Saint Bernardin de Sienne prêchant devant Alphonse V d'Aragon

peinture de Francisco de Goya

Saint Bernardin de Sienne prêchant devant Alphonse V d'Aragon
San Bernardino de Siena predicando ante Alfonso V de Aragón
San Bernardino de Siena (Goya).jpg
Artiste
Date
Type
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
480 × 300 cm
Mouvement
Propriétaire
Collection
Localisation

Saint Bernardin de Sienne prêchant devant Alphonse V d'Aragon (en espagnol : San Bernardino de Siena predicando ante Alfonso V de Aragón) est une peinture réalisée par Francisco de Goya entre 1781 et 1783. Cette huile sur toile a été réalisée pour la basilique de Saint-François-le-Grand de Madrid, où elle est toujours conservée.

Contexte de l'œuvreModifier

Goya était, à cette époque, un réputé peintre de cartons pour tapisserie ; mais la crise de Gibraltar provoque une baisse de commandes publiques et Goya décide de diversifier son activité en réalisant des œuvres plus privées.

Il n'a pas été établi si Goya a voulu représenter le monarque Alphonse V ou René d'Anjou. L'artiste a commencé cette œuvre dans le but de s'attirer les bonnes faveurs du roi Charles III en choisissant une façon de peindre proche du néoclassicisme qui plait tant au roi.

Description du tableauModifier

Notes techniquesModifier

L'œuvre a été réalisée en se rapprochant au plus de la peinture néoclassique qui plait beaucoup au roi. C'est particulièrement notable dans l'ordonnance géométrique de la composition, de forme pyramidale. La critique considère que c'est une des œuvres religieuses les plus réussies de Goya, avec Christ crucifié, effectuée à la même époque.

Représentation et interprétationsModifier

La peinture représente saint Bernardin de Sienne en train de prêcher devant une foule de courtisans ainsi qu'a priori le monarque Alphonse V, agenouillé.

L'Aragonais crée une vision magnifiée de lui-même dans ce tableau, où il se représente plus jeune tout à fait à droite. Le violent raccourci, avec une vue du bas vers le haut, où se situe le saint, sera utilisé postérieurement dans les peintures qu'il réalisera pour les fresques de l'église San Antonio de la Florida de Madrid. Le coloris varié et lumineux rappelle les peintures des cartons pour tapisserie ; cependant, l'individualisation des visages et le vérisme du groupe de courtisans de la partie inférieure éloigne cette peinture de l'idéalisme nuancé qu'avait pratiqué Goya jusqu'alors.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (es) Domènec Ribot Martín, Goya, Barcelone, Susaeta, , 96 p. (ISBN 9788430596898)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier