Sœurs hospitalières de la Miséricorde

congrégation religieuse féminine

Sœurs hospitalières de la Miséricorde
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 29 septembre 1831
par Grégoire XVI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But soins des malades
Structure et histoire
Fondation 16 mai 1821
Rome
Fondateur Thérèse Orsini
Abréviation S.O.M
Patron Notre Dame de Miséricorde
Site web (it) site officiel
Liste des ordres religieux

Les sœurs hospitalières de la Miséricorde (en latin : Congregatio Sororum a Misericordia pro Infirmis) forment une congrégation religieuse hospitalière de droit pontifical.

HistoriqueModifier

Sous le pontificat du pape Pie VII, Thérèse Orsini (1788-1829) fonde le à Rome une communauté de quatre infirmières dans l'hôpital du Saint-Sauveur a Sancta Sanctorum. Le pape Léon XII érige la pieuse union en congrégation le et accorde aux religieuses de pouvoir offrir leur service dans tous les hôpitaux de Rome.

Les constitutions de la congrégation sont approuvées par Léon XII le et l'institut est approuvé par le pape Grégoire XVI le .

Marie Raphaëlle Cimatti, sœur de cette congrégation, est béatifiée par le pape Jean-Paul II en 1996.

Activités et diffusionModifier

Les hospitalières se consacrent aux soins des malades et sont également actives dans les pays de mission.

Elles sont présentes en :

La maison généralice est à Rome.

En 2017, la congrégation comptait 397 sœurs dans 66 maisons[1].

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Suore ospedaliere della misericordia » (voir la liste des auteurs).