Séparase

La séparase, ou séparine, est une protéase à sérine qui catalyse l'hydrolyse de liaisons peptidiques caractérisées par la présence d'un résidu d'arginine en position P1 et d'un résidu d'acide aminé acide en position P4 ; la position P6 est souvent occupée par un autre résidu d'acide aminé acide ou par un résidu d'acide aminé hydroxylé, qui peut être phosphorylé. Son gène est ESPL1 situé sur le chromosome 12 humain.

Cette enzyme intervient dans le déclenchement de l'anaphase en hydrolysant la cohésine, complexe (en) qui assure la cohésion des deux chromatides sœurs. Elle est codée chez l'homme par le gène ESPL1[1], mais le premier gène de séparase identifié a été le gène esp1 découvert en 1998 chez Saccharomyces cerevisiae[2],[3].

Hormis chez les levures, pour lesquelles cette enzyme semble pouvoir s'en passer, la séparase a besoin d'une protéine, la sécurine (en), pour adopter une conformation fonctionnelle. La sécurine joue également le rôle d'inhibiteur, en empêchant le substrat d'atteindre le site actif. La séparase est par ailleurs inhibée par phosphorylation, catalysée par le complexe kinase cycline-dépendante (en), constitué d'une kinase cycline-dépendante et d'une cycline.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Takahiro Nagase, Naohiko Seki, Ken-ichi Ishikawa, Ayako Tanaka et Nobuo Nomura, « Prediction of the Coding Sequences of Unidentified Human Genes. V. The Coding Sequences of 40 New Genes (KIAA0161-KIAA0200) Deduced by Analysis of cDNA Clones from Human Cell Line KG-1 », DNA Research, vol. 3, no 1,‎ , p. 17-24 (PMID 8724849, DOI 10.1093/dnares/3.1.17, lire en ligne)
  2. (en) Rafal Ciosk, Wolfgang Zachariae, Christine Michaelis, Andrej Shevchenko, Matthias Mann et Kim Nasmyth, « An ESP1/PDS1 Complex Regulates Loss of Sister Chromatid Cohesion at the Metaphase to Anaphase Transition in Yeast », Cell, vol. 93, no 6,‎ , p. 1067-1076 (PMID 9635435, DOI 10.1016/S0092-8674(00)81211-8, lire en ligne)
  3. (en) Frank Uhlmann, Friedrich Lottspeich et Kim Nasmyth, « Sister-chromatid separation at anaphase onset is promoted by cleavage of the cohesin subunit Scc1 », Nature, vol. 400, no 6739,‎ , p. 37-42 (PMID 10403247, DOI 10.1038/21831, lire en ligne)