Simon Gauzy

joueur de tennis de table français

Simon Gauzy
Image illustrative de l’article Simon Gauzy
Simon Gauzy en 2014 au championnat de France de tennis de table.
Contexte général
Sport Tennis de table
Biographie
Nationalité sportive Française
Nationalité France
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Toulouse (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Poids de forme 76 kg (167 lb)
Surnom Zigaille
Club Ochsenhausen
Entraîneur Patrick Chila
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnat d'Europe en simple 1
Championnat de France en simple 3 1
Championnat de France en double 1

Simon Gauzy est un pongiste français né le à Toulouse. Il est international français, champion de France en simple et en double en 2013, champion de France en simple en 2020 et premier Français vice-champion d'Europe en 2016.

Il est classé 19e mondial[1] en et intègre son meilleur classement en (8e mondial)[2].

BiographieModifier

En 2005, Simon Gauzy devient champion de France benjamin en simple et en double. En 2007, il est sacré champion de France cadet en simple et en double. La même année avec l'équipe de France, il termine vice-champion d'Europe par équipe en cadet. En 2008, il remporte à nouveau le titre national dans cette catégorie en simple et en double avant de conquérir le titre de champion d'Europe par équipes. En 2009, il remporte le Top 10 européen cadet avant d'être sacré champion d'Europe en simple, en double et par équipes. Jamais un pongiste tricolore n'avait autant brillé sur le circuit national et européen à cet âge-là depuis Jean-Philippe Gatien, vice-champion olympique en 1992 et champion du monde en 1993.

En 2010, Simon Gauzy est classé 264e joueur mondial, en , 64e en , puis en , il est 80e. En 2014, il quitte l'INSEP et part à Ochsenhausen en Allemagne[3].

43e au classement mondial en , il atteint en la 14e place mondiale puis la 13e en .

CarrièreModifier

Année 2010Modifier

Du 23 au , il participe au Championnat du monde par équipe sénior à Moscou avec Christophe Legout, Adrien Mattenet, Emmanuel Lebesson et Abdel-Kader Salifou. La France termine 19e et se maintient dans le groupe mondial. Il fait aussi partie de l'équipe de France qui termine médaillée de bronze lors des championnats d'Europe 2010. Le il intègre le Team Cornilleau[4]. Il remporte une médaille de bronze lors des Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2010. Il évolue pour la saison 2010/2011 en Pro A dans le club de Levallois Sporting Club Tennis de Table.

Année 2011Modifier

En 2011, il est sacré vice-champion de France junior, le à Alençon, s'inclinant 4-3 en finale contre Quentin Robinot puis échoue à nouveau 1-4 au même stade contre le même adversaire au tournoi nommé Top 10 européen junior. Lors des championnats d'Europe jeunes 2011 qui se disputaient à Kazan (Russie), il remporte le titre par équipe des juniors avec ses compatriotes Romain Lorentz, Quentin Robinot, Tristan Flore et Enzo Angles puis échoue en demi-finale en individuel contre Quentin Robinot (2-4). Enfin, il remporte un 2e titre en double avec Quentin Robinot, en battant en finale la paire Angles-Flore[5].
En 2011, Simon Gauzy est classé 197e joueur mondial. Il passe ensuite au 140e rang et remporte la médaille de bronze de l'épreuve par équipes des Mondiaux juniors à Manama avec Tristan Flore et Quentin Robinot en battant Maharu Yoshimura avant de pousser à la belle (2-3; six balles de match sauvées) Koki Niwa, numéro un mondial des -18 ans et no 19 chez les seniors[6].

Année 2013Modifier

Après une année 2012 perturbée par les blessures, il se remet à niveau, effectue de bonnes sorties internationales et, le , il devient à l'âge de 18 ans champion de France senior en battant Abdel-Kader Salifou (4-3). De quoi le mettre en confiance avant les championnats du monde qui se déroulent au palais omnisports de Paris-Bercy du 13 au , où il s'incline contre le joueur de Hong-Kong Tang Peng. Pendant ces mêmes championnats de France, il remporte le titre en double avec son coéquipier Emmanuel Lebesson aux dépens de la paire Christophe Legoût / Michel Martinez. Le , Simon Gauzy remporte l'Open de Pologne dans le tableau des -21ans sur le score de 4-2 face au Japonais Jin Takuya (12-10 ; 11-5 ; 7-11 ; 5-11 ; 11-8 ; 11-4). Il remporte ainsi le premier Open de sa carrière[7].

Son frère Paul est également pongiste, un des meilleurs de sa catégorie[8]. Il évolue à ce moment au sein du Nice Cavigal TT.

Simon évolue désormais en Bundesliga dans le club allemand TTF Liebherr Ochsenhausen.

Simon Gauzy remporte la grande Finale de l'ITTF World Tour (anciennement nommé ITTF Pro Tour) dans la catégorie « moins de 21 ans ».

Année 2014Modifier

Il s'incline en demi-finale du championnat de France devant Stéphane Ouaiche, vainqueur de la compétition après avoir disposé de deux balles de match. Associé à Emmanuel Lebesson, il s'incline face à la paire Romain Lorentz/Brice Ollivier en 1/2 finale. En avril, il prend la 13e place des championnats du monde par équipe avec l'équipe de France en s'inclinant de très peu pour la qualification en huitième de finale.

Le , il remporte l'Open de République Tchèque en -21 ans et signe une très bonne performance dans le tableau simple messieurs. Cette victoire lui permet en outre de réaliser une progression au classement mondial, passant de la 88e place en août à la 64e place en septembre.

Il fait également partie des joueurs retenus en équipe de France pour les championnats d'Europe 2014 qui se dérouleront à Lisbonne, au côté de Adrien Mattenet, Emmanuel Lebesson, Stéphane Ouaiche et Abdel-Kader Salifou.

Il devient au classement ITTF de décembre le N°1 français et N°41 mondial à la suite de deux bonnes sorties en Pro Tour (Russie et Suède).

Année 2015Modifier

Il est médaillé d'argent lors de la première édition des jeux européens, après avoir battu notamment l'équipe d'Allemagne en demi-finale, ne s'inclinant que contre l'équipe du Portugal en finale. En septembre il participe au championnat d’Europe avec Antoine Hachard, Tristan Flore, Stéphane Ouaiche et Emmanuel Lebesson. La France est médaillée de bronze après une défaite en demi-finale face à l'Allemagne. Il a gagné 7 de ses 9 matchs en s'imposant comme le leader de l'équipe de France.

Année 2016Modifier

Il obtient une médaille de bronze en janvier 2016 lors du World Tour Major Series de Hongrie[9], et rate de peu le podium lors des championnats du monde à Kuala Lumpur avec l'équipe de France, après avoir battu Timo Boll lors de la phase de poules[10]. En juin, il participe à l'Open du Japon (super series) où il est battu en quart de finale par Fan Zhendong, après avoir battu Marcos Freitas et Chuang Chih-Yuan[11]. Il atteint la finale des championnats d'Europe 2016, où il est battu par son compatriote Emmanuel Lebesson, finale qui restera dans l'histoire comme la premiere 100% française dans cette compétition.

Il atteint son meilleur classement mondial, no 14 en [12].

Année 2017Modifier

Il atteint les demi-finales du Top 16 européen de tennis de table à Antibes et obtient une médaille de bronze, ce qui le qualifie directement pour la coupe du monde. Il est demi-finaliste au championnat de France à Marseille. Il est demi-finaliste à la coupe du monde où il perd contre Dimitrij Ovtcharov, vainqueur de l'épreuve.

A 23 ans, il atteint son meilleur classement mondial, no 8.

Année 2018Modifier

Année 2019Modifier

Lors des championnats du monde il réalise une solide performance en battant le joueur chinois Xu Xin, alors numéro 2 mondial, en 16ème de finale. Il s'inclinera par la suite face au suédois Mattias Falck en quart de finale.

Année 2020[13]Modifier

Il atteint les quarts de finale du World Tour Platinum du Qatar, battu par le numéro 1 mondial Xu Xin (4-3). Il obtient également un bon résultat à Nantes, à l'occasion du Continental Championships avec une demi-finale (défaite contre Timo Boll). Il est par la même occasion quart de finaliste du tournoi en groupe. Il est de nouveau quart de finaliste, cette fois-ci en Suède.

Néanmoins, il retombe en dehors du top 20 du classement mondial.

Année 2021Modifier

Après avoir été battu en demi-finales par les Slovaques Ľubomír Pištej et Barbora Balážová (de), il est médaillé de bronze en double mixte (première médaille française en mixte depuis la médaille d'argent du duo Jean-Philippe Gatien - Wang Xiaoming en 1992) avec Prithika Pavade aux Championnats d'Europe de tennis de table 2020, joués en juin 2021 en raison de la pandémie de Covid-19[14].

Lors des Jeux olympiques de Tokyo il parvient à prendre 2 sets au numéro 1 mondial Fan Zhendong lors de l'épreuve par équipes, mais s'incline finalement à la belle. Lors de l'épreuve en simple il perd en 8e de finale contre Ma Long[15].

En décembre 2021, il remporte son troisième de titre de champion de France en simple face à Romain Ruiz en finale[16].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier