Sépulture circulaire dite de Toul-Prieu

tumulus à Carnac (Morbihan)

Tumulus de Toul Prieu
Image illustrative de l’article Sépulture circulaire dite de Toul-Prieu
Dessin de l'édifice par James Miln en 1892.
Présentation
Type Tumulus
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Fouille Fin XIXe siècle
1878
Protection Logo monument historique Classé MH (1929)
Caractéristiques
Dimensions ~ 17 m (diamètre)
~ 1,75 m (hauteur)
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 09″ nord, 3° 03′ 22″ ouest
Pays France
Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Carnac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Tumulus de Toul Prieu
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
(Voir situation sur carte : Morbihan)
Tumulus de Toul Prieu
Géolocalisation sur la carte : Alignements de Carnac
(Voir situation sur carte : Alignements de Carnac)
Tumulus de Toul Prieu

La sépulture de Toul Prieu (ou tumulus de Toul Prieu) est un tumulus[1] de Carnac, dans le Morbihan en France.

LocalisationModifier

Le mégalithe est situé au lieu-dit Toul-Prieu, à environ 300 m du hameau de Coët-à-Tous[2], en Carnac.

DescriptionModifier

L'édifice se présente comme un tertre grossièrement cylindrique d'environ 17 m de diamètre pour 1,75 m de hauteur[2].

À l'intérieur du monument, une double enceinte circulaire de, respectivement, 8,75 m et 7,25 m de diamètre bâtie en pierres plates[2].

HistoriqueModifier

Le monument date du Néolithique[1], où il a servi de sépulture.

Le tumulus a fait l'objet de fouilles de la part des riverains vers la fin du XIXe siècle[2] et a pu servir un moment de carrière. Ces fouilles sauvages mirent au jour des tessons de poteries et quelques outils en pierre[2].

L'archéologue James Miln entreprend des fouilles documentées en 1878[2]. Cette deuxième fouille a permis l'exhumation de nouveaux fragments de poteries et outils lithiques (dont un grattoir et une scie en silex), ainsi que des urnes cinéraires et des vases. Des parcelles de bronze fondu mélangé à du fer sont trouvées dans les sols entre les enceintes du tumulus. Ces fouilles mettent à jour la présence de pierres en schiste bleuâtres et en quartz blanchâtres, ainsi que des pierres en granit. En creusant des tranchées le long des murs circulaires intérieurs, les chercheurs découvrent que cette structure intérieure est bâtie en forme de cône tronqué. Un vase contenant ossements humains et une dent molaire est sorti des décombres[2].

Le propriétaire des terres où se trouve Toul-Prieu avoue avoir détruit un monument semblable près du village de Kergo, un signe que ce genre de tumulus était très présent à l'époque dans la région[2].

L'édifice est classé au titre des monuments historiques depuis le [1].

AnnexesModifier

Liens internesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « Sépulture circulaire dite de Toul-Pri », notice no PA00091127, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b c d e f g et h James Miln, « Toul-Prieu ou Coet-a-Touse », dans Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 26, n° 16, 1882, p. 60-68 (en ligne)