Sigismond-Auguste de Mecklembourg

noble allemand

Sigismond Auguste de Mecklembourg (* à Schwerin; † à Ivenack) fut duc de Mecklembourg.

Sigismond Auguste de Mecklembourg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 39 ans)
IvenackVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Sigismund August von MecklenburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Il est le plus jeune fils, le duc Jean-Albert Ier de Mecklembourg-Schwerin. Il a été exclu par testament de la succession de son père, pour démence, et a reçu une pension annuelle de 6.000 Florins et les droits sur les villes de Strelitz, Mirow et Ivenack. Son frère Jean VII de Mecklembourg-Schwerin hérite après la mort de leur père en 1576. Son oncle, le duc Ulrich de Mecklembourg-Güstrow a été le tuteur de Sigismond Auguste. Il a signé en son nom, la Formule de Concorde de 1577 et le Livre de Concorde de 1580.

Après la mort de Jean VII le Sigismond Auguste a repris, avec le duc Ulrich, la régence pour les fils de Jean VII, à savoir Adolphe-Frédéric Ier de Mecklembourg-Schwerin et Jean-Albert II de Mecklembourg-Güstrow Sigismond Auguste a épousé en 1593, Claire de Poméranie, la fille Bogusław XIII de Poméranie. Ils n'ont pas eu de descendance. Après son retour d'un voyage à Karlovy Vary, il est mort à Ivenack et a été enterré dans la Cathédrale de Schwerin.

SourcesModifier

  • Friedrich Wigger: Annuaires de l'Association pour Mecklembourg l'Histoire et l'Archéologie, les arbres généalogiques de la Maison grand-ducale de Meklembourg (Essai 2, Bd. 50), Annuaire XIII Schwerin, 1885, P. 177
  • G. Duncker: La deuxième mecklembourg Hauptlandesteilung. Dans: Annales de l'Association pour Mecklembourg l'Histoire et l'Archéologie. Volume 73, 1908, P. 182f.

Notes et référencesModifier