SMS Dresden (1917)

SMS Dresden
Image illustrative de l’article SMS Dresden (1917)
Le SMS Dresden le 17 juin 1919.
Type Croiseur léger
Classe Cöln
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903–1919).svg Kaiserliche Marine
Constructeur Howaldtswerke-Deutsche Werft
Lancement
Armé
Statut Coulé le 21 juin 1919.
Équipage
Équipage 559 hommes.
Caractéristiques techniques
Longueur 155.5 m
Maître-bau 14.2 m
Tirant d'eau 6.43 m
Déplacement 7 486 t
Propulsion 14 chaudières à vapeur
2 turbines à vapeur
Puissance 49 428 ch
Vitesse 27.5 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage Ceinture: 18–60 mm
Pont: 20–60 mm
Cloison d'abordage: 40 mm
Hiloires: 20 mm
Tour de commandement: 20–100 mm
Bouclier: 50 mm
Armement 8 canons de 15 cm SK L/45
3 canons antiaériens 8,8 cm L/45
4 tubes lance-torpilles
200 mines sous-marines
Carrière
Pavillon Reich allemand
Port d'attache Kiel
Localisation
Coordonnées 58° 52′ 52″ nord, 3° 08′ 34″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Orcades
(Voir situation sur carte : Orcades)
SMS Dresden
SMS Dresden

Le SMS Dresden est un croiseur léger de la Kaiserliche Marine.

HistoireModifier

Le navire de la classe Cöln est baptisé en hommage au SMS Dresden, construit en 1907 et coulé dans l'Atlantique sud en 1915. Son lancement a lieu le au Howaldtswerke-Deutsche Werft, à Kiel. Il sera le dernier navire de la Kaiserliche Marine mis en service, le .

Après une longue période d'essais, il fait des missions d'éclairage à partir d'. Aussitôt, il est frappé par une torpille et envoyé en réparation. Quand les mutineries commencent en Allemagne, il se trouve à Eckernförde. Il est désarmé le .

Après la fin de la Première Guerre mondiale, le Dresden est envoyé avec le reste de la flotte allemande à Scapa Flow en . Il amarre à l'est de l'île de Cava. Il est alors sabordé le par l'équipage restant. Il est l'un des sept navires qui ne sont pas renfloués, son épave repose à Scapa Flow par 34 mètres de profondeur.

CommandementModifier

De mars à Korvettenkapitän Prinz Adalbert de Prusse
Kapitän zur See Kurt Franck
Du 6 au Korvettenkapitän Albert Gayer
De novembre à Korvettenkapitän Johann-Bernhard Mann
De à Kapitänleutnant Ludwig Fabricius

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921), [détail de l’édition]
  • (en) Robert K. Massie, Castles of Steel : Britain, Germany and the winning of the Great War at sea, Londres, Vintage Random House, (1re éd. 2003), 865 p. (ISBN 978-0-099-52378-9)

Sur les autres projets Wikimedia :