Ouvrir le menu principal

Sean Eadie

coureur cycliste australien
Sean Eadie
Sean Eadie WM 2002.jpg
Sean Eadie lors des championnats du monde de 2002
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
SydneyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
Bankstown Sports CC
Principales victoires

Sean Eadie (né le à Sydney) est un coureur cycliste australien spécialiste de la piste. Il a notamment été champion du monde de vitesse en 2002 et médaillé de bronze de vitesse par équipes aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

BiographieModifier

Sean Eadie commence le cyclisme à l'âge de dix ans. Avant de devenir coureur, il obtient un diplôme d'enseignant en école maternelle au sein de l'Université catholique australienne[1]. En 1990, il devient coureur professionnel à temps plein[1]. En dépit de son attitude agressive lors des compétitions sur piste, il est considéré comme un « gentil géant » en dehors.

Aux Jeux olympiques de 2000, organisé dans son pays, à Sydney, il obtient avec Gary Neiwand et Darryn Hill la médaille de bronze en vitesse par équipes. Deux ans plus tard, en 2002, il devient champion du monde de vitesse, l'épreuve reine de la piste. Cette année 2002 est faste, car il remporte la médaille d'or en vitesse par équipes (avec Ryan Bayley et Jobie Dajka) aux Jeux du Commonwealth. De plus, il obtient plusieurs titres de champion d'Australie.

Il participe aux Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, après avoir été au centre d'une controverse. Un emballage contenant des peptides a été envoyé à Eadie depuis San Diego. Il a été intercepté par des agents des douanes. Lors de l'audience, Eadie a dit qu'il ne savait pas qui avait envoyé le paquet et que les mouvements sur sa carte de crédit ne montraient aucun lien. Il n'a jamais été contrôlé positif[2]. Il a été autorisé à participer aux Jeux Olympiques 2004 par le Tribunal Arbitral du Sport, faute de preuve démontrant qu'il avait essayé d'importer de l'hormone de croissance humaine[3],[4].

Durant sa carrière et surtout après son titre mondial, Sean Eadie est devenu populaire parce que, fait inhabituel pour un cycliste, il courrait avec une barbe. Cette barbe lui a valu de nombreux surnoms, y compris « capitaine Haddock ». Dans une interview accordée à Cyclingnews.com, un journaliste lui demande si cela n'est pas contre-aérodynamique de se raser ses jambes, mais pas son visage. Il répond alors qu'ayant « gagné la vitesse par équipes, couru en 10,14 secondes à Manchester, remporté le titre mondial, ce n'est pas si contre-productif que cela »[1]. Après avoir remporté le titre mondial de vitesse en 2002 à Copenhague et à la suite d'un pari, il se fait raser sa barbe par le multiple champion du monde français Arnaud Tournant à l'intérieur même du vélodrome[5].

Après sa carrière, il travaille quelque temps comme entraîneur cycliste[6].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Championnats du mondeModifier

Coupe du mondeModifier

  • 1996
    • 3e de la vitesse à Cali
  • 1997
    • 1er de la vitesse par équipes à Adélaïde
    • 3e de la vitesse à Adélaïde
    • 3e de la vitesse par équipes à Cali
  • 1998
    • 2e de la vitesse à Hyères
  • 2000
    • 4e de la vitesse à Cali
  • 2001
    • 4e de la vitesse par équipes à Cali
  • 2002
    • 1er de la vitesse à Sydney
    • 1er du keirin à Sydney
    • 2e de la vitesse par équipes à Moscou

Jeux du CommonwealthModifier

Goodwill GamesModifier

  • 2001
    •   Médaillé d'or de la vitesse
    •   Médaillé de bronze du keirin

Jeux d'OcéanieModifier

  • 2004
    •   Médaillé d'or de la vitesse

Championnats d'OcéanieModifier

Édition / Épreuve Keirin Vitesse individuelle Vitesse par équipes
1995   Argent   Or
2001   Bronze   Or
2004-2   Or

Championnats nationauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « An interview with Sean Eadie - 2002 Sprint World Champion - the 'Big Man' winds it up », cyclingnews.com,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Eadie drug hearing set for Friday », theage.com.au, Melbourne,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Sean Eadie: Big dramas », abc.net.au,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Sean Eadie cleared - now for Athens », smh.com.au,‎ (lire en ligne)
  5. (de) Sprint-Weltmeister Eadie trennt sich vom Bart
  6. Sean Eadie Sports Coaching

Liens externesModifier