures carnivores.

ClassificationModifier

Sinobaatar démontre la position intermédiaire des Eobaataridae entre les multituberculés du Jurassique supérieur et ceux du Cénozoïque[2].

Notes et référencesModifier

NotesModifier


  1. M= molaire (bleu)
    P= prémolaire (violet)
    C= canine (vert)
    I= incisive (orange)

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Hurum, J.H., Luo, Z−X. and Kielan−Jaworowska, Z. 2006. Were mammals originally venomous? Acta Palaeontologica Polonica 51 (1): 1–11, [1]
  2. a b et c (en) Hu & Wang (2002): Sinobaatar gen. nov.: First multituberculate from the Jehol Biota of Liaoning, Northeast China. Chinese Science Bulletin, vol. 47, no 11, 2002, p. 933-938
  3. (en) Kusuhashi, Hu, Wang, Setoguchi & Matsuoka (2009): Two eobaatarid (Multituberculata; Mammalia) genera from the Lower Cretaceous Shahai and Fuxin Formations, Northeastern China. Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 29, no 4, 2009, p. 1264-1288
  4. a et b (en) Kielan−Jaworowska, Z. and Hurum, J.H. 2006. Limb posture in early mammals: Sprawling or parasagittal. Acta Palae− ontologica Polonica vol. 51, no 3, 2006, p. 393–406, [2]
  5. (en) Kielan-Jaworowska, Cifelli et Luo, Mammals from the age of dinosaurs : origins, evolution, and structure, , p. 316-317

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Sinobaatar Hu & Wang, 2002

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :