Sessei (摂政?) est le poste le plus élevé du gouvernement du royaume de Ryūkyū après celui du souverain ; le sessei joue le rôle de conseiller royal ou national. Dans l'okinawaïen de l'époque, la prononciation est plus proche de shisshii, et change à une date relativement récente. Bien que les mêmes sinogrammes qui composent le mot sessei en okinawaïen moderne sont lus comme le sesshō japonais, la position n'est pas tout à fait la même, et le poste de Ryūkyū n'est pas dérivé du modèle ou du système japonais.

Le sessei travaille aux côtés du roi et du sanshikan (« conseil des Trois ») pour élaborer et promulguer les lois, quoique le roi devient de plus en plus une figure de proue au cours de la période où Ryūkyū est une extension du domaine féodal de Satsuma (1609-1870). Comme la plupart des fonctionnaires du gouvernement Ryūkyū de l'époque, la majorité des sessei sont nommés à partir de la classe d'élite des yukatchu, érudits de sujets chinois originaires du village de Kume.

Selon le Miroir de Chūzan (中山の世鑑, Chūzan no sekan?), le texte classique de l'histoire des îles Ryūkyū par le sessei Shō Shōken, les sessei ont toujours été une partie intégrante du système du royaume de Ryūkyū et ont été initialement nommés par Eisō. Les trois hommes qui occupent la fonction de sessei lors de la première dynastie Shō des rois des Ryukyu sont chinois, mais à partir de la seconde dynastie Shō, les sessei sont des Ryūkyūans de naissance. Les fonctionnaires royaux, parfois princes, choisissent le sessei, et la nomination s'ensuit avec un rang et un titre appropriés, souvent celui de « prince », en dépit de ce que les sessei sont par essence des bureaucrates et non des membres de la lignée royale. Il n'est pas rare de conférer un tel titre à toute personne qui rend de grands services au royaume, bien que les droits de succession et autres droits royaux semblables qu'implique le titre de « prince » n'accompagnent pas un tel honneur.

Alors que la plupart des sessei jouent essentiellement le rôle de fonctionnaires et membres privilégiés de l'entourage royal, Shō Shôken, qui occupe le poste de 1666 à 1673, est surtout connu pour son rôle de législateur, mettant en œuvre un grand nombre de réformes importantes et bénéfiques au cours de son bref mandat.

Liste des SesseiModifier

Nom Durée du mandat Roi
Eisō
英祖
1253-1259 Gihon  
Aranpō
亜蘭匏
?-1406? Satto, Bunei
Tei Fuku
程復
1411-? Shō Shishō
Ō Mō
王茂
1411-? Shō Shishō
Kaiki
懐機
1428-? Shō Hashi, Shō Shitatsu
Shō Kō Gushichan Wōji Chōsei
尚宏 具志頭 王子 朝盛
1589-1610 Shō Nei
Kikuin Sōi
菊隠宗意
1611-? Shō Nei
Shō Hō Sashiki Wōji Chōshō
尚豊 佐敷 王子 朝昌
1617-1621 Shō Nei
Shō Sei Kin Wōji Chōtei
尚盛 金武 王子 朝貞
1629-1654 Shō Hō, Shō Shitsu
Shō Kyō Gushikawa Wōji Chōei
尚亨 具志川 王子 朝盈
1654-1666 Shō Shitsu
Shō Shōken Haneji Wōji Chōshū
尚象賢 羽地 王子 朝秀
1666-1675 Shō Shitsu, Shō Tei
Shō Kōki Ōzato Wōji Chōryō
尚弘毅 大里 王子 朝亮
1676-1686 Shō Tei
Shō Ki Kin Wōji Chōkō
尚凞 金武 王子 朝興
1688-1688 Shō Tei
Shō Kōsai Chatan Wōji Chōai
尚弘才 北谷 王子 朝愛
1689-1705 Shō Tei
Shō Kō Oroku Wōji Chōki
尚綱 小禄 王子 朝奇
1705-1712 Shō Tei, Shō Kei
Shō Yū Tomigusuku Wōji Chōkyō
尚祐 豊見城 王子 朝匡
1712-1722 Shō Kei
Shō Tetsu Chatan Wōji Chōki
尚徹 北谷 王子 朝騎
1722-1739 Shō Kei
Shō Seibo Nakijin Wōji Chōgi
尚宣謨 今帰仁 王子 朝義
1755-1770 Shō Boku
Shō Wa Yuntanza Wōji Chōkō
尚和 読谷山 王子 朝恒
1770-1785 Shō Boku
Shō To Urasoe Wōji Chōō
尚図 浦添 王子 朝央
1794-1797 Shō Boku, Shō On
Shō Shū Yoshimura Wōji Chōgi
尚周 義村 王子 朝宜
1798-1802 Shō On  
Shō Tairetsu Yuntanza Wōji Chōei
尚太烈 読谷山 王子 朝英
1803-1816 Shō Sei, Shō Kō
Shō Yō Ginowan Wōji Chōshō
尚容 宜野湾 王子 朝祥
1817-1820 Shō Kō
Shō Teihan Haneji Wōji Chōbi
尚廷範 羽地 王子 朝美
1822-1831 Shō Kō
Shō Kai Tomigusuku Wōji Chōshun
尚楷 豊見城 王子 朝春
1831-1832 Shō Kō
Shō Genro Urasoe Wōji Chōki
尚元魯 浦添 王子 朝憙
1835-1852 Shō Iku, Shō Tai
Shō Ton Ōzato Wōji Chōkyō
尚惇 大里 王子 朝教
1852-1861 Shō Tai
Shō Kōkun Yonagusuku Wōji Chōki
尚宏勲 与那城 王子 朝紀
1861-1872 Shō Tai
Shō Ken Ie Wōji Chōchoku
尚健 伊江 王子 朝直
1872-1875 Shō Tai

SourceModifier

  • Gregory Smits, Visions of Ryukyu: Identity and Ideology in Early-Modern Thought and Politics, Honolulu, University of Hawai'i Press, 1999.