Sackville Hamilton Carden

amiral britannique

Sackville Hamilton Carden
Naissance
à Templemore, Irlande
Décès (à 73 ans)
Lymington
Arme Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Années de service 1870-1917
Commandement HMS London
Distinctions Order of St Michael and St George

Sackville Hamilton Carden (1857–1930) est un officier de marine britannique qui a commandé les forces navales britanniques en Méditerranée, en coopération avec la marine française, durant la Première Guerre mondiale.

JeunesseModifier

Carden est né à Barnane près de Templemore dans le North Tipperary, en Irlande. Il est le troisième fils d'Andrew Carden et d'Anne Berkeley[1]. Bien que son père et son grand-père aient servi dans l'armée de terre, il choisit lui la Royal Navy en 1870[1].

CarrièreModifier

Ses débuts sont marqués par son service en Égypte et au Soudan, et plus tard, en 1897, par l'expédition punitive au Bénin sous les ordres de Harry Rawson[1]. Il est promu capitaine en [2], et en 1908 rear admiral[1].

Après deux années de demi solde, il est affecté à la flotte de l'Atlantique et commande l'HMS London durant une année. Plus tard, il sera en poste à l'amirauté jusqu'en date où il est nommé responsable de la base de Malte[1]. En , il est nommé commandant de l'escadre britannique opérant en Méditerranée[3] sous le commandement d'un amiral français[1].

À la suite de l'entrée en guerre de l'empire ottoman en , du côté des empires centraux, l'amirauté britannique lui demande de présenter une stratégie pour ouvrir le détroit des Dardanelles en janvier de l'année suivante. Le plan de Carden prévoit une destruction systématique des fortifications turques le long des Dardanelles en même temps qu'un déminage des eaux[1].

Initialement commandant en chef des forces navales britanniques durant la bataille des Dardanelles. Carden connait des premiers succès mais sans forcer la décision du au début mars quand il est relevé de ses fonctions à la suite de problèmes de santé et remplacé par l'amiral John de Robeck[1]. Il démissionne deux ans plus tard et meurt en 1930[1].

RéférencesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • C. E. Callwell, The Dardanelles. Boston, 1919.
  • Sir Julian S. Corbett, Naval Operations. London, 1924.

Liens externesModifier