Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chahriar (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Charia.
Femme bras levé, richement habillée, sur couche avec coupes de fruits, perroquet, éventail de plumes de paon ; derrière, visage d'homme en profil
Shéhérazade et Chahriar par Ferdinand Keller, 1880.

Chahriar (aussi transcrit Shahryar ; en persan : شهريار / Šahryâr, signifiant « le grand roi ») est le Roi des Rois sassanide de fiction dans le Livre des Mille et Une Nuits, qui se fait raconter des histoires par Shéhérazade.

HistoireModifier

Le roi régnait prétendument sur un empire perse qui s'étendait jusqu'en Inde, sur toutes les îles adjacentes et bien plus loin que le Gange, jusqu'en Chine, tandis que son frère cadet, Chah Zaman ou Shaw-zummaun, régnait sur Samarcande.

Dans le conte, Chahriar est trahi par son épouse, ce qui le rend fou de rage et lui fait croire que toutes les femmes le trahiront. Donc, chaque nuit, le roi épouse une femme et la fait exécuter le matin suivant, jusqu'à ce qu'il se marie avec Shéhérazade, la magnifique et intelligente fille de son vizir. Pendant mille et une nuits d'affilée, Shéhérazade raconte une histoire à Chahriar, s'arrêtant chaque fois à l'aube, créant un fort suspense, le forçant ainsi à la garder en vie une journée de plus afin qu'elle puisse finir le conte la nuit suivante. Finalement, le sultan abandonne sa résolution et décide de garder Shéhérazade auprès de lui pour toujours, ayant reconnu ses qualités de cœur et d'esprit.