Samuel Gridley Howe

médecin américain

Samuel Gridley Howe est un philanthrope américain né le à Boston et mort le dans le Massachusetts.

Samuel Gridley Howe
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Enfants
Maud Howe Elliott (en)
Henry Marion Howe (en)
Laura Elizabeth Howe Richards (en)
Julia R. Anagnos (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
SamuelGridleyHoweGrave.jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Après des études de médecine à la Harvard Medical School, il quitte son pays en 1824 pour s'engager en tant que chirurgien auprès des Grecs pendant la guerre d'indépendance grecque. Arrivé en 1825, il participe aux opérations contre Ibrahim Pacha, à une expédition en Crète, puis embarque sur la Kartéria de Hastings. A partir de 1827 il abandonne les activités militaires pour se tourner vers les secours aux civils, organisant des distributions de nourriture et de vêtements envoyés d'Amérique.

En 1831, il retourne aux États-Unis et à Boston en juillet 1832. C'est à partir de cette date qu'il commence à accueillir des enfants aveugles dans la maison de son père à Pleasant Street. Il commence alors à fonder l'Institut Perkins pour les aveugles et en devient le directeur[1]. Grâce à lui, l'institut devient un des centres intellectuels philanthropiques de l’Amérique. En 1837, il introduit Laura Bridgman à l'institut. C'est une jeune femme sourdaveugle dont il sera l'enseignant. Elle deviendra professeure dans cette école et sera la première personne sourdaveugle connu à être éduquée aux États-Unis[2].

En avril 1843, il épouse Julia Ward Howe avec laquelle il aura 6 enfants : Julia Romana Howe (1844–1886), Florence Marion Howe (1845–1922), Henry Marion Howe (1848–1922), Laura Elizabeth Howe (1850–1943), Maud Howe (1855–1948), et Samuel Gridley Howe, Jr. (1859–1863)[3].

Antiesclavagiste il est également connu pour avoir été plus tard l'un des Secret Six qui ont financé le raid contre Harpers Ferry entrepris par John Brown pour l'abolition de l'esclavage aux États-Unis[4].

Il meurt le 9 janvier 1876 et est enterré au cimetière de Mount Auburn à Cambridge au Massachusetts[5](p116).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. « Howe, Dr. Samuel Gridley | Learning to Give », sur www.learningtogive.org (consulté le )
  2. (en) Laura Elizabeth Howe Richards, Two Noble Lives: Samuel Gridley Howe, Julia Ward Howe, (ISBN 978-1530698264)
  3. Valarie H. Ziegler, Diva Julia : the public romance and private agony of Julia Ward Howe, Trinity Press International, (ISBN 1-56338-418-3, 978-1-56338-418-9 et 0-8264-1856-2, OCLC 52121361, lire en ligne)
  4. « The Trial of John Brown: The Secret Six (detail) », sur www.famous-trials.com (consulté le )
  5. (en) Margaret Muckenhoupt, Dorothea Dix : advocate for mental health care, Oxford University Press, , 127 p. (ISBN 978-0-19-512921-2, OCLC 252613162, lire en ligne)