Ouvrir le menu principal

Savage Grace

film de Tom Kalin, sorti en 2007
Savage Grace
Titre québécois Délicate sauvagerie
Titre original Savage Grace
Réalisation Tom Kalin (en)
Scénario Howard A. Rodman d'après Savage Grace de Natalie Robins et Steven M.L. Aronson
Acteurs principaux
Sociétés de production Celluloid Dreams
John Wells Productions
Killer Films
Montfort Producciones
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Drame
Durée 97 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Savage Grace ou Délicate sauvagerie au Québec est un film dramatique franco-américano-espagnol réalisé par Tom Kalin, sorti le .

SynopsisModifier

La relation complexe, incestueuse et meurtrière de Tony Baekeland (Eddie Redmayne) avec sa mère (Julianne Moore) depuis que le chef de famille, Brooks Baekeland (Stephen Dillane), héritier de l'inventeur de la bakélite, les a abandonnés...

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Savage Grace
  • Titre québécois : Délicate sauvagerie
  • Réalisation : Tom Kalin (en)
  • Scénario : Howard A. Rodman d'après Savage Grace de Natalie Robins et Steven M.L. Aronson
  • Direction artistique : Víctor Molero
  • Décors : Deborah Chambers
  • Costumes : Gabriela Salaverri
  • Photographie : Juan Miguel Azpiroz
  • Son :
  • Montage : Enara Goikoetxea, Tom Kalin et John F. Lyons
  • Musique : Fernando Velázquez

DistributionModifier

 
Julianne Moore, pour la première du film au Tribeca Film Festival 2008.

Récompenses et distinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Box-officeModifier

Produit à environ 4 600 000 $, ne rapporte que 1 432 799 $, essentiellement aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne [1].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis/  Canada 1 432 799 $ 12

AnalyseModifier

Réception critiqueModifier

Aux États-Unis, Savage Grace reçoit en majorité des critiques médiocres. L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que seulement 37 % des 91 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une moyenne de 4,9/10 [2]. L'agrégateur Metacritic donne une note de 51 sur 100 indiquant des « critiques positives et mitigées » [3].

Autour du filmModifier

L'une des personnes[Qui ?] impliquées dans le fait-divers réel, Sam Green, s'est exprimé sur le film, disant qu'il n'avait jamais couché avec Tony Baekeland, et qu'à son avis Tony n'avait pas couché avec sa mère. Selon lui, cette dernière aimait prétendre qu'elle avait couché avec son fils pour le guérir de son homosexualité, et ce uniquement pour choquer les gens.[réf. souhaitée]

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Savage Grace », sur boxofficemojo.com, Box Office Mojo (consulté le 6 décembre 2011)
  2. (en) « Savage Grace (2007) », sur rottentomatoes.com, Rotten Tomatoes (consulté le 6 décembre 2011)
  3. (en) « Savage Grace », sur metacritic.com, Metacritic (consulté le 6 décembre 2011)