Ouvrir le menu principal

Sears Holdings

(Redirigé depuis Sears)

Sears Holdings
logo de Sears Holdings

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (SHLD)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Hoffman EstatesVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction "Eddie" Lampert (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce de détailVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Sears (en)
Site web http://www.sears.com/

Capitalisation 34,877 millions de dollars (au 15 Octobre 2018)
Chiffre d'affaires 49,124 milliards de dollars

Sears Holdings Corporation NASDAQ : SHLD est le troisième groupe de distribution aux États-Unis, derrière Wal-Mart et Home Depot.

Sears, Roebuck and Company est un groupe de distribution américain fondé par Richard Warren Sears et Alvah Roebuck vers la fin du XIXe siècle. Depuis ses débuts, l'entreprise a grandi et est devenue le plus gros commerce de détail aux États-Unis vers le milieu du XXe siècle, et ses catalogues devinrent célèbres. La compétition et les changements démographiques de ses clients ont constituée un défi de taille pour l'entreprise après la Seconde Guerre mondiale, alors que ses bases rurales et urbaines se sont évaporées et que les marchés en banlieue devenaient de plus en plus populaires. La popularité du catalogue dégringola. Sears a fusionné avec Kmart vers le début de l'année 2005, créant ainsi la Sears Holdings Corporation.

Le groupe opère à travers 3 800 magasins sous les enseignes Sears, Sears Grand, Sears Essentials, Kmart, Big Kmart, Kmart SuperCenter, The Great Indoors, Orchard Supply Hardware, et Lands' End stores.

Le siège de la compagnie est à Hoffman Estates, en banlieue de Chicago dans l’Illinois, mais elle conserve à Troy, dans le Michigan, le siège de Kmart.

HistoireModifier

C’est en 1899 à Détroit, que Sebastian S. Kresge a fondé la S.S. Kresge Corporation, l’ancêtre de Kmart. Son premier établissement est un « five-and-ten-cent store » sur le modèle de ceux de Frank Woolworth. La chaîne se développe sous l’enseigne S.S. Kresge, pour compter 85 magasins en 1912.

Dans les années 1920, Kresge ouvre de plus grands magasins qui offrent une plus grande variété de marchandises et de prix. Le premier grand magasin de Kmart s'est ouvert en 1962 à Garden City dans le Michigan. Un total de 18 magasins Kmart s’est ouvert cette année-là.

Dans les années 1970, Kmart pousse un certain nombre de ses concurrents à la faillite. En 1977, S.S. Kresge Corporation change son nom en Kmart Corporation, puis en 1987, le groupe vend ses magasins Kresge.

Le groupe ouvre son premier Big Kmart en 1996 et en 1991 à Medina, son premier Super Kmart Center.

Durant les années 1970, Kmart a connu une période difficile avec des magasins délabrés et divers autres problèmes. Le résultat étant une désaffection des clients.

En 1990, la firme cherche à changer son image, Kmart présente donc un nouveau logo et entreprend la rénovation de ses magasins en mauvais état. Cependant, la plupart des magasins n'ont pas été transformés jusque dans le milieu des années 1990, et certains ne sont pas encore complètement rénovés aujourd'hui[Quand ?]. De plus, le logo a été de nouveau modifié en 2004.

Kmart a également commencé à offrir des produits exclusifs de Martha Stewart, Kathy Irland, et Jaclyn Smith mais aussi des marques comme Disney et 1, rue Sésame.

Dans les années 1990, Kmart a de nouveau commis un certain nombre de faux pas entraînant la fermeture de 110 magasins en 1993. À la différence de son concurrent Wal-Mart, Kmart n'a pas investi dans l’informatique pour contrôler sa chaîne d'approvisionnement. En outre, Kmart a maintenu un dividende élevé, ce qui a réduit le montant des fonds disponibles pour améliorer ses magasins. Beaucoup d'analystes ont également reproché à la société de ne pas avoir créé une image de marque forte.

En 2001, le scandale impliquant Martha Stewart a sévèrement écorché l'image de la société. En outre, Kmart a essayé de concurrencer Wal-Mart sur le prix, mais sans y parvenir. Enfin pendant ce temps-là, Target a poursuivi Kmart pour publicité mensongère.

Le , Kmart s’est mit sous la protection de la loi sur les faillites. Le groupe s’est retrouvé en faillite à cause de la gestion de deux de ses dirigeants Chuck Conaway et Mark Schwartz . Comme dans le scandale d’Enron, Conway et au Schwartz sont accusés d’avoir trompé les actionnaires et les analystes sur la santé financière de l’entreprise. Alors qu'elle faisait prétendument des millions de dollars de profits, ils dépensaient l'argent du groupe en avions, maisons, bateaux, et d'autres biens de luxe.

Après le limogeage de Conaway et Schwartz, plus de 300 magasins furent fermés aux États-Unis et 34 000 employés furent renvoyés dans le cadre de la restructuration.

Le , Kmart sort officiellement de la loi sur les faillites et le le groupe entre au Nasdaq en tant que Kmart Holding Corporation.

Le , Kmart Corporation annonce son intention d'acheter Sears, Roebuck and Company, cette acquisition a été présentée comme une fusion entre égaux. La fusion est effective le , et le nouveau groupe prend le nom de Sears Holdings Corporation.

En 2017, Sears vend ses activités d'outillages électriques à Black & Decker pour 900 millions de dollars[1].

Faillite et poursuite judiciaire (2018-)Modifier

En octobre 2018, Sears annonce se mettre sous le régime américain des faillites[1]. En 2018, le groupe a un total de 89 000 employés pour environ 900 magasins, alors qu'environ 5 ans plus tôt il avait encore 246 000 employés[2]. Suite à cette mise sous faillite, Sears annonce la fermeture de 140 magasins[3].

Le géant américain de la distribution Sears Holdings s’est placé effectivement sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites le lundi 15 octobre[4].

Le 11 février 2019, ESL Investments acquiert les actions de Sears Holdings et fonde Transform Holdco LLC surnommé "the new Sears" ("le nouveau Sears") qui opère désormais 425 magasins dont 223 Sears et 202 Kmart[5].

En mars 2019, Sears Holdings poursuit Transform Holdco LLC pour 57,5 millions de dollars dû à la vente. De plus, Transform doit 41,3 millions en carte de crédit et espèces effectuées avant la vente ainsi que 16,2 millions de dollars dû pour le loyer du mois de février[6].

FilialeModifier

  • Kmart (2005-2018)
  • Sears (2005-2018)
    • Lands' End: Acquit par Sears Roebuck Company en 2002 et redevenu indépendant en 2013[7].
    • Sears Hometown: Division de Sears Roebuck Company créée en 1993 et devenu indépendante en 2012 sous le nom de Sears Hometown and Outlet Stores Inc.[8]

InternationaleModifier

Sears CanadaModifier

Dans les années 1950, Sears s'associe avec la chaîne de magasin canadien Simpsons et exploiteront les magasins conjointement sous le nom de Simpsons-Sears [9] jusqu'en 1972 où elle utilisera seulement Sears. En 1978, Simpsons Limited et Simpsons-Sears avait comme plan de fusionner et faire de Sears, Roebuck son principal actionnaire. Alors en attente de l'approbation de l'Agence d'examen des investisseurs étrangers, la Compagnie de la Baie d'Hudson fait une contre-offre et acquit Simpsons Limited. Les actions de Simpsons dans Simpsons-Sears rachetés par La Baie sont finalement vendues à Sears, Roebuck. En 1984, l'entreprise la rebaptise Sears Canada pour refléter son indépendance[10].

En 2017, la filiale annonce la fermeture de ses 130 magasins à travers le pays[11] et une liquidation de ses produits jusqu'en janvier 2018[12].

Sears MexicoModifier

La filiale mexicaine sous le nom de Sears Roebuck de México

Le premier Sears au Mexique ouvre ses portes en 1947 révolutionnant les systèmes traditionnels de commercialisation et d'exposition massive de marchandises, établissant des politiques de prix fixes et compétitives, au lieu de mettre en œuvre le système de négociation traditionnel. . En 1997, Sears Holdings et Grupo Carso forment une alliance stratégique qui permet à ce dernier de contrôler 85% jusqu'en contrôler 100% en 2007.

Voir aussiModifier

La tour Sears, l'un des bâtiments les plus hauts du monde (442 mètres et 110 étages) construite à Chicago fut le siège de l'entreprise. Bien que la compagnie (autrefois Sears, Roebuck and Company) ait payé au grand complet les coûts de production de la tour, qui s'élèvent à environ 150 millions de dollars américains en 1973[13] (soit environ 900 millions maintenant[Quand ?]), elle quitta l'édifice complètement en 1995. Depuis 2009, il n'appartient plus à Sears et a été rebaptisé Willis Tower.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jessica DiNapoli et Mike Spector, « Sears prepares to file for bankruptcy in coming days: sources », sur Reuters,
  2. Nandita Bose et Tom Hals, « Empty shelves, poor customer service speed Sears' demise », sur Reuters,
  3. Tracy Rucinski et Jessica DiNapoli, « Bankruptcy judge approves financing to keep Sears open », sur Reuters,
  4. nc, « le géant américain... », le monde entreprises fr,‎ 15 octobre 2018 11h52
  5. (en) « ESL Investments Completes Acquisition of Sears Holdings’ Assets », sur www.businesswire.com, (consulté le 11 juin 2019)
  6. (en-US) « 'Old Sears' and 'new Sears' fighting in court again », sur Retail Dive (consulté le 11 juin 2019)
  7. (en) « Sears to spin off Lands' End business », sur USA TODAY (consulté le 11 juin 2019)
  8. (en-US) Corilyn Shropshire, « Sears gets $446M from Hometown and Outlet spinoff », sur chicagotribune.com (consulté le 11 juin 2019)
  9. « HBC Heritage — Robert Simpson Company », sur www.patrimoinehbc.ca (consulté le 20 novembre 2017)
  10. Christian Cassidy, « Sears' lasting impact », Winnipeg Free Press,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2017)
  11. Pierre Couture, « C’est la fin pour Sears », Le Journal de Québec,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2017)
  12. (en-US) « ‘I’m sad that Sears is closing, but that’s besides the point’: Bargain hunters not impressed as final sale begins », Financial Post,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2017)
  13. [1]« Databank : Sears Tower ». Accédé le 19 novembre 2007.

Liens externesModifier