SMS Schleswig-Holstein

navire de guerre

SMS Schleswig-Holstein
Image illustrative de l’article SMS Schleswig-Holstein
Le SMS Schleswig-Holstein en 1926.
Type Cuirassé
Classe Deutschland
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903–1919).svg Kaiserliche Marine (1908-1918)
Flag of Weimar Republic (jack).svg Reichsmarine (1918-1935)
War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine (1935-1945)
Naval Ensign of the Soviet Union (1950–1991).svg Marine soviétique (1945-1955)
Chantier naval Germaniawerft de Kiel
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé en 1945, puis renfloué par l'Union soviétique et détruit en 1955.
Équipage
Équipage 35 officiers et 708 hommes d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 127,6 m
Maître-bau 22,2 m
Tirant d'eau 8,21 m
Déplacement 13 200 t (lège)
14 218 t (en charge)
Propulsion 3 machines à vapeur triple expansion et 12 chaudières (4 à charbon, 8 à mazout)
Puissance 19 330 ch
Vitesse 18 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage Ceinture : 100 à 240 mm
Château : 400 mm
Pont : 40 mm
Tourelles : 280 mm
Armement 2 × 2 canons de 28 cm (en)
14 canons de 17 cm (en)
22 canons de 8,8 cm
6 TLT de 450 mm
Rayon d'action 4 800 Nm à 10 nœuds

Le SMS Schleswig-Holstein est l'un des cinq cuirassés pré-Dreadnought de classe Deutschland construit par la Marine impériale allemande. Mis sur cale au chantier naval Germania de Kiel en , il est mis en service trois ans plus tard, lorsqu'il intègre en la flotte de haute mer allemande. Lors de sa mise en service en 1908, il est, avec l'ensemble des autres cuirassés de classe Deutschland, dépassé technologiquement par les navires de nouvelle génération connus sous le nom de « Dreadnought », tant au niveau de sa taille, de son blindage et de sa puissance de feu que de sa propulsion et sa vitesse. Le nom du navire fait référence à la province du Schleswig-Holstein.

HistoireModifier

Le Schleswig-Holstein a combattu lors des deux conflits mondiaux. Durant la Première Guerre mondiale, appartenant alors à la ligne de front de la IIe escadre de bataille de la flotte de haute mer, il combat à la bataille du Jutland[1] les et . Après la bataille, le navire est rétrogradé à des tâches de garde côtière à l'embouchure de l'Elbe, avant d'être totalement démobilisé à la fin de 1917. Sélectionné parmi les quelques bâtiments autorisés à être en possession de l'Allemagne par le Traité de Versailles, le Schleswig-Holstein est modernisé en 1925-1926, en 1930-1931 et en 1936. Il servit de navire-école pour les élèves militaires de la marine et en batterie flottante.

Premier coup de canon de la Seconde Guerre mondialeModifier

Le Schleswig-Holstein a tiré ce qui est considéré comme le premier coup de canon de la Seconde Guerre mondiale, lorsque, alors officiellement en « visite de courtoisie », il bombarde le dépôt d'armement polonais de Westerplatte le . Face aux Polonais à Westerplatte, son équipage était appuyé par 225 fusiliers marins et 60 servants de DCA. Son équipage était de 907 hommes en temps normal, mais le , il en comptait 1 197. C'est au large de Dantzig que le cuirassé va déclencher les hostilités en bombardant la position polonaise défendue par 182 hommes. Malgré la faiblesse de ses effectifs et le bombardement du navire allemand, la position tiendra jusqu'au , succombant au bout d'un treizième assaut.

Le navire est ensuite, pendant la majeure partie du conflit, utilisé comme navire d'entraînement. Il est touché par l'aviation britannique le .

Sabordé après sa capture par les armées soviétiques, il est renfloué et cédé à l'URSS entre 1945 et 1946. Il fait une très courte carrière au sein de la Marine soviétique, avant d'être utilisé comme bateau cible pour les exercices de tir jusque dans les années 1950.

CommandantsModifier

6 juillet 1908-septembre 1910 Kapitän zur See Franz von Holleben
15 septembre 1910-30 septembre 1913 Kapitän zur See Friedrich Boedicker
1er octobre 1913-janvier 1916 Kapitän zur See Hans Uthemann
janvier 1916-2 mai 1917 Kapitän zur See Eduard Varrentrapp
1er février-30 septembre 1926 Kapitän zur See Gottfried Hansen
1er octobre 1926-28 septembre 1928 Kapitän zur See Wilhelm Drumann
29 septembre 1928-25 février 1930 Kapitän zur See Siegfried Maßmann
26 février 1930-29 septembre 1931 Kapitän zur See Reinhold Knobloch
5 octobre 1931-26 septembre 1933 Kapitän zur See Friedrich Götting
27 septembre 1933-28 février 1935 Kapitän zur See Karlgeorg Schuster
28 février 1935-6 octobre 1935 Kapitän zur See Conrad Patzig
7 octobre 1935-2 mai 1937 Kapitän zur See Günther Krause
15 mai 1937-7 juin 1938 Kapitän zur See Hans Feldbausch
8 juin 1938-25 avril 1939 Kapitän zur See Gustav Kieseritzky
26 avril 1939-28 août 1940 Kapitän zur See Gustav Kleikamp
29 août-20 septembre 1940 Korvettenkapitän Guido Zaubzer (commandement de la garde)
20 janvier 1941-avril 1941 Fregattenkapitän Alfred Roegglen
avril 1941-mai 1941 Korvettenkapitän Guido Zaubzer (commandement de la garde)
mai 1941 Korvettenkapitän Hanns Rigauer
mai 1941-octobre 1941 Kapitän zur See Walter Hennecke
octobre 1941-novembre 1941 Korvettenkapitän Hanns Rigauer
novembre 1941-mai 1942 Korvettenkapitän Helmut von Oechelhaeuser
mai 1942 Fregattenkapitän Joachim Asmus
mai 1942-31 mars 1943 Korvettenkapitän Helmut von Oechelhaeuser
février 1944 Korvettenkapitän Walter Bach
février 1944-25 janvier 1945 Fregattenkapitän Reinhold Bürycle

Notes et référencesModifier

  1. Le futur amiral Gottfried Hansen est officier d'artillerie à son bord pendant la bataille

Liens internesModifier

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :