S-13
illustration de S-13
Le S-13 représenté sur un timbre russe, publié en 1996.
Type Sous-marin
Classe Classe Srednyaïa
Histoire
A servi dans Naval ensign of the Soviet Union (1950–1991).svg Marine soviétique
Commanditaire URSS
Constructeur Usine n°112 Krasnoïé Sormovo
Chantier naval Gorki
N° de coque : 112
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Mis à la ferraille le
Équipage
Commandant Pavel Malantyenko
Alexander Marinesko
Équipage 50 officiers et marins
Caractéristiques techniques
Longueur 77,8 m
Maître-bau 6,4 m
Tirant d'eau 4,4 m
Déplacement 853 t (surface)
1 067 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs Diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 000 ch (moteur Diesel)
550 ch (moteur électrique)
Vitesse 19,5 nœuds (36,1 km/h) en surface
9 nœuds (17 km/h) en plongée
Profondeur 100 m
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 530 mm (4 à l'avant, 2 à l'arrière)
12 torpilles
1 canon de pont de 100 mm
1 canon antiaérien de 45 mm
Carrière
Pavillon Union soviétique
Port d'attache Kronstadt

Le S-13 était un sous-marin de classe Srednyaïa en service dans la Marine soviétique. Sa quille est posée par l'usine n°112 Krasnoïé Sormovo à Gorki le . Il est lancé le et mis en service le dans la Flotte de la Baltique, sous le commandement du capitaine Pavel Malantyenko. Le sous-marin est surtout connu pour le naufrage d'un navire de transport allemand, le Wilhelm Gustloff lors de l'opération Hannibal en 1945.

HistoriqueModifier

Durant la première moitié de septembre 1942, sous le commandement de Malantjenko, le S-13 coule deux navires finlandais, le Hera et le Jussi H., et un navire allemand, le Anna W, totalisant 4 042 tonnes.

Le dans le golfe de Botnie, il lance deux torpilles manquant un navire marchand de 3 000 tonnes.

Le , pendant qu'il rechargeait ses batteries en surface, le sous-marin est attaqué par les chasseurs de sous-marins finlandais VMV-13 et VMV-15  (classe VMW (en)). Au cours de sa plongée d'urgence (en), le sous-marin touche le fond, endommageant gravement son gouvernail et détruisant son appareil de direction. Il est de nouveau endommagé par une attaque de charges de profondeur. Malgré les dégâts, le S-13 s'en réchappe et rentre à Kronstadt.

Pendant trois ans, le sous-marin est en réparation. À son retour au service opérationnel, Malantyenko cède le commandement du S-13 à Alexandre Marinesko.

Le , au large de la côte de Poméranie, le S-13 coule de trois torpilles le paquebot allemand de 25 484 tonnes Wilhelm Gustloff, surchargé de civils et de militaires évacués dans le cadre de l'opération Hannibal. Selon des études récentes, plus de 9 000 personnes ont été tuées, ce qui en ferait la plus grande catastrophe maritime de tous les temps.

Le durant la même mission, il envoie par le fond le paquebot allemand Steuben. On estime entre 3 000 et 4 000 le nombre de passagers qui périrent et seuls 630 survécurent.

En 1990, à la veille du quarante-cinquième anniversaire de la victoire, Marinesko reçut à titre posthume le rang de « Héros de l'Union soviétique ».

Le S-13 a été désarmé le et mis à la ferraille le .

Navires coulés par le S-13
Date Navire Nationalité Tonnage Type
Hera   1379  Cargo (torpille)
Jussi H.   2325 Cargo (torpille)
Anna W.   290 Cargo (coup de feu)
Wilhelm Gustloff   25484 Navire de transport (torpille)
Steuben   14660 Navire de transport (torpille)
Total : 44 138

Le S-13 a également endommagé avec des tirs d'artillerie le bateau de pêche allemand Siegfried (563 tonneaux), malgré sa détérioration, il réussit à s'échapper.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier