Saleri II

Saleri II
Présentation
Nom de naissance Julián Sainz Martínez
Apodo Saleri II
Naissance
Romanones, près de Guadalajara
Décès
Madrid
Nationalité Espagnol
Carrière
Alternative 13 septembre 1914 à Madrid
parrain Vicente Pastor
témoin Curro Vázquez
Fin de carrière 1935

Julián Sainz Martínez, dit Saleri II, né le à Romanones (Espagne, province de Guadalajara), mort le à Madrid, est un matador espagnol[1].

Présentation et carrièreModifier

Dès 1912, après quelques capeas de village (corridas amateurs), il tue un taureau de la ganadería Pérez Angoso près de Salamanque avec un tel brio qu’il est aussitôt demandé dans plusieurs régions d’Espagne[1]. Le , il se présente à Madrid sans grand succès, mais il y obtient un triomphe le 15 août suivant. À la fin de cette même année, il part pour le Venezuela où il fait ses preuves à Caracas comme brillant novillero.

De retour en Espagne, il prend l’alternative à Madrid le , des mains de Vicente Pastor avec pour témoin Curro Vázquez, devant un taureau de la ganadería de Pérez-Tabernero. Dès ce moment, il figure sur les cartels de Madrid les plus prestigieux et conquiert une place honorable dans l’escalafón[2].

Il obtient également de grands succès en Amérique du Sud, à Lima et à Caracas au cours de l’année 1919. De retour en Espagne en 1923, il perd de son prestige et repart pour l’Amérique du Sud. Dans les arènes françaises de Bayonne, Nîmes et Arles, on ne l’apprécie pas davantage[2]. Il torée de moins en moins et quitte le ruedo en 1935.

StyleModifier

Sa spécialité était l’estocade a recibir, son répertoire à la cape était très varié[2]. Mais la critique française, lors de son passage à Bayonne a trouvé « qu’il s’économisait »[2] alors qu'il avait reçu de graves blessures dues à son courage et qu'il avait dû être opéré plusieurs fois[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (Bérard 2003, p. 845)
  2. a b c d et e (Bérard 2003, p. 846)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont, (ISBN 2221092465)

Article connexeModifier