Selman Waksman

microbiologiste américain

Selman Abraham Waksman (né le à Prilouki près de Kiev, Russie et mort le ) est un microbiologiste américain d'origine russe ashkénaze. Il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine de 1952[1].

Selman Waksman
Selman Waksman NYWTS.jpg
Selman Waksman en 1953.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Nova Priluka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Woods HoleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Selman Abraham WaksmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
WaksmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Américain (depuis ), Russe, SoviétiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université Rutgers, New Jersey Agricultural Experiment Station (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Distinctions

BiographieModifier

Son père s'appelait Jacob Waksman et sa mère, Fradia London. Après avoir suivi des cours du soir, il part pour les États-Unis en 1910.

Il entre à l'automne 1911 au Rutgers College et obtient son B.Sc. en 1915. Il est alors employé comme assistant de recherche en bactériologie du sol par le professeur J.G. Lipman dans la New Jersey Agricultural Experiment Station tout en continuant ses cours. En 1916, il obtient la nationalité américaine puis passe son doctorat en biochimie en 1918 à l'université de Californie. Invité par le professeur Lipman, il retourne au Rutgers College comme microbiologiste. Il devient professeur assistant en 1925 puis est titularisé en 1930. Lorsque le département de microbiologie est créé en 1940, il en prend la tête. En 1949, il est nommé directeur de l'Institut de microbiologie et le restera jusqu'à sa retraite en 1958. Il se maria avec Deborah B. Mitnik (1895-1974), dont il eut un fils, Byron H. Waksman, lui aussi professeur de microbiologie (Yale University Medical School).

Selman Waksman fut nommé professeur honoraire en médecine, en sciences, en agriculture, en droit et en lettres par les universités de Liège, Athènes, Pavie, Madrid, Strasbourg, Jérusalem, Göttingen, Pérouse, Keiō (au Japon) et de plusieurs universités et collèges américains.

On lui doit entre autres la découverte de l'actinomycine (1940), la clavacine, la streptothricine (1942), la streptomycine (1943), la griséine (1946), la néomycine (1948), la fradicine, la candicidine, la candidine, et bien d'autres. En 1952, il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine pour sa découverte de la streptomycine, le premier antibiotique efficace contre la tuberculose[1].

Des recherches récentes montrent que c'est l'élève de Waksman, Albert Schatz, qui avait découvert la streptomycine[2].

Waksman a aussi défini, dans les années 1930, le mot antibiotique.

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) for his discovery of streptomycin, the first antibiotic effective against tuberculosis in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1952 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 7 décembre 2010
  2. Voir, (en)Peter Pringle. Notebooks Shed Light on an Antibiotic's Contested Discovery. The New York Times, Tuesday, June 12, 2012, p. D3.

Liens externesModifier

Waksman est l’abréviation botanique standard de Selman Waksman.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI