Ouvrir le menu principal

Sébastien Stoskopff

peintre français
(Redirigé depuis Sebastian Stoskopff)
Sébastien Stoskopff
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
IdsteinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Sebastian StoskopffVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieux de travail
Mécène
Nature morte aux verres et au pâté, musée de l'Œuvre Notre-Dame, Strasbourg.

Sébastien Stoskopff, né à Strasbourg le et mort à Idstein le , est un peintre alsacien.

BiographieModifier

Sébastien Stoskopff est formé par Frédéric Brentel puis par Daniel Soreau, peintre tournaisien émigré à Hanau. À la mort de ce dernier il prend la direction de l'atelier[1]. Il cherche à s'installer à Francfort mais n'y parvenant pas, il se rend à Paris, où il vit de 1621 à 1641 environ. Il voyage en Italie vers 1629. Il retourne à Strasbourg en 1641 et meurt en 1657 à Idstein, chez son protecteur Jean de Nassau.

Très apprécié à son époque, il est considéré comme l'un des maîtres de la nature morte. Son œuvre a été redécouverte dans les années 1930. Le musée de l'Œuvre Notre-Dame de Strasbourg conserve une collection de ses œuvres.

ŒuvresModifier

  • Nature morte au nautile, coquillage et boîte en bois, vers 1630, huile sur toile, 47 × 59 cm, Metropolitan Museum of Art, New York[2]
  • Allégorie des Cinq Sens (1633), huile sur toile, 113 × 180,5 cm, musée de l'Œuvre Notre-Dame, Strasbourg ;
  • Grande vanité (1641), huile sur toile, 125 × 165 cm, musée de l'Œuvre Notre-Dame, Strasbourg ;
  • Trompe-l'œil (1643-1644), huile sur toile, 65 × 54 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne ;
  • Nature morte au panier rempli d'objets en verre (1644), huile sur toile, 52 × 62 cm, musée des Beaux-Arts, Strasbourg ;
  • nature morte au baquet et au poisson, huile sur toile, 78 × 115 cm, musée des Beaux-Arts, Lyon
  • Le Banquet desservi, 1621, Musée des Beaux-Arts de Strasbourg

  • Jatte de fraises, vers 1620, musée de l'œuvre Notre-Dame de Strasbourg

  • Carpe sur une boîte à copeaux, 1635, Kunsthalle de Brême

Notes et référencesModifier

  1. Michèle-Caroline Heck, « Sébastien Stoskopff », Célébrations nationales, Ministère de la culure et de la communication, direction des archives de France,‎ , p. 115-116
  2. Nautile et boîte, Metropolitan

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Dictionnaire Bénézit, 1976.
  • Dans la lumière de Vermeer, catalogue de l'exposition du musée de l'Orangerie à Paris, du au .
  • Michèle-Caroline Heck, « Sébastien Stoskopff », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 36, p. 3794
  • Véronique Bruez, Une jatte de fraises, éditions Bleu autour, collection Céladon, novembre 2018.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :