Scicli

commune italienne

Scicli
Scicli
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Raguse 
Code postal 97018
Code ISTAT 088011
Code cadastral I535
Préfixe tel. 0932
Démographie
Gentilé sciclitani
Population 26 556 hab. (31-12-2010[1])
Densité 193 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 47′ 29″ nord, 14° 42′ 09″ est
Altitude Min. 108 m
Max. 108 m
Superficie 13 757 ha = 137,57 km2
Divers
Saint patron Madonna delle milizie
Fête patronale Dernier samedi de mai
Localisation
Localisation de Scicli
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Scicli
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Scicli
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Scicli
Liens
Site web http://www.comune.scicli.rg.it/

Scicli est une ville italienne de la province de Raguse en Sicile. Scicli se situe à 25 kilomètres de Raguse et 308 kilomètres de Palerme.

HistoireModifier

En 1255, le château de Scicli est donné par le pape Alexandre IV, opposant au roi Manfred Ier de Sicile, à Roger Fimetta[2].

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
16 juin 2008 En cours Giovanni Venticinque    
Les données manquantes sont à compléter.

Patrimoine et monumentsModifier

Comme beaucoup de villes du Val di Noto, la ville de Scicli est riche d'un patrimoine baroque tardif, construit à la suite du tremblement de terre de 1693. La richesse de son patrimoine lui a d'ailleurs valu d'être classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Les monuments les plus significatifs sont :

  • le palais Beneventano : l'angle du palais est riche de sculptures luxuriantes parmi lesquelles on observe des têtes de Maures et d'anges ;
  • l'église San Bartolomeo, qui présente un style baroque-rococo et qui conserve une crèche en bois de Pietro Padula ;
  • l'église San Matteo qui surplombe la ville. C'est l'ancienne église Mère abandonnée et dont la construction n'a pas été achevée ;
  • la via Mormino Penna qui présente une succession harmonieuse de palais et d'églises ;
  • l'église Mère, dédiée à Sant'Ignazio, qui renferme la « Madonna delle Milizie » (Madone des Milices), statue en carton-pâte. Cette statue est sortie en procession lors de la fête des Milices, qui commémore la victoire du Roi Roger sur les Sarrasins avec l'aide de la Vierge apparue sur un destrier blanc, une épée à la main.
 
Tête de Maure, Palazzo Beneventano, Scicli.

HameauxModifier

Donnalucata, Sampieri, Cava d'Aliga e Playa Grande

Communes limitrophesModifier

Modica, Raguse

Quelques vuesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Henri Bresc, « La chute des Hohenstaufen et l’installation de Charles Ier d’Anjou », dans Les princes angevins du XIIIe au XVe siècle : Un destin européen, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », (ISBN 978-2-7535-2558-0, lire en ligne), p. 61–83

Voir aussiModifier