Scout un jour, scout toujours

épisode des Simpson

Scout un jour, scout toujours
Saison 5 Épisode no 8

Titre original Boy Scoutz 'n the Hood
Titre québécois Scout un jour, scout toujours
Code de production 1F06
1re diffusion aux É.-U. 18 novembre 1993
1re diffusion en France 22 octobre 1994
Tableau noir Aucun
Gag du canapé La pièce est dans le noir. On voit cinq paires d'yeux se diriger sur le canapé. Quand la lumière s'allume, on voit qu'il n'y a que les yeux. Les Simpson s'assoient alors et remettent leurs yeux en place.
Scénariste Dan McGrath
Réalisateur Jeffrey Lynch
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 5
Liste des épisodes des Simpson

Scout un jour, scout toujours (Boy Scoutz N the Hood) est le 8e épisode de la saison 5 des Simpson.

SynopsisModifier

Au début de l'épisode, Homer Simpson est en train de manger des cacahuètes et fait tomber sous le canapé la dernière du paquet. En se penchant pour tenter de la reprendre, il trouve un billet de 20 dollars. Parallèlement, Milhouse Van Houten et Bart Simpson, à court d'argent, se promènent dans la ville tout en se demandant ce qu'ils vont faire de leur journée. Tout à coup, alors qu'ils sont assis sur le trottoir, le billet tombe devant eux après qu'Homer l'a laissé échapper de ses mains et que le vent l'a emporté.

Les deux compagnons décident alors de se rendre au mini-market pour acheter un cocktail de fruits très concentré en sucre. Tellement concentré que les deux garçons commencent à avoir des hallucinations et que, le lendemain matin, Bart ne se rappelle plus de rien. Pas même de s'être inscrit chez les scouts, lesquels sont dirigés par Ned Flanders. D'abord réticent, il finit par être séduit par les avantages qu'apporte le scoutisme et particulièrement celui de pouvoir posséder un couteau.

Dans la suite de l'épisode, Ned Flanders propose une excursion père-fils dans les rapides. Bart et son père Homer montent sur le dernier canoë avec Ned Flanders et son fils Todd. Mais le voyage ne se passe pas comme prévu et les quatre aventuriers se retrouvent perdus au milieu de la mer.

InvitéModifier

Références culturellesModifier

  • Au début de l'épisode, Martin Prince joue sur une borne d'arcade "My Dinner With André" faisant référence au film éponyme de Louis Malle.
  • On peut entendre Le vol du bourdon de Nikolaï Rimski-Korsakov lorsque le billet s'échappe des mains d'Homer.
  • La chanson Spingfield Springfield est une référence à la chanson New York, New York chantée par Gene Kelly dans Un jour à New York. On voit d'ailleurs quelqu'un habillé en marin chanter "New York New York" à la place de "Spingfield".
  • Pendant leur chanson, on peut voir Bart et Milhouse au théâtre, assistant à une représentation de Cats.
  • Lorsque Barney se réveille sur un bateau après avoir bu le squishee il s'agit une référence au Tour du monde en 80 jours où Passepartout se retrouve sur un bateau à destination de l'Amérique après que l'inspecteur Fix lui a fait fumer de l'opium.
  • Lorsque l'on voit Ernest Borgnine et les enfants pagayer sur un fleuve entouré de bois, on voit dans ces bois l'ombre de gens mal intentionnés à leur égard. Cette scène est une référence à une scène similaire du film Délivrance, dont on peut d'ailleurs entendre à ce moment de l'épisode le thème musical du film de John Boorman.
  • Lorsque Bart joue aux jeux vidéo, la réplique de George Bush, « Les gagnants ne prennent pas de drogues », fait référence à un message du FBI qui apparaissait à l'écran des bornes d'arcade dans les années 1990. (Voir page Wikipédia en anglais Les gagnants ne prennent pas de drogues (en))
  • Lorsque Moe chasse Taupeman de son bar, un couteau à la main, et que Taupeman sort un plus grand couteau, cela est une référence au film Crocodile Dundee.
  • À la fin de l'épisode, Ernest Borgnine et les enfants sont dans un camp abandonné et la caméra passe en vue subjective dans la forêt de sapins derrière le camp. Ce passage est une référence à Vendredi 13 et on peut même entendre le célèbre "Ch ch ch kill kill kill ma ma ma...".
  • Le titre original de l'épisode fait référence au film de John Singleton, Boyz 'N The Hood.