Sarah Hyde

Sarah Hyde (fl. 1714 - ) est une imprimeuse et libraire irlandaise[1],[2].

BiographieModifier

Sarah Hyde est née Sarah Ray. Elle est la seule fille des libraires et imprimeurs de Dublin Joseph et Elizabeth Ray. On ne sait rien de sa vie avant son mariage avec l'imprimeur et libraire, John Hyde, le [1],[3].

Après la mort de son mari en , Hyde reprend leurs affaires de Dame Street, continuant à vendre des fournitures au Trinity College jusqu'en 1747. De 1728 à 1732, elle loue l'imprimerie du Stationers 'Hall à Cork Hill avec Eliphal Dobson II qui était un partenaire de son mari. Hyde poursuit son partenariat avec sa veuve, Jane Dobson, jusqu'en 1734. Lors d'un différend entre l'imprimeur londonien Benjamin Motte et George Faulkner sur les droits de publication des travaux de Jonathan Swift à Londres, Hyde relaie la correspondance de Motte avec Swift en 1733. Son mari avait des relations avec Swift et est bien considéré par lui[1]. Elle publie On Poetry de Swift en 1734, une version étudiée en comparaison avec d'autres versions imprimées de la même époque[4],[5].

Hyde cesse son activité d'imprimeur avant , lorsqu'elle laisse sa presse et ses locaux à Richard Reilly, continuant comme libraire uniquement. Reilly imprime pour elle quelques travaux tel que Whole procedure of the siege of Drogheda (Dublin, 1735) de N. Bernard, épuisé depuis longtemps. Dans les années 1730 et 1740, elle participe à des projets de collaboration avec d'autres imprimeurs. En plus de cela, elle a des relations stables avec un ou deux autres imprimeurs, ce type de relation d'édition ad hoc avec des imprimeurs individuels est très courant dans le commerce du livre à Dublin à cette époque[1].

Elle déménage dans Dame Street en . Elle annonce son intention de quitter son entreprise dans l'édition du du Dublin Journal. Tout son stock est vendu aux enchères en et elle demande le paiement de toutes les dettes en . Elle meurt le à Donnybrook, Dublin[3]. Son testament mentionne un fils, Thomas, et quatre filles[1].

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Turlough O'Riordan, Dictionary of Irish Biography, Cambridge, Cambridge University Press, , « Hyde, Sarah »
  2. « Hyde, Sarah - Dublin Music Trade », www.dublinmusictrade.ie (consulté le )
  3. a et b Mary Pollard, A dictionary of members of the Dublin book trade, 1550-1800 : based on the records of the Guild of St. Luke the Evangelist, Dublin, Londres, Bibliographical Society, , 306–307 p. (ISBN 978-0-948170-11-9, lire en ligne)
  4. (en) Stephen Karian, Jonathan Swift in print and manuscript, Cambridge, Cambridge University Press, , 122–125 p. (ISBN 978-0-521-19804-2, lire en ligne)
  5. James E. May, Reading Swift : papers from the seventh Münster Symposium on Jonathan Swift, Verlag Wilhelm Fink, , 59–100 p. (ISBN 978-3-8467-6397-1, lire en ligne), « False and Incomplete Imprints in Swift's Dublin, 1710-35 »