Ouvrir le menu principal

Section.80

album de Kendrick Lamar
Section.80

Album de Kendrick Lamar
Sortie Drapeau : États-Unis
Enregistré 20102011
Top Dawg Studios, Carson, Californie
Durée 59:24
Genre Rap conscient
Producteur Dude Dawg (exéc.), Kendrick Lamar (exéc.), Punch, Dave Free, THC, Sounwave, Tommy Black, Tae Beast, Willie B, Iman Omari, Wyldfyer, Terrace Martin, J. Cole
Label Top Dawg Entertainment

Albums de Kendrick Lamar

Singles

  1. HiiiPoWeR
    Sortie :

Section.80

Score cumulé
SiteNote
Metacritic80/100[1]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Beats Per Minute90/100[2]
Robert ChristgauB+[3]
DJBooth4.5 étoiles sur 5[4]
HipHopDX4 étoiles sur 5[5]
Pitchfork8.0/10[6]
PopMatters8/10
XXL4 étoiles sur 5

Section.80 est le premier album studio de Kendrick Lamar, sorti le par Top Dawg Entertainement. Les artistes Colin Munroe, GLC, Ashtro Bot, BJ the Chicago Kid, Schoolboy Q, Ab-Soul et Alori Joh ont participé à l'album. La production a été principalement assurée par les producteurs internes de Top Dawg du groupe de production Digi+Phonics, ainsi que par THC, Tommy Black, Wyldfyer, Terrace Martin et J. Cole. Section.80 est un album concept dans lequel est traité des thèmes lyriques livrés par Lamar tels que l'épidémie de crack des années 1980, le racisme et l'accoutumance. Le seul single tiré de l'album, HiiPoWeR, est sorti le .

L'album a bien été accueilli par les critiques musicales et a atteint en première semaine de commercialisation aux États-Unis, la 113e place du Billboard 200 avec 5 400 albums écoulés, sans promotion ni couverture de la part des médias. En deux semaines, l'album s'est écoulé à 9 522 exemplaires[7],[8],[9]. En février 2014, Section.80 s'était vendu à 130 000 exemplaires aux Etats-Unis. En avril 2017, il a été certifié disque d'or par la Recording Industry Association of America (RIAA)[10],[11].

ContexteModifier

Section.80 est le premier album studio de Lamar, précédé de la sortie de cinq mixtapes et d'un EP (extended-play). Lamar a enregistré l'album chez Top Dawg Studios à Carson, en Californie,[12] et l'a écrit en grande partie dans la cuisine de sa mère[13].

Le single principal de Section.80 était la chanson HiiiPoWeR, dont le concept était d'expliquer le mouvement "HiiiPoWeR" promu par Lamar et les autres membres du label TDE.[14] Au début du clip vidéo de HiiiPoWeR, il y a une citation de Lamar : "J'ai écrit #Section80 parce que j'ai reçu l'ordre de le faire. Tu ne comprendras jamais ma vie et mon monde. Avez-vous déjà vu un nouveau-né tuer un homme ? Kendrick Lamar. La scène suivante est un visuel de moi avec les yeux d'un enfant de 6 ans. Ma mère m'a dit de garder cette prise parce qu'elle disait qui j'étais. Un nourrisson qui cherche des réponses. Tu me pardonnes, deux fois ? Probablement pas. Je regarde cette vidéo et je me remémore cette folle matinée du 13 septembre 2010. J'ai reçu la visite de Lesane Parish Crooks. Faites des recherches sur son nom. Je me souviens que je dormais. Son image disait "Ne me laissez pas mourir". J'étais paranoïaque. J'ai dit "pourquoi" ? Il a dit "parce que tu es le........"[15]

Musique et parolesModifier

L'article.80 est un album conceptuel qui traite de la vie de Tammy et Keisha en expliquant les difficultés personnelles qu'elles vivent. Le morceau Tammy's Song (Her Evils) parle de deux filles qui trompent leur petit ami après avoir découvert qu'ils étaient infidèles. Ces deux filles finissent par coucher ensemble parce qu'elles ne peuvent pas faire confiance aux hommes. Keisha's Song (Her Pain) raconte l'histoire d'une prostituée qui cherche le réconfort et le contrôle, jusqu'à sa mort. Lamar explique que Section.80 s'adresse aux personnes nées dans les années 1980 jusqu'à maintenant, car il s'attarde sur divers sujets, comme la référence à Ronald Reagan et le sujet sur la façon dont l'épidémie de crack s'est produite dans les années 1980. Il explique que c'est en partie pour cette raison que les drogues sont populaires pour sa génération. Dans A.D.H.D, Lamar dénonce la drogue et l'accoutumance des personnes nées pendant l'ère Reagan. Kush & Corinthians évoque le fait que la justice et la morale sont rarement tranchées et sèches.

Réception critiqueModifier

Section.80 a été salué par la critique. Metacritic lui a attribué une note une note moyenne de 80, basée sur 11 critiques.[16] Andres Tardio de HipHopDX a écrit que Lamar "a peut-être cherché des réponses, mais ce voyage lui a permis de découvrir les albums les plus remarquables de cette année avec Section.80.".[17] Pour Adam Fleischer, journaliste de XXL, l'enregistrement révèle que "le cerveau de son auteur n'est ni perdu ni inutile, car il tisse des pensées soigneusement construites avant de cracher des raps sur chacune des 16 pistes du projet, s'assurant que rien n'est jetable ou sans but".[18] David Amidon de PopMatters a comparé Lamar à un Ice Cube au début de sa carrière, car "il nous dit seulement ce qu'il voit, et bien qu'il n'offre peut-être pas des solutions aussi souvent que [Ice Cube], il est certainement capable de nous peindre un tableau frappant"[19].

Pitchfork a placé l'album au 45ème rang de sa liste des "Top 50 albums de 2011".[20] Complex l'a placé à la 7ème place des meilleurs albums de l'année 2011.[21] En l'honneur du cinquième anniversaire de Section.80, le chroniqueur de Forbes Ogden Payne a écrit un article expliquant comment l'album avait propulsé Lamar dans la "royauté hip-hop", le considérant comme "la genèse de Kendrick Lamar équilibrant avec succès le commentaire social et l'appel de masse, tout en posant les fondations de son label comme King Kendrick".[22] NME a placé l'album au troisième rang de sa liste des "101 Albums To Hear Before You Die" en 2014[23].

Performance commercialeModifier

Section.80 ne s'est vendu qu'à 5 000 exemplaires aux États-Unis, sur la base de téléchargements numériques en moins d'une semaine, se classant au 113e rang sur le US Billboard 200, avec une promotion et une couverture médiatique générale minimale. En deux semaines, l'album s'est vendu à 9 000 exemplaires aux États-Unis.[24],[25],[26],[27],[28] En février 2014, l'album s'était vendu à 130 000 exemplaires aux Etats-Unis.[29] Le 14 avril 2017, l'album a été certifié or par la Recording Industry Association of America (RIAA), atteignant les 500 000 ventes[30].

Liste des titresModifier

No TitreContient un (des) sample(s) de[31] Durée
1. Fuck Your Ethnicity (Produit par THC)Put Your Hand in the Hand d'Anne Murray 3:44
2. Hol' Up (Produit par Sounwave)Shifting Sands of Sound de Dick Walter
Hey Ya! d'OutKast
2:53
3. A.D.H.D (Produit par Sounwave)The Knight Hawk de The Jet Age of Tomorrow 3:35
4. No Makeup (Her Vice) (featuring Colin Munroe – Produit par Sounwave)Long Red de Mountain
Introduction to Star Time! de James Brown
3:55
5. Tammy's Song (Her Evils) (Produit par THC)Alfie de Dick Hyman
Down for My Niggaz de C-Murder featuring Snoop Dogg et Magic
2:41
6. Chapter Six (Produit par Tommy Black)Hey de King 2:41
7. Ronald Reagan Era (Produit par Tae Beast)I'd Be So Happy de Three Dog Night
Wu-Tang Clan Ain't Nuthing Ta Fuck Wit du Wu-Tang Clan
3:36
8. Poe Mans Dream (His Vice) (featuring GLC – Produit par Willie B)Go Stetsa I de Stetsasonic

Peace Go With You, Brother (As-Salaam-Alaikum) de Gil Scott-Heron et Brian Jackson

You Can Call Me Rover de The Main Ingredient
4:21
9. The Spiteful Chant (featuring Schoolboy Q – Produit par Sounwave et Dave Free)Iron de Woodkid 5:20
10. Chapter Ten (Produit par THC et Iman Omari) 1:15
11. Keisha's Song (Her Pain) (featuring Ashtrobot – Produit par Tae Beast)Old and Wise du Alan Parsons Project
Long Red de Mountain
3:47
12. Rigamortis (Produit par Willie B)The Thorn de Willie Jones III 2:48
13. Kush & Corinthians (His Pain) (featuring BJ the Chicago Kid – Produit par Wyldfyer) 5:04
14. Blow My High (Members Only) (Produit par Tommy Black)4 Page Letter d'Aaliyah

Voyager de Dexter Wansel

Big Pimpin' de Jay-Z featuring UGK
3:35
15. Ab-Soul's Outro (featuring Ab-Soul – Produit par Terrace Martin)Life Is a Traffic Jam de Eight Mile Road 5:50
16. HiiiPoWeR (Produit par J. Cole)Simon Says de Pharoahe Monch

Duration Project Part 9 de Sixtoo

So Appalled de Kanye West, Swizz Beatz et Jay-Z featuring Pusha T, CyHi da Prynce et RZA
4:39

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Kendrick Lamar Section.80 Review », Metacritic (consulté le 29 mars 2015)
  2. (en) « Album Review: Kendrick Lamar - Section.80 », Beats Per Minute (consulté le 12 octobre 2013)
  3. (en) « Ab-Soul / Kendrick Lamar », Robert Christgau (consulté le 12 octobre 2013)
  4. (en) « Kendrick Lamar Section.80 Review », DJBooth (consulté le 12 octobre 2013)
  5. (en) « Kendrick Lamar Section.80 », HipHopDX (consulté le 12 octobre 2013)
  6. (en) « Kendrick Lamar: Section.80 - Album Reviews », Pitchfork (consulté le 12 octobre 2013)
  7. (en) « section.80 - Kendrick Lamar », AllMusic (consulté le 12 octobre 2013)
  8. (en) « Album Charts: Beyonce Earns Fourth #1 Album With '4', Big Sean Debuts At #3 », Ballerstatus (consulté le 12 octobre 2013)
  9. (en) « Update: Album Sales Week Of 6/28/11 (Beyonce, Big Sean, Curren$y, Dom Kennedy, Kendrick Lamar, Lil B + Industry News) », iHiphop (consulté le 12 octobre 2013)
  10. « Kendrick Lamar's "Section.80" Certified Gold », sur HotNewHipHop (consulté le 7 avril 2019)
  11. « Kendrick Lamar : son premier album solo "Section.80" certifié disque d'Or aux USA », sur Mouv (consulté le 7 avril 2019)
  12. (en) « Interview: Kendrick Lamar Talks "Section.80," Major Labels, & Working With Dr. Dre », sur Complex (consulté le 7 avril 2019)
  13. (en-US) « Kendrick Lamar by Dave Chappelle », sur Interview Magazine, (consulté le 7 avril 2019)
  14. HipHopDX- http://hiphopdx.com, « Kendrick Lamar Speaks On The Meaning Behind "HiiiPoWeR," Working With J. Cole », sur HipHopDX, (consulté le 7 avril 2019)
  15. matthew moreira, « Kendrick Lamar 'HiiiPOWER' OFFICIAL MUSIC VIDEO », (consulté le 7 avril 2019)
  16. (en) Section.80 by Kendrick Lamar (lire en ligne)
  17. « Kendrick Lamar - Section.80 | HipHopDX », sur web.archive.org, (consulté le 15 juillet 2019)
  18. « Kendrick Lamar, Section.80 - XXL », sur web.archive.org, (consulté le 15 juillet 2019)
  19. (en) « Kendrick Lamar: Section.80 », sur PopMatters, (consulté le 15 juillet 2019)
  20. (en) « The Top 50 Albums of 2011 », sur Pitchfork (consulté le 15 juillet 2019)
  21. (en) « The 25 Best Albums of 2011 », sur Complex (consulté le 15 juillet 2019)
  22. « How Kendrick Lamar's 'Section.80' Catapulted Him Into Hip-Hop Royalty », sur web.archive.org, (consulté le 15 juillet 2019)
  23. (en-US) nme, « 101 Albums To Hear Before You Die », sur NME, (consulté le 15 juillet 2019)
  24. (en-US) « Album Search for "section80" », sur AllMusic (consulté le 15 juillet 2019)
  25. (en-US) « Album Charts: Beyonce Earns Fourth #1 Album With '4', Big Sean Debuts At #3 », sur BallerStatus.com, (consulté le 15 juillet 2019)
  26. (en-US) « Album Review: Kendrick Lamar- Section 80 », sur iHipHop, (consulté le 15 juillet 2019)
  27. (en-US) « Update: Album Sales Week Of 6/28/11 (Beyonce, Big Sean, Curren$y, Dom Kennedy, Kendrick Lamar, Lil B + Industry News) », sur iHipHop, (consulté le 15 juillet 2019)
  28. (en-US) « Album Sales Week Of 7/5/11 (Lloyd, Common, Kendrick Lamar + Industry News) », sur iHipHop, (consulté le 15 juillet 2019)
  29. « Top Dawg's Kendrick Lamar & ScHoolboy Q Cover Story: Enter the House of Pain », sur Billboard (consulté le 15 juillet 2019)
  30. (en-US) « Gold & Platinum », sur RIAA (consulté le 15 juillet 2019)
  31. (en) « Tracks sampled by Kendrick Lamar », Who Sampled (consulté le 13 octobre 2013)