Sahar Khalifa

écrivaine palestinienne

Sahar Khalifa (en arabe : سحر خليفة), née en 1941[1] à Naplouse en Cisjordanie, est une femme de lettres palestinienne.

Sahar Khalifa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Après avoir enseigné à l'Université de Bir Zeit, dans les territoires palestiniens occupés, elle est partie étudier la littérature anglo-saxonne aux États-Unis (Université de l'Iowa), avant de revenir en Palestine en 1988. Là elle a fondé le Centre d'études féminines, qu'elle continue à diriger. Elle est considérée comme l'un des écrivains palestiniens majeurs. Elle a écrit plusieurs romans (ainsi que des essais sur la condition de la femme), dont beaucoup ont été traduits en plusieurs langues, notamment l'allemand, l'anglais, l'hébreu et l'italien[2].

BibliographieModifier

  • Al-Subbâr, 1976 (traduction française "Chronique du figuier barbare", Gallimard, 1978)
  • 'Abbâd al-Chams, 1980 (traduction française "La foi des tournesols", Gallimard, 1989)
  • Mudhakkirat imrah ghair waqi'iyah 1986 (traduction italienne La svergognata, Giunti 1989)
  • Bâb al-Sâha, 1990, (traduction française "L'impasse de Bab Essaha", Flammarion, 1997 - (ISBN 978-2-08-067455-5))
  • Al-Mirâth, 1997 ("L'héritage")
  • Soura wa Ayqûna wa 'Ahdun qadîm, 2002 ("Une image, une icône et un ancien testament")
  • Rabî' hâr, 2004 (traduction française "Un printemps très chaud, Seuil, 2008 - (ISBN 978-2-02-090675-3))

Prix et distinctionsModifier

  • Prix Alberto Moravia de fiction étrangère (Rome) en 1996.
  • Prix Qasim Amin de littérature féminine en 1999.
  • Prix Naguib Mahfouz (décerné par l'université américaine du Caire) en pour Une image, une icône et un ancien testament
  • Prix des lecteurs du Var (décerné par le Département du Var) en pour Un printemps très chaud, Seuil, 2008.

RéférencesModifier

  1. Certaines sources indiquent 1942.
  2. « Site de Khaled Osman - Sahar Khalifa », sur khaledosman.fr (consulté le 2 mai 2020)

Liens externesModifier